[Ligue 1] Metz-PSG : les notes

Avec une cascade d’absents dont ses trois attaquants vedettes (Neymar, Mbappé, Cavani), le PSG se déplaçait sur la pelouse de Metz à l’occasion de la 4e journée de Ligue 1. Les hommes de Thomas Tuchel n’ont jamais souffert face au promu, ouvrant rapidement le score et dominant la rencontre de bout en bout. Une victoire 2-0 sans sourciller pour un Paris Saint-Germain leader provisoire.

Les Messins

Oukidja (5) : A rejoint le cercle désormais ouvert des victimes d’EMCM.
 
Centonze (5) : Capable d’éliminer 3 joueurs offensivement, et d’être éliminé par 3 autres sur l’action suivante.
 
Boye (5) : Tantôt juste tantôt en perdition.
 
Sunzu (6) : Un placement très bas, toujours difficile de gérer les offensives parisiennes mais il ne s’est pas démonté.
 
Delaine (6) : Va de l’avant, centre fort, court vite et provoque. Dans son couloir, il a imposé son rythme.
 
Fofana (3) : Une demi-volée dans le tibia de Bernat et un découpage en règle de Di Maria l’auront fait sortir définitivement de son match.
 
Cohade (4) : Le métronome a trop souvent perdu le tempo pour bousculer le champion de France.
 
Maiga (4) : Des placement défensifs intéressants, mais trop timide offensivement.
 
Boulaya (4) : Une pile électrique que Marco Verratti a rapidement mise dans sa poche.
 
Diallo (6) : Beaucoup d’efforts non récompensés pour l’habituel homme providentiel des Grenats.
 
Nguette (3) : A passé sa soirée à faire la course avec Boulaya. Courir vite avant de courir utile.

Les Parisiens

Bulka (5) : L’intérimaire. Titulaire à la surprise générale suite au désistement d’Areola (en partance pour le Real Madrid), il n’a pas véritablement eu de situation chaude à gérer.
 
Dagba (4) : Bip Bip ! Colin va vite, très vite mais pas assez précis.
 
Marquinhos (5) : Replacé en défense centrale, il a multiplié les longs ballons sans succès.
 
Thiago Silva (5) : Un match sérieux du capitaine parisien.
 
Bernat (6) : Très en vue offensivement en première mi-temps, il obtient un penalty. Plus discret lors du deuxième acte à l’image de l’équipe.
 
Gueye (6) : Indispensable et autoritaire à la récupération. C’est qui le patron ?
 
Verratti (8) : Passeur décisif sur coup franc pour Choupo-Moting. Tranchant à la récupération, le petit hibou a été l’auteur d’un match plein. Le meilleur Parisien.
 
Aouchiche (5) : C’était la rentrée des classes pour le titi parisien. Sorti légèrement blessé, on espère que le jeune Adil n’ira pas s’aventurer à Fort Boyard pendant la trêve internationale. Intéressant dans ses prises de balles. Encourageant.
 
Sarabia (5) : Il aurait pu aller de son but en première période. En manque d’efficacité malgré une belle prise d’initiatives.
 
Di Maria (6) : Auteur de l’ouverture du score sur penalty, l’ailier argentin a livré une prestation paradoxale. Atout offensif numéro un du PSG, ses choix ont entraîné de multiples pertes de balles.
 
Choupo-Moting (6) : Ça donne ! Le grand attaquant y est allé de son but, son troisième en deux matches. La Choupomania n’est pas prête de s’arrêter.
 
Crédit photo : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Share

L'Equipe Ultimo Diez