0

Dans un après-midi de fête, au cœur de la ville rose, le match entre le TFC et l’OM a accouché d’un triste nul 0-0. Un match nul et vierge que l’on doit en partie aux deux gardiens qui ont fait une partie impeccable. Bulletin de notes des 22 acteurs.

Les Toulousains

Lafont  : Beaucoup critiqué ces dernières semaines, Alban a fait taire les critères. Zubi, à la recherche d’un gardien pour l’OM, appréciera.

Moubandje  : Côté gauche, il a globalement fait régner l’ordre. Pas toujours à l’aise quand les Marseillais ont dédoublé mais solide sur les appuis.

Jullien  : Il a mangé Bafé Gomis tellement vite qu’il a sans doute risqué l’indigestion.

Diop  : On parle beaucoup de Lafont mais lui non plus ne devrait pas s’éterniser au Téfécé …

Amian  : Le pitchoune a porté ses cojones face à un duo plus qu’expérimenté Evra-Payet. Le genre de match qui fait passer un cap à un jeune.

Blin  : Beaucoup de balles récupérées mais globalement un peu light pour ce genre d’opposition.

Bodiger  : Il a un nez plus long que le palmarès de Dimitri Payet. Bah ouais les gars, quand on a pas grand chose à dire, faut bien qu’on trouve des blagues nazes …

Jean  : Remuant, vif, rapide, il a longtemps longtemps humidifié les fesses de Tonton Pat’. Mais ça s’est globalement mieux fini que contre Lucas et le PSG pour le latéral olympien.

Trejo  : Il est beau à voir jouer. Une douceur dans un océan de déchets en Ligue 1.

Braithwaite  : Le captain a fait son match, souvent à deux doigts de tromper Yohan Pelé. Un match intéressant pour la valeur sûre toulousaine.

Delort  : Andy était opposé à une équipe à laquelle il a longtemps fait des appels du pied. Lui non plus n’a pas été loin de faire mal à l’OM. Mais un brin de réussite, un grand Pelé et un peu de justesse technique en ont décidé autrement.

Les Marseillais

Pelé  : L’Albatros s’est envolé à de nombreuses reprises cet après-midi. Fait plus que le taff, et c’est assez important de le souligner.

Evra  : De retour comme titulaire, Tonton Pat’ a vécu un match bizarre. Potentiellement en difficulté à chaque accélération, son expérience l’a fait surnager. Mais attention …

Rolando  : Malgré son petit côté Barracuda, c’est absolument pas l’Agence tout risques.

Sertic  : Bien plus serein que son collègue, il a l’avantage de ne pas être systématiquement pris de vitesse. Une première pour un défenseur central à l’OM cette saison.

Sakai  : Un match comme il en fait chaque semaine. Combatif et généreux malgré des lacunes visibles, tant techniquement que tactiquement.

Zambo  : Il retrouvait une place de titulaire dans le turnover d’avec Max Lopez. Il a tenté un passement de jambes digne de R9. Raté. Remplacé par Max Lopez qui a permis à l’OM de jouer au sol. Sans succès.

Vainqueur  : Le porte bonheur de l’équipe a encore été important. Important à la récup’, important à la relance, important dans la projection. Important donc.

Sanson  : Placé en 10, Morgan s’est montré à son avantage malgré son déficit physique. Un apport technique indéniable, une dose de flow subtile, un combo qui fait beaucoup de bien à l’OM.

Payet  : Match compliqué pour Payet. Gênant quand on voit la classe d’écart qui le sépare des autres à chaque touche de balle …

Thauvin  : Le deuxième maillon du côté droit « généreux et combatif ». A beaucoup tenté, a peu réussi.

Gomis  : On aurait dit Michone dans la saison 7 de Walking Dead. Il a nui à l’histoire quand il n’était pas invisible.