Napoli – Arsenal : les notes

Après le match à Londres perdu 2-0, le Napoli avait encore un peu d’espoir en reçevant Arsenal au San Paolo. Toutefois, ils auront plus déçu que surpris et ils sortent donc par la petite porte de cette Europa League, en laissez filer Arsenal dans le dernier carré.

Les notes du Napoli

Meret (5) : Après avoir vu le replay du but de Lacazette, on s’est demandé s’il n’avait pas posé sa grand-mère et son PEL sur la qualification d’Arsenal.

Chiriches (4) : Brave garçon qu’on a là.

Maksimovic (5) : C’est pas suffisant dans une rencontre européenne. Mais lui aussi a le mérite d’être brave!

Koulibaly (6) : On peut le sortir de Naples maintenant ? C’est bon ?

Ghoulam (5) : On a, malheureusement, pas encore retrouvé le joueur qu’il était avant de se blesser.

Allan (4) : Veuillez venir récupérer son cousin maléfique qui se promène sur le terrain.

Zielinski (5) : Jouer à cache-cache pendant un match de football c’est jamais bien productif.

Callejon (4) : Autant de déchets dans son jeu que dans les rues de Naples.

Fabian Ruiz (6) : S’il était mieux entouré…

Milik (4) : On l’attend encore, comme une notification du Crous.

Insigne (4) : Le hors-jeu se porte bien si vous vouliez des nouvelles.

Les notes d’Arsenal

Cech (6) : Une prestation propre qui lui laisse sa chance de rejoindre le XV de France à la prochaine Coupe du Monde de rugby, si on se fie à ses splendides remises en touche balle au pied.

Maitland-Niles (7) : TAA, AOC, CHO, RLC et aujourd’hui AMN… #NosAcronymesAnglaisOntDuTalent.

Sokratis (6) : Ambassadeur des Gunners au San Paolo, ses talents de diplomate lui ont permis de calmer la colère visible des Napolitains. Bientôt un poste à l’ONU.

Koscielny (7) : Kimpembe pas en forme, Umtiti sur le banc, Laporte qui offre une demi à Tottenham… Les étoiles s’alignent pour offrir à Robokos un jubilé en EDF en juin prochain.

Monreal (6) : L’enfer de San Paolo ? Nacho n’en avait rien à faire. Tellement serein qu’il est parti poser sa grosse commission aux toilettes des vestiaires à l’heure de jeu.

Kolasinac (6) : Des grandes glissades mais un match plutôt serein pour la niaque bosniaque. En même temps, vu la perf de Callejon…

Torreira (6) : Le saviez-vous ? les Napolitains sont le dessert préféré de Lucas Torreira.

Xhaka (7) : Le Suisse est devenu l’assurance tout risque des Gunners. Il est désormais incontournable au milieu, et Emery s’est offert le luxe de le sortir à la 60e en laissant son équipe sereine. Suisse qualitat.

Ramsey (6) : Le plus gros stress de la soirée pour les supporters d’Arsenal : sorti sur blessure, le Gallois a-t-il vécu son dernier match avec les Gunners à San Paolo ?

Aubameyang (5) : Un face-à-face immanquable manqué, un classique pour Aubam. Sauf que d’habitude, il se fait pardonner en marquant.

Lacazette (7) : Un coup-franc, et puis c’est tout. L’attaquant d’Arsenal le plus clutch depuis Robin Van Persie, c’est bien Alexandre Lacazette.

Crédit photo: Andreas SOLARO / AFP

L'Equipe Ultimo Diez