Caen – Marseille : les notes

Deux équipes au fond du trou, voila à quoi ressemblait cette rencontre entre Caen et Marseille au coup d’envoi.

Caen

Samba (4) : Samba les couilles d’arrêter les frappes adverses.

Armougom (5) : Ses coéquipiers avaient la grippe, lui a enrhumé le couloir droit marseillais. Chacun son truc.

Djiku (5) : Solide et bon relanceur. Ça partira en fin de saison, et ça fera du bien à l’équipe dans laquelle il ira.

Baysse (5) : Toujours grand poète dans ses interventions, on lui doit la blessure de Payet.

Guilbert (2) : Vainqueur du #RedCardChallenge malgré la rude concurrence d’Amavi et Crivelli.

Fajr (6) : Poisson pilote de l’équipe caennaise. Un peu seul …

Diomande (5) : Un duel, un taquet. Dans ses standards habituels.

Tchokounte (3) : Déménageur normand.

Bammou (3) : Il a sans doute pris plus de plaisir en journées de soldes à la boutique du PSG qu’aujourd’hui.

Ninga (3) : Le problème des équipes avec 4 attaquants, tous mauvais lors du même match, c’est qu’au bout du troisième, on manque d’inspi …

Crivelli (2) : Le Matt Hardy des côtes normandes a la bagarre facile et le football difficile.

Marseille

Mandanda (5) : Plus les journées passent plus le malaise agrandit. Mais ce soir, il a répondu présent !

Sarr (4) : Il s’est démené mais s’est souvent fait rattraper non pas par la défense caennaise mais par ses carences techniques chroniques.

Kamara – Rolando (4) : Quand ta charnière se fait bouger par le videur du Fucking Blue Boy, le champion du 400 mètres haies du Tchad et un ex major de promo du BEP ventes, c’est que t’as pas trouvé la bonne formule Roudi.

Amavi (2) : Ce genre de mec qui reste en dernier quand tu fais les équipes au Five.

Lopez (5) : Il a essayé d’être disponible et d’orienter le jeu olympien du mieux qu’il pouvait mais c’était bien brouillon, doit mieux faire

Strootman (6) : Il a fait le taff défensivement et se montre de plus en plus présent sur les phases offensives, en atteste sa passe dé.

Payet (non noté) : remplacé avant la demi heure de jeu par Sanson (6) qui a ouvert le score de fort belle manière

Thauvin (5) : Le seul cadre qui ne faillit pas n’a pas connu grandes joies face aux caennais.

Ocampos (6) : Sa générosité et son investissement, on ne pourra jamais lui enlever. Malheureusement ça ne fait pas tout.

Germain (2) : Et dire que Monsieur ose se plaindre de son sort…

Crédits photos : CHARLY TRIBALLEAU / AFP

L'Equipe Ultimo Diez