Paris SG – Strasbourg : les notes

Face à l’ogre strasbourgeois, le PSG a buté, buté, et encore buté avant que Neymar ne fête son retour par un but absolument exceptionnel. Score final : 1-0 Les notes :

Paris :

Navas (6) : Une belle anticipation sur un passe en profondeur et un arrêt décisif sur Ajorque, on n’avait pas vu ça à Paris depuis… depuis quand en fait ? Pura vida.

Dagba (4) : C’est bien de déborder et de proposer des solutions, mais ensuite faut faire quelque chose de ces ballons.

Silva (6) : O Monstro de retour, le meilleur défenseur de l’histoire. Nan on rigole, mais c’était pas mal.

Diallo (6) : Une intervention parfaite sur Thomasson qui partait au but, une complémentarité intéressante avec Thiago Silva. Encourageant mais à revoir face à plus d’adversité.

Kurzawa (3) : Du mal à s’entendre avec ses partenaires, incapable de fédérer et d’incarner une vraie solution à gauche. Kurzawa c’est un peu le Parti Socialiste français. Gauche molle.

Gueye (6) : Le fameux milieu défensif que toute la twittosphère parisienne réclame depuis la retraite de Thiago Motta ?

Verratti (5) : Du vice, du jeu, mais doucement. Il y a coupe d’Europe cette semaine.

Di Maria (4) : Ange De Marie a été très mauvais ce soir.

Neymar (6) : En un geste, au bout du match, il a empêché le public de le détester complètement. Mais quand même, ça suffit pas, faut pas rêver. Mets-en douze encore comme ça, minimum.

Sarabia (4) : Disponible, des bons appels, mais aussi pas mal de mauvais choix. +1 parce qu’il doit composer avec Kurzawa sur son côté.

Choupo-Moting (4) : On pensait qu’il était enfin lancé après ses trois buts en deux matchs, mais en fait non. Choupo-Nothing.

Strasbourg :

Sels (6) : Il a tapé sa meilleure sieste en 1ère mi-temps avant de faire le job en 2ème, jusqu’au but sur lequel il ne peut rien faire.

Simakan (7) : Il s’est mis dans la poche Sarabia et a montré à Kurzawa ce que devait faire un latéral, et tout ça à seulement 19 ans. Sinon ça va vous ?

Koné (6) : Très solide dans les duels, il s’est même permis un enchainement grand pont sur Kimpembe – passe presque décisive pour Ajorque.

Mitrovic (6) : Au moment de se changer, Mitrovic sera surement surpris de trouver un grand camerounais d’1m90 dans sa poche.

Djiku (6) : Le troisième larron de la défense strasbourgeoise a lui aussi réalisé un match très sérieux et n’a jamais été vraiment pris à défaut par l’attaque parisienne.

Carole (5) : Il a été sérieux défensivement mais a peu manqué de panache pour pouvoir accompagner les attaques strasbourgeoises.

Bellegarde (6) : Très actif dans l’entrejeu, il a su alterner intelligemment entre projections dans le camp parisien et repli défensif.

Sissoko (6) : Voir Bellegarde.

Lala (6) : Il a été très actif sur son côté et aurait pu avec un peu plus de justesse technique inquiéter encore un peu plus l’arrière garde parisienne.

Thomasson (5) : Il a beaucoup couru mais n’a jamais réussi à vraiment se montrer dangereux

Ajorque (6) : Très intéressant dans son rôle de pivot, il aurait pu ouvrir le score à 2 reprises mais Navas lui a rappelé que ce n’était plus Areola aux cages.

 

Photo crédits : Iconsport

L'Equipe Ultimo Diez