[Ligue 1] Nice – Marseille : les notes

Match des extrêmes à l’Allianz Riviera entre un Nice qui commence bien sa saison et l’OM qui attend justement de lancer la sienne. Après cette victoire 1-2 de Marseille, la tendance ne s’inverse pas, mais l’OM respire. Le Gym, lui, attend ses recrues pour être bien plus compétitif.

Nice

Benitez (5) : Il a laissé son compatriote Benedetto ouvrir son compteur. Fraternité argentine.

Pelmard (3) : Autoroute du soleil dans son dos et penalty évitable concédé …

Dante (4) : Il a subi la loi de Benedetto. Semblait néanmoins peu en forme.

Herelle (5) : Lui aussi a vite perdu sa condition avant de sortir en début de deuxième période.

Burner (4) : Dans la lignée de la défense niçoise, il a été bousculé, sans réellement couler.

Cyprien (6) : A toujours 99 de frappes et une vista dévastatrice. Plaisir de le revoir à ce niveau. +1 pour la minute vérité au micro de Paga sur l’histoire des banderoles.

Lees-Melou (5) : Buste droit, l’élégant PLM a malgré tout eu beaucoup de déchets dans son jeu. Et que de fautes !

Tameze (4) : Catapulté trop haut sur le terrain. Ses qualités sont ailleurs (et un cran derrière).

Ganago (6) : La révélation du début de saison niçois a encore fait étalage de sa vitesse et de sa percussion. Dommage, avec les arrivées à venir, il risque de ne plus goûter aux titularisations.

Sacko (4) : Lui qui risque de partir après ce match ne s’est pas offert un super jubilé.

Lusamba (6) : Le Koba La-D de la Promenade des Anglais a réussi à se rendre dispo entre les lignes et a joué son rôle de pivot avec entrain.

Marseille

Mandanda (6) : Une remise en question et une remise en forme, Merano nous a rendu El Fenomeno.
Le portier marseillais n’a rien pu faire face à un penalty millimétré de Cyprien. Il s’est montré rassurant sur le peu de ballon qu’il a eu à négocier.

Sakai (4.5) : Sans plomber le collectif, le latéral droit marseillais a notamment été en difficulté sur son côté droit. Il lui faudra contacter Youcef « Mahboul » Attal pour récupérer son rein.

Kamara (5) : Un début de match médiocre et des interventions à retardement, il a cependant su monter en régime au fil du match. N’allons pas trop vite avec le minot marseillais, il n’est aujourd’hui « que » le Kamarade d’Alvaro.

Alvaro (6.5) : Une prestation aboutie du transfuge de Villareal. Il s’impose comme le véritable patron de la défense marseillaise.

Amavi (4.5) : Un dégradé à la Drake mais pas suffisant pour réussir ses Controlla. Il ternit sa copie défensive en se rendant coupable d’un penalty.

Strootman (6) : Intéressant à la récupération et dans la transmission du ballon. Le Stroot’ se pose comme la prochaine tendance pour le poste de sentinelle dans le milieu marseillais

Sanson (4) : A signé avec Puma mais la présence d’un chaton sur le terrain. Problématique.

Lopez (5) : Efficace dans le changement de rythme mais encore trop tendre offensivement, le minot a été utile dans la conservation de balle marseillaise mais trop juste pour peser offensivement. Remplacé par Germain auteur d’une entrée généreuse et récompensée par un penalty provoqué.

Sarr (5.5) : Comme un grec, c’est pas de la grande cuisine mais ça dépanne.

Benedetto (7) : Généreux dans l’effort et solide techniquement, Dario est à l’origine et à la conclusion du premier but marseillais.

Payet (7) : Comme un tonton du bled, Dim’ n’a pas besoin de bouger pour te toucher avec sa claquette.
Il inscrit le second but ciel et blanc grâce un penalty transformé de justesse et a distillé quelques caviars sur la pelouse de l’Allianz Riviera. On pense notamment à l’action vendangée par Morgan « New Levels » Sanson juste avant la pause.

Crédits photos : VALERY HACHE / AFP

L'Equipe Ultimo Diez