[Serie A] Juventus – Napoli : les notes

La deuxième journée de Serie A nous gratifiait déja d’un succulent Juventus-Napoli. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on en a eu pour notre argent ! Dans un match à buts et à rebondissements, Koulibaly inscrit le but du 4-3 en faveur de la Juve … A la dernière minute … L’histoire est tragique mais que l’intrigue fut belle. Bravo messieurs.

Juventus

Szczesny (6) : Encore un match sans reproche à faire au géant polonais. Une parade décisive à 0-0 à la 13’, il a par la suite facilité la vie de son équipe avec son jeu au pied. Il est lâché par ses défenseurs sur les buts qu’il encaisse.

De Sciglio (non-noté) : Remplacé sur blessure au quart d’heure de jeu par Danilo (6). Bientôt sur sa chaîne Youtube, un tuto pour se faire adopter par ses tifosi : Entrer, marquer sur sa première touche de balle après 15 secondes avec sa nouvelle équipe.

Bonucci (3) : Une entame de match passable pour le porteur de brassard du jour. Souvent entre deux eaux, il hésite à mettre le pied et laisse donc les décalages se créer. Il manque de constance par la suite et oublie Manolas pour la réduction du score adverse.

De Ligt (4) : Lancé dans le bain de la Serie A à l’occasion du match phare de cette entame de saison suite à la blessure de Chiellini. Encore en manque d’automatismes, il a imposé sa force dans les duels avant de dégager sans risque, mais il est pris de vitesse sur les buts de Lozano et Di Lorenzo

Alex Sandro (8) : Alerte, à tous les ailiers droits du championnat : Alex Sandro est enfin de retour. Le brésilien a éteint Callejon et fait preuve d’une énorme activité sur son côté, presque toujours avec succès. Il signe une offrande pleine de lucidité pour Danilo au terme d’une course de 80 mètres.

Khedira (6) : Il est la pièce qui s’emboîte parfaitement dans l’axe droit du système Sarri. On regrettera cependant son manque de vitesse dans l’exécution qui lui coûte le duel du 3-0 . Comme toujours, son cardio ne lui permet pas de jouer plus d’une mi-temps à ce niveau.

Pjanic (7) : Vital. Cerveau ou coeur de l’équipe ; il couvre énormément de terrain, récupère de nombreux ballons au pressing qu’il distribue là où il faut.

Matuidi (6) : Comme sous Allegri, il a souvent cherché à faire les appels dans la zone délaissée par Ronaldo côté gauche. Malgré ses difficultés habituelles balle au pied, il s’est souvent retrouvé en situation de servir Higuain dans la surface. L’une d’elles fut la bonne.

Douglas Costa (7) : Il a sans doute évolué un peu plus bas qu’attendu, mais cela a permis de libérer des espaces considérables pour Khedira. Très impliqué défensivement, il auréole son match d’une passe décisive pour CR7.

Higuain (7) : On le voyait cramé, ou mentalement plus apte à tenir sa place dans ce genre de rendez-vous. Pipita a fait mentir son monde par son activité de pivot puis en terrassant Koulibaly et le Napoli sur un fabuleux enchaînement. Moins en vue en seconde période, il laisse inexplicablement filer le ballon du 4-2.

Ronaldo (6) : Peu en vue dans la zone de vérité pendant la première période, il lui aura suffi d’un bon ballon pour marquer.

Koulibaly (10): Impeccable dans son placement pour accompagner Higuain, il s’efface parfaitement sur le but de l’Argentin. Il conclut sa prestation par une reprise en pleine lucarne à la 92e

Napoli

Meret (4) : Il a arrêté un missile de CR7 en début de match. C’est déjà bien nan ?

Manolas (4) : A-ah baladé, ah il est baladé. Kostas la passoire ce soir. Bon, il a quand même réussi à placer son coup de tête pour mettre le premier but napolitain.

Koulibaly (3) : Kouli a coulé. Il fera des cauchemars de la feinte d’Higuain, qui le dévore sur le premier but. Et but contre son camp à la dernière seconde. Le comble.

Ghoulam (4) : Quelques (timides) tentatives en attaque, mais tourmenté en défense. A l’image de son équipe en première mi-temps. Remplacé par Mario Rui (6) à la mi-temps, il a sonné la révolte napolitaine en déposant sur la tête de Manolas un ballon parfait pour le 1-0.

Di Lorenzo (6) : Il a pris la spéciale virgule petit pont de CR7 en tout début de match. Il a eu du mal à s’en remettre, jusqu’à la 80ème où il égalise et conclut un match fou.

Allan (4) : Aspiré par le milieu turinois, il parvient à envoyer sa meilleure frappe sur Szczesny à la 14ème ; son seul fait marquant.

Zielinski (3) : Il a pris l’eau sur la première accélération de Douglas Costa. 1-0. Enchaîne les mauvais choix ensuite.

Callejon (2) : On n’est plus en pré-saison José. C’est plus Marseille en face. Faut se réveiller.

Fabian Ruiz (4) : Homme invisible en première mi-temps, l’ancien du Betis est apparu en deuxième période. 90 minutes en dents de scie.

Insigne (3) : De Ligt et Bonucci étaient trop grands pour le lutin napolitain. Sorti à la mi-temps pour Lozano (7) : Ses 45 premières minutes en Serie A. Il climatise l’Allianz Stadium sur le 3-2.

Mertens (4) : Euh… il a encore plongé…et… c’est tout en fait. Plus en jambes en deuxième mi-temps. Sans succès.

Crédits photos : Isabella Bonotto / AFP

L'Equipe Ultimo Diez