[Liga] Valence – Barcelone : les notes

Premier choc pour le Barcelone de Quique Setien et … première défaite. Le Barça, trop peu dangereux, s’est vu attraper par une équipe de Valence plus clinique. Victoire 2-0 pour la bande à Gameiro. Conséquence : le Real peut reprendre la tête de Liga en cas de non-défaite contre Valladolid demain soir.

Valence

Domènech (6) : On lui a proposé un entraînement spé coups-francs, c’était plus tranquille que la réception du Barça initialement prévue.

Wass (5) : Le leader du championnat est donc la seule équipe qui ne l’a jamais mis en difficulté sur le plan défensif. Cocasse, non ?

Garay (6) : Pas besoin de défendre si personne n’attaque.

Gabriel (8) : Hakuna Matata, ces mots signifient… que tu passeras ton samedi… à stopper Messi…

Gayà (7) : La meilleur mobylette des couloirs gauches espagnols.

Ferran Torres (4) : Pas facile de partir de si loin. En manque de lucidité dans le camp adverse.

Coquelin (7) : Parent n°1.

Kondogbia (7) : Parent n°2.

Soler (6) : A plus bossé sur ce match que sur son featuring avec Maître Gims.

Gameiro (5) : Au marquage individuel sur le numéro dix adverse, Sergio Busquets.

Maxi Gómez (7) : Uruguayan Nounours. Sergi Roberto et Piqué dans le rôle de Nicolas et Pimprenelle.

Barcelone

Ter Stegen (7) : C-16 toujours là pour sauver les siens. Mais même lui ne peut rien lorsque son équipe décide de tout foutre en l’air.

Sergi Roberto (4) : Contrôle, passe à trois mètres, j’écarte vers la droite. Répéter l’opération autant de fois que possible.

Piqué (3) : Plus proche de Gérard Depardieu que du grand défenseur qui partage sa vie avec Shakira.

Umtiti (4) : Contrôle, passe à trois mètres, j’écarte vers la gauche. Répéter l’opération autant de fois que possible.

Alba (3) : Le meilleur joueur du FC Valence aujourd’hui.

Busquets (4) : Statique et figé comme les pommettes de Catherine Deneuve.

De Jong (4) : Rendez-lui Ziyech, Van de Beek et Tagliafico s’il vous plait. Rendez-nous le bonheur s’il vous plait.

Arthur (4) : ZZZzzZZzzZzz… passe latérale… zzzZZzZzzzzzz… nouveau Xavi… ZzZzzzzzZZz. Remplacé par Vidal (6) : qui a réussi à faire une meilleure prestation au milieu que Arthur et une meilleure prestation offensive que Griezmann.

Messi (4) : Jour historique que ce 25 janvier. Peut-être un de ses pires matchs sous le maillot du Barça.

Fati (4) : Il n’a quasiment rien réussi. En-dessous Fati.

Griezmann (2) : « Hello darkness my old friend, I’ve come to talk to you again… »

Crédits photos : IconSport

L'Equipe Ultimo Diez