[Ligue 1] Montpellier – Lyon : les notes

G7 oblige (ou pas), Montpellier et Lyon s’affrontaient ce soir pour le compte de la J3. Une rencontre des extrêmes entre des lyonnais ayant deux victoires et des montpelliérains toujours à la recherche d’un succès. Menés au score puis réduits à dix, les lyonnais …

Montpellier

Rulli (6) : Géronimo s’est battu contre le Mexique et les USA. C’est pas Bertrand Traoré qui allait lui faire peur.

Cozza (6) : Retour gagnant.

Hilton (6) : 58 ans, 32 de vitesse, et toujours à mettre en slip son adversaire.

Mendes (7) : Véritable mur. A tout repoussé. De la tête, du pied, de la cuisse, de la malléole, du fémur …

Oyongo (5) : Véritable pile électrique qui gagnerait à parfois se canaliser.

Souquet (7) : Du chômage au patator qui casse la cage, il n’y a parfois que quelques mois. Une vraie bouffée d’espoir pour notre #TeamPôleEmploi

Ferri (6) : Le coup de l’ex qui joue un mauvais tour, ça marche quand même souvent dans le foot.

Le Tallec (5) : Si l’OL a si peu vu le jour au milieu, c’est en partie de sa faute.

Mollet (6) : Le Kevin de Bruyne occitan a réduit Tousart au rang de plot.

Delort (5) : Beaucoup d’efforts non récompensés.

Laborde (6) : Il va finir par remettre les Gaetan à la mode.

Lyon

Lopes (5) : Sa force psychique a repoussé le penalty de Delort sur le poteau mais n’a rien pu faire face à la patate d’Arnaud Souquet.

Dubois (4) : Trop neutre offensivement, trop docile défensivement. Oyongo lui a fait beaucoup de mal.

Andersen (3) : A l’envers du début à la fin. Il fut presque toujours en retard et a provoqué un penalty en première période.

Denayer (5) : Loin d’être impérial mais il fut solide quand Lyon s’est retrouvé en infériorité numérique.

Koné (2) : Son coup de tête avait davantage de précision sur le crâne d’Andy Delort que sur sa relance manquée pour l’ouverture du score de Souquet. Bienvenue au Castagne FC.

Tousart (4) : Après deux belles sorties, on a un peu retrouvé le Tousart de la saison dernière. Pas très vif et pas très adroit dans ses transmissions.

Mendes (4) : Tout comme Aouar, il a joué trop loin de ses attaquants.

Aouar (4) : Un petit pont sur Le Tallec à la demi-heure de jeu, sa seule douceur de la soirée.

Traoré (4) : Comme d’habitude, on n’attend rien de lui mais on est quand même déçu.

Depay (6) : Des dribbles, de la percussion, mais finalement assez peu de danger sur le but montpelliérain.

Dembelé (3) : Finalement, il ne marquera peut-être pas 40 buts cette saison. Mais 30, c’est déjà pas mal.

Crédits photos : PASCAL GUYOT / AFP

L'Equipe Ultimo Diez