Brésil – Pérou : les notes

Le Brésil affrontait ce soir le Pérou en finale de sa Copa America. Globalement dominateurs, les coéquipiers de Thiago Silva se sont fait peur avec un pénalty concédé et un carton rouge mais l’emportent finalement sur le score de 3-1. Tudo bem. Les notes :

Brésil :

Alisson (5) : De l’ennui, beaucoup d’ennui, un premier ballon à chercher au fond de ses filets, et quelques interventions rassurantes en fin de match.

Daniel Alves (8) : SEXE.

Marquinhos (6) : A fait des points de croix avec Alisson entre deux interventions pour passer le temps.

Thiago Silva (5) : Des interventions autoritaires, des relances soyeuses, et ça gâche tout sur une main. PSG.

Alex Sandro (6) : Parfait dans ses combinaisons avec Everton et ses milieux. Plus timide en deuxième mi-temps.

Arthur (6) : Le seul qui avait pas pour objectif d’humilier tout le Pérou à chaque touche de balle, du coup on l’a moins vu. Précieux dans les transmissions.

Casemiro (6) : Destructeur. Dommage qu’il ait eu parfois quelques soucis pour bonifier ses ballons.

Gabriel Jesus (8) : En une mi-temps, il a sali son latéral, il a donné un caviar sur le premier but, et il assassine le Pérou juste avant la pause. Et après il prend un rouge. Match plein.

Coutinho (8) : On va vraiment finir par croire que le Barça a acheté son double maléfique. Il a tout fait, il a donné de l’amour, à l’image de sa compétition.

Everton (7) : Le facteur X de cette Copa America. Il la finit comme il l’a commencée : en donnant le tournis à Advincula. Mission accomplie, un club du ventre mou de Premier League va poser 50 briques après ce match.

Firmino (7) : Du pressing, des combinaisons, des remises, côté droit, gauche, devant, des décrochages. L’attaquant préféré de ton attaquant préféré. Il disparaît en deuxième mi-temps, victime du scénario.

Pérou :

Gallese (3) : Battu sur 3 ballons bien placés par les buteurs du soir.

Advincula (2) : Everton l’a tellement fait tourner en bourrique qu’il a dû se faire mal à la clavicula.

Zambrano & Abram (3) : Une charnière qui a bien tenu Firmino. Les choses se sont compliquées lorsque les offensifs brésiliens ont mis du mouvement, à l’image du second but.

Trauco (2) : Ses vis-à-vis lui ont causé bien des tracas.

Tapia (3) : Devait être aussi fatigué que nous rien qu’en regardant Yotun couvrir le milieu pour deux.

Yotun (5) : Souvent bien placé et excellent dans la bagarre générale. Ne voit en revanche le jeu que sur une ligne : droit devant lui. Pas de doute, Yoshi’ est prêt pour le prochain Smash Bros.

Carillo (3) : Placé à gauche pour faire parler sa vitesse face à Dani Alves, mais semble au bout du rouleau.

Cueva (3) : Victime du milieu brésilien, trop peu d’espace et de ballons pour peser sur le jeu.

Flores (3) : Déraciné par l’impact d’Alex Sandro, défensivement et offensivement.

Guerrero (4) : Une allure de gangster légendaire et un penalty pour les livres d’histoire au pays.

 

Photo crédits : Raul ARBOLEDA / AFP

L'Equipe Ultimo Diez