[Ligue 1] Monaco – Lyon : les notes

Ca y est bordel ! Deux mois et demi qu’on attendait ça ! La Ligue 1 a repris ces droits ce soir avec un alléchant Monaco-Lyon. Mais de choc il n’y a pas eu. Lyon s’impose 3-0 face à un Monaco rapidement réduit à 10.

Monaco

Lecomte (3) : Doit-y avoir une clause dans les contrats qui stipule que les remparts monégasques n’ont pas le droit de mettre les mains …

Ballo-Touré (3) : Six bons mois, un transfert à Monaco et là, c’est le drame.

Glik (3) : Spécialiste des grands parpaings, le boucher de Cracovie est fidèle à lui même. Rougeaud, rugueux et surtout en retard sur ses interventions.

Jemerson (2) : Dans son duel à distance avec Marcelo pour le titre de brésilien le plus éclaté de la Ligue, il a marqué des points.

Aguilar (5) : L’autre recrue en provenance de Montpellier a largement fait le taff. Ruben, c’est costaud.

Panzo (4) : Il fait son âge (17 piges), et face à un Dembelé de ce niveau …

Heinrichs (5) : Jardim tente une nouvelle Fabinho, transformer un latéral en un milieu axial de haut niveau. Vu l’activité de l’allemand, il y a peut être une possibilité.

Fabregas (non noté) : Petit ange victime de la VAR. Le premier d’une (trop) longue série cette année. Mais quelle idée de mettre une giga semelle sur Dubois …

Lopes (5) : En jambes mais doit tout faire. Trop pour un seul homme (sur le départ).

Gelson (5) : L’élément le plus talentueux mais paradoxalement parfois le plus frustrant. Mais tellement esseulé …

Foster (2) : Sorti après 45 minutes insignifiantes, Jardim et Fabregas l’ont jeté aux lions. Remplacé par Boschilia (4) qui n’a rien révolutionné.

Lyon

Lopes (5) : S’il voulait se montrer pour prouver qu’il mérite un nouveau contrat, ce n’était pas le bon match. RAS, à part un arrêt à l’heure de jeu.

Koné (6) : La nouvelle trouvaille de Florian Maurice a réussi sa première. Sans apporter offensivement, il a tenu son couloir, en plus d’avoir montré une vraie qualité de relance.

Denayer (6) : Pas d’inquiétude pour le nouveau capitaine. C’était facile pour lui aujourd’hui, il a respiré la sérénité.

Andersen (5) : Première en Ligue 1 tranquille pour la recrue la plus chère de l’histoire du club. Pas eu besoin de voir son intensité montée aujourd’hui.

Dubois (6) : Il a sacrifié son mollet pour tuer le match et obtenir le rouge de Fabregas. Solide défensivement, remuant offensivement, le néo-international a un rôle à tenir. Ce soir, il l’a brillamment fait.

Aouar (5) : C’est censé être sa saison. Un peu timide pour lancer son exercice.

Tousart (7) : Tousart a commencé par faire du Tousart. De la course, de la présence physique et du déchet. Et puis, il tiré de 20 mètres pour marquer le 3ème but lyonnais. « Sobre et efficace », comme dirait Habib Beye.

Mendes (7) : Le métronome du milieu du terrain lyonnais. Il a alterné jeu court et jeu long avec brio. Un vrai milieu relayeur, loin du rôle de sentinelle qui lui était promis. Passeur décisif en plus de ça. Bonne pioche signé Juninho.

Depay (6) : Mâle alpha.

Dembélé (7) : Du pied ou de la tête, il s’est baladé. Trop facile pour lui. Objectif 20-25 buts cette saison.

Traoré (7) : Jamais on n’aurait cru écrire ça mais c’était l’un des meilleurs joueurs sur le terrain. La rumeur Suso lui a peut-être fait du bien parce qu’il a martyrisé Ballo Touré sur son côté droit. Il a envoyé son pétard en tribune quotidien, faut pas complètement se renier non plus.

Crédits photos : VALERY HACHE / AFP

L'Equipe Ultimo Diez