FC Girondins de Bordeaux – Olympique Lyonnais : les notes

Dans ce match clé dans la course à l’Europe, Lyon a bien failli trébucher face à une équipe de Bordeaux qui a bénéficié des largesses défensives de son adversaire. L’OL s’impose finalement 3-2 sur le fil et conserve sa troisième place. 

Les notes de Bordeaux

Costil (5) : Il est pas aidé par sa défense, il faut le dire.

Kounde (5) : C’était un sans faute jusqu’à l’égalisation lyonnaise pour laquelle il est fautif. C’est là qu’on voit que le jeune homme de 20 ans à encore beaucoup à apprendre.

Pablo (6) : Il est abandonné par ses coéquipiers. Donnez-lui une boîte de Xanax.

Jovanović (4) : L’arbitre assistant s’est fait insulter en serbe, ça a dû lui glacer le sang, d’où le rouge.

Sabaly (5) : C’est pauvre ce soir.

Bašić (6) : On l’habitude du cousin maléfique, un peu moins du cousin qui transforme en or tout ce qu’il touche. Très belle première période, plus discret ensuite.

Otavio (6) : Travail titanesque abattu ce soir. Peut-être le meilleur bordelais sur le terrain.

Poundjé (5) : Poundjédinho straight outta Saõ Paolo ce soir. Incroyable les gestes techniques qu’il a tenté.

Kamano (-1) : Comme son QI.

Briand (6) : Un but et une passe décisive face à son ancien club. From Bordeaux with love.

De Préville (6) : On retiendra surtout son coup-franc digne des plus beaux drops de l’UBB. Dommage que ce soit pas le bon sport! Match plein pour Nico’ sinon.

Les notes de Lyon

Lopes (5) : Il a bien engueulé ses partenaires.

Tete (5) : Parfois mis en difficulté par le surnombre offensif girondins mais il a beaucoup apporté par ses débordements.

Marcelo (5) : Trop facile les une-deux pour contourner les tractopelles.

Denayer (5) : Pris par surprise sur le premier but. Sûrement sa seule erreur mais elle fut décisive.

Dubois (4) : L’impression qu’il n’est jamais rentré dans ce match.

Ndombele (6) : Pas à l’aise dans son association avec Aouar. Il était celui qui devait faire la liaison entre une défense et une attaque coupées mais on l’a senti brimé. Beaucoup mieux en seconde période.

Aouar (5) : Lui aussi était perdu dans ce no man’s land lyonnais de l’entrejeu. Il a fallu un mieux général en seconde période pour qu’il prenne sa mesure.

Cornet (4) : Buteur et passeur décisif. Mais c’est tout.

Fekir (7) : A chaque fois qu’il a touché le ballon, les Bordelais ne pouvaient plus rien faire. Un vrai meneur.

Terrier (4) : On ne va pas faire de jeu de mot sur son nom mais il est trop resté cloitré dans son couloir gauche ce soir.

Depay (7) : Des séries de dribbles, une engueulade avec Cornet, une énorme activité et puis un but. Très gros match du hollandais.

Crédit photo : NICOLAS TUCAT / AFP

L'Equipe Ultimo Diez