1

C’était un immense mur qui se dressait devant les niçois ce soir, au San Paolo.  Après avoir écarté l’Ajax sur un fil, les Rouge et Noir se déplaçaient dans le bouillon stade napolitain dans l’espère de ne pas être drawing dead dès le match aller. Ce qu’on redoutait s’est produit … Défaite des Aiglons 2-0, sans voir le joueur, et en perdant deux joueurs .. Ca sent l’Europa League …

Les hommes de Maurizio

Reina (non noté) : Dans le champ de la caméra à trois reprises, impossible de le noter.

Ghoulam  : Faouzi a joué ailier gauche. En même temps, avec Tof Jallet en face à face, t’es rarement acculé.

Koulibaly  : On nous chuchote dans l’oreillette que Guy Stéphan était en tribunes pour le superviser. Il aura vu de bien belles choses.

Albiol : Pas le meilleur Raul qu’on ait connu, mais pas bien inquiété ce soir. Aurait pu cauchemarder de Saint-Maximin si ce dernier avait été mieux entouré.

Hysaj  : On n’en parle que trop rarement mais il s’assoit à la table des meilleurs. Et leur demander de lui passer le sel.

Hamsik  : La crête de fin de jeu a, pour un match de reprise, été très sobre. A fait briller Cardinale (ce qui sauve le match du portier niçois).

Jorginho  : Petit Jorge a marqué et a confirmé que lui aussi mériterait un peu plus de lumière.

Allan  : Pas le plus joga bonito des milieux brésiliens, mais de quoi faire des jaloux parmi les autres milieux défensifs du game.

Callejon  : Le moins sexy des attaquants napolitains compense sa technicité par son placement et ses appels. Intéressant mais pas transcendant.

Insigne  : Laurent a fait son match. Il a bien taffé Souquet et s’est montré, comme d’habitude, ultra intéressant dans les triangles.

Mertens  : Mine de rien, il est de plus en plus tueur. Premier buteur, il s’est faufilé entre les centraux comme Beep-Beep échappe au coyote. Looney Tunes madness.

Les hommes de Lulu

Cardinale  : Il est pas trop tard pour offrir un dernier challenge à Enyeama ou Carrasso.

Sarr  : Il est pas trop tard pour offrir un dernier challenge à Trémoulinas ou Bedimo.

Dante  : Il repart du Napoli tout nu, sans vêtement et surtout sans cheveux.

Le Marchand  : Le grand Max peine à tenir la comparaison avec la bandiera Paul Baysse. Alors si en plus Cardinale lui éclate le crane sur une sortie …

Souquet  : Nono était dans une position inhabituelle ce soir : défenseur central. Pas là qu’il excelle. Coupable sur le premier but, il a paru mieux au fur et à mesure mais …

Jallet  : Tof le vigneron en position de piston droit d’un 3-5-2, personne n’en revait, Favre l’a fait. Concède le pénalty du 2-0 sur une faute en dehors de la surface.

Seri  : Le taureau de la French Riviera n’a pas réussi à empaler le toréador.

Koziello  : Le sosie footballeur de Kevin Maher (sans les muscles) n’a pas pesé. Pris en tournante entre Jorginho, Allan et Hamsik, il sortira sur un rouge, et en pleurs. Pauvre gamin.

Saint Maximin  : Sans doute le seul qui a tenté de bousculer la Grosse Bertha de Sarri, en vain. Aurait mérité mieux.

LeesMelou  : Un toucher soyeux, un flow de prof d’EPS et des rencontres pas mal infâmes depuis le début de saison. Ça ira beaucoup mieux quand il aura musclé son jeu.

Pléa  : En l’absence de Super Mario, Pléa avait la lourde tâche de mettre le pion qui pourrait faire la différence. Sevré de bonnes gonfles, il aura traversé le match avec beaucoup de mal. Expulsé lui aussi, pour des mots à l’arbitre.