Lampard et Chelsea, la patience est de mise !

Légende vivante du club, Frank Lampard a marqué Chelsea de son empreinte. Pendant près de 13 ans, il aura fièrement représenté les couleurs de Chelsea, en inscrivant la bagatelle de 210 buts et en distillant pas moins de 150 passes décisives. Le tout agrémenté d’une Ligue des champions en 2012 glanée au nez et à la barbe du Bayern, et d’une multitude de titres en tous genre, dont 3 Premier League. Rien que ça. Leader charismatique d’un Chelsea triomphant, super Frank clôt son aventure de joueur de Chelsea en 2014, le sentiment du devoir accompli. Après avoir porté brièvement le maillot des Skyblues et du New York City FC, l’ancien Hammer raccrocha les crampons pour entamer une carrière d’entraîneur. Lancé dans le grand bain par Derby County l’an passé en Championship, l’ancien capitaine des Blues prit la succession de Maurizio Sarri à la tête de Chelsea en juin dernier. Un retour qui a fait grand bruit outre-Manche, et qui pourrait porter ses fruits dans les années à venir. Décryptage des premiers pas de Frank Lampard sur le banc des Blues.

4-0 face à Manchester United pour l’ouverture du championnat. Une entrée en matière compliquée pour l’ancien de la maison, un premier match qui a fait couler beaucoup d’encre. Critiqué d’emblée pour ses choix, notamment  concernant les jeunes, le coach a été sous le feu des critiques après ce résultat extrêmement décevant pour les Blues. Une rencontre ô combien particulière, puisque Chelsea a globalement dominé les débats pendant près d’une heure. Très en jambes, les jeunes pousses de Chelsea ont mis à mal la défense des Reds Devils, et se sont créé une multitude d’occasions. Bien aidés à plusieurs reprises par leurs montants, les Mancuniens souffraient face au jeu direct et dynamique de Chelsea, qui affichait un visage séduisant. Le problème résidait dans le dernier geste, et la bande à Paul Pogba ne s’est pas fait prier pour se montrer réaliste face à Kepa.

La défaite fut lourde, et ne représentait en rien la physionomie du match. L’animation défensive des Blues fut ciblée de toute part, à juste titre, mais la prestation globale fut porteuse d’espoirs. C’est à ce moment bien précis, que l’on va pouvoir observer directement l’attachement de Lampard vis-à-vis de ses joueurs, et de la confiance qu’il peut accorder à son effectif et notamment ses jeunes. Mason Mount, son protégé qu’il a connu à Derby, est ciblé par un ancien de la maison, à savoir José Mourinho, au sujet de son inexpérience, au même titre que Tammy Abraham.

« Vous regardez les performances de Mason Mount, Tammy Abraham et même Christensen, pour des matches de cette dimension vous avez besoin d’un peu plus. » José Mourinho

Malgré la cinglante défaite, Frank ne mâche pas ses mots, et défend son poulain, en conférence d’après-match.

« Il n’a pas aimé la performance de Mason Mount ? Il a dit Mason Mount ? Vraiment ? Je ne peux pas tirer des joueurs hors de l’infirmerie, peu importe leur expérience. Nous étions clairement la meilleure équipe pendant 45 voire 60 minutes. Je n’ai pas à m’inquiéter de ce que dit qui que ce soit, consultants ou autres, ils doivent parler. Mais ce qui est clair, c’est que cet effectif est celui ce que nous avons et je crois en lui. » Frank Lampard

Une prise de position nette, limpide, qui ne l’empêchera cependant pas de revoir ses choix, quelques jours plus tard dans le cadre de la Supercoupe d’Europe, face à Liverpool. Un match sous pression après la déconvenue subie quelques jours plus tôt à Old Trafford. Pour protéger ses jeunes joueurs, Frank Lampard remplace respectivement Mount et Abraham par Kanté et Giroud. Une nouvelle fois, les Blues proposeront un jeu attrayant, basé sur une intensité de tous les instants, avec une envie de faire mal sur chaque contre. Pas en reste sur les attaques placées, les hommes de Lampard vendangeront une nouvelle fois un nombre incalculable d’occasions. Un homme incarna ce manque de justesse criant dans le dernier geste : Tammy Abraham. Le jeune Anglais, auteur de 25 réalisations en Championship l’an passé, fut critiqué de toute part en raison de ses occasions manquées. Défaits par Liverpool aux penaltys, la performance des Blues laissait une nouvelle fois présager du bon pour les semaines à venir, mais les chiffres retenaient une seconde défaite en autant de matches officiels.

S’ensuivit un match nul sans saveur face à Leicester à domicile. Une rencontre terne dans le jeu, qui laissa place de nouveau à de multiples interrogations. Après cette prestation en demi-teinte, le coach anglais déclarait avoir préféré le match perdu 4-0 face à Manchester, symbole de son envie de proposer du jeu vers l’avant, et de se montrer conquérant dans le jeu.

Mais depuis ce week-end, les Blues tiennent enfin leur première victoire sous la houlette de leur nouvel entraîneur.

https://twitter.com/brfootball/status/1165253867862396928

Opposés à une équipe joueuse, pratiquant un jeu alléchant, les Blues ont dû batailler ferme pour remporter les 3 points face à Norwich. Une nouvelle fois, les amoureux du ballon rond ont pu apprécier le spectacle proposé par les joueurs de Chelsea. Une différence majeure avec son prédécesseur. Les Blues pratiquent un jeu bien plus séduisant et attrayant que sous Sarri. En dépit d’une belle saison sur le plan comptable, auréolée d’une Europa League et d’une 3eme place en Premier League, l’Italien n’aura jamais réussi à imposer son style sur le jeu des Londoniens. Ronronnant, basé sur une conservation du ballon stérile, le Sarri Ball est vite devenu le Boring ball.

Frank Lampard a donc la lourde tâche d’assurer sa succession en matière de résultats, mais il offre déjà une certaine garantie dans le jeu. Bien aidé par son fidèle acolyte et adjoint Jody Morris, l’ancien numéro 8 des Blues, exige une intensité impressionnante à la récupération du ballon mais aussi dans sa remontée. L’animation offensive est déjà bien rodée, avec Mason Mount en dépositaire du jeu, qui n’hésite pas à créer des différences par le dribble ou par la passe. Tammy Abraham est un véritable point de fixation qui combine avec les feux follets Mount et Pulisic évoluant sur les ailes. Matteo Kovacic, en pleine possession de ses moyens est le métronome au milieu de terrain et correspond parfaitement aux principes de jeu instaurés sous Lampard. Ce match face à Norwich dépeint également le caractère de la jeunesse des Blues. Mount et Abraham, contestés en ce début de saison, ont éclaboussé de leur talent cette rencontre, inscrivant les 3 buts de leur équipe.

https://twitter.com/Sporf/status/1165386813311279109

Dans cette lignée, la célébration de Tammy Abraham sur l’ouverture du score est la parfaite illustration de la confiance qui règne entre les joueurs et leur coach. Néanmoins, l’aspect défensif demeure la principale problématique de cette équipe. Une défense naïve, qui a encaissé 7 buts en 3 matchs de Premier League. Une faiblesse que le jeune entraîneur Anglais doit régler au plus vite, s’il veut connaitre de grands succès sur le banc des Blues.

Malgré une seule victoire glanée en 4 rencontres, Frank Lampard ne devrait pas mettre trop de temps à se mettre bon nombre d’observateurs dans la poche. Très séduisants sur le plan offensif, emmenés par une jeunesse sans crainte, les Blues peuvent aspirer à vivre une saison pleine de surprise, en dépit d’une interdiction de recrutement, et d’un effectif amoindri sur le papier. Pour cela, il faudra confirmer dès la semaine prochaine face à Sheffield United.

Crédit photo : Oli SCARFF / AFP

Sinon, c'est si cool que ça d’être champions ?