[Trophée des Champions] PSG – Rennes : les notes

Sur une pelouse chinoise immonde, le PSG et le Stade Rennais se sont disputés le Trophée des Champions. Et à ce jeu, les parisiens ont pris leur revanche de la finale de Coupe de France perdue il y a quelques mois. Grâce notamment à un sublime coup-franc de Di Maria, le PSG s’impose 2-1 et conserve son trophée.

PSG

Areola (4) : 1 occasion, 1 but pour Rennes, sur lequel il ne peut pas grand-chose.

Meunier (3) : Quelques dédoublements habituels avec des centres qui ne trouvent pas preneur. En difficulté défensivement sur les rares incursions adverses.

Kehrer (2) : Tournée réussie pour Thilo qui a parfaitement restitué son apprentissage de la langue chinoise.

Diallo (4) : Premier match officiel en demi-teinte. A eu le malheur de jouer à côté de Kehrer.

Bernat (3) : Une tête de moins que Meunier mais le même bilan.

Herrera (4) : Des soucis dans la recherche de solutions vers l’avant pour l’ex-mancunien. Encore en rodage. Remplacé par Di Maria qui est venu coller son coup-franc pour inaugurer cette nouvelle saison.

Marquinhos (6) : Aligné au poste de sentinelle, le champion d’Amérique du Sud a encore apporté au milieu parisien sa sérénité, ses relances propres et ses ouvertures magnifiques dont une qui amène l’égalisation

Verratti (5) : Des appuis courts, quelques ballons dans le dos de la défense, des tacles à retardement et des discours enflammés à l’arbitre. Marco fait sa rentrée.

Sarabia (7) : Déjà très impliqué, plutôt en jambes et parmi les joueurs les mieux intégrés au système Tuchel. Une passe décisive en prime. Bonne pioche.

Cavani (3) : Pas utilisé en remise, ses associés de l’attaque qui font les appels en profondeur à place. Il ne lui reste que les miettes.

Mbappé (8) : Saison à 50 buts incoming.

Rennes

Koubek (5) : A bien négocié les quelques tentatives et coups de pieds arrêtés parisiens en première période. Puis s’est pris 2 buts sur lesquels il ne peut rien en seconde.

Gelin (2) : Être aligné face à un Mbappé de ce niveau pour démarrer la saison ça ne se souhaite même pas à son pire ennemi.

Da Silva (4) : Appliqué, le capitaine rennais a logiquement eu plus de mal quand la digue Gelin s’écroulait à côté de lui.

Morel (4) : Fermer le côté face à Meunier ou Herrera ça allait. Défendre sur Sarabia dans son dos, c’est plus compliqué.

Maouassa (3) : Sarabia l’a perdu à force de se balader dans son secteur.

Léa-Siliki (3) : A eu du mal à fermer la zone dans laquelle décrochait souvent Mbappé, et à garder ses chevilles intactes sur les interventions de Bernat.

Grenier (6) : La Bretagne, ça vous gagne. Sur la lancée de sa saison dernière, Clément s’éclate dans son rôle de distributeur de caviar de l’entrejeu rennais. Du moins quand son équipe a le ballon.

Camavinga (3) : La réplique préférée des tortues ninja.

Bourigeaud (5) : Grenier lui envoie des ballons de 30 mètres parfaits, lui envoie des centres parfaits de 30 mètres. C’est simple le football. Pas avare d’efforts dans les moments difficiles

Hunou (6) : Toujours aussi dangereux par ses déplacements. Il se fait oublier de Kehrer et marque un but de renard d’entrée de match. Remplacé à la pause par Boey, offert en casse-croûte à Mbappé.

Tait (5) : Au service du collectif, presse, ressort les ballons. Précieux pour réaliser une bonne saison.

BONUS

La pelouse (1€ le mètre carré) : Made in China

L'Equipe Ultimo Diez