Eintracht Francfort – Chelsea : les notes

Après une première période plutôt à l’avantage de Francfort, la seconde a été pour Chelsea qui n’a toutefois jamais su trouver la faille pour marquer un second but. Les deux équipes se quittent sur un match nul (1-1) mais les Londoniens rentrent avec un léger avantage. Mais rien n’est fait, encore moins face à Francfort qui a déjà su retourner la situation au tour précédent. 

Eintracht Francfort

Trapp (7) : La vie est beaucoup plus belle depuis qu’il a quitté Paris.

Abraham (6) : Il a souffert, il a plié mais il n’a pas cédé. Capitaine vrai.

Hinteregger (6) : Pas là pour s’amuser, il n’a pas hésité à se sacrifier pour les siens. Match de bonhomme.

Falette (6) : N’a pas laissé tomber ses coéquipiers. Lui comme les autres auront tout donné en seconde période tout en souffrant.

Hasebe (5) : Le vétéran de l’équipe a tenu la baraque en première période, la seconde a été bien plus éprouvante.

Geslon Fernandes (5) : Grâce à lui, Rennes était un peu dans ce match aussi. Et ce sera tout pour ce soir mais c’est déjà pas mal.

Da Costa (6) : Il a donné une migraine à Emerson. Qui était à bout de souffle, comme Bob l’Eponge.

Rode (6) : On a de la chance de vivre sur la même planète que lui. Prenez-en conscience.

Gacinovic (5) : Il n’a pas oublié de mettre les gaz, mais c’était pas suffisant.

Kostic (6) : Il est enfin devenu le joueur qu’on espérait qu’il deviendrait quand il était à Stuttgart. C’est beau un entraîneur qui tire le meilleur de ses joueurs.

Jovic (6) : Un attaquant qui sent le but… Quelle douceur.

Chelsea

Kepa (4) : Il a eu un arrêt à faire, il ne l’a pas fait.

Emerson (5) : Dur, dur le marquage en zone… Il prend un +1 pour ses montées intelligentes.

Christensen (7) : Le but encaissé n’est pas pour lui. Par contre, si Francfort n’en a mis qu’un, c’est grandement grâce à lui.

David Luiz (6) : Des grandes relances de 30 mètres sur les ailes mais quand faut marquer Jovic à la culotte, y a plus personne. Lui aussi il prend +1 pour son apport offensif.

Azpi (5) : Comme dirait un certain penseur : « ni bon, ni mauvais ».

Jorginho (5) : La théorie : bloquer Jorginho permet de bfaire déjouer le Chelsea de Sarri semble s’être vérifiée encore une fois ce soir lorsque l’on regarde la première mi-temps insipide des Blues. Néanmoins, du mieux en deuxième période.

Loftus-Cheek (8) : Le lightskin le plus soin du royaume nous a éclaboussé de son flow et de sa classe ce soir.

Kanté (6) : On contrôle la ne-zo. Crari tu fais le fou dans tes sons. On vient te chercher à la maison. Même quand j’ai tort, j’ai raison.

Willian (5) : On pensait avoir à se mouiller la nuque quand Hazard l’a remplacé, c’était sans compter sur son IMC de 30 du belge.

Giroud (4) : La volonté ne lui a pas manquée mais la finition n’était pas au rendez-vous.

Pedro (7) : Il a 32 ans mais il cavale comme un jeune de 22. Récompensé par son but.

Crédit photo : Daniel ROLAND / AFP

L'Equipe Ultimo Diez