Girondins de Bordeaux – Olympique Lyonnais : les notes

Dans un match étrange qui n’a pas brillé par son niveau, les locaux ont d’abord pris l’avantage avant de lâcher prise en début de seconde période. Les lyonnais se sont finalement imposés 2-1, et reviennent provisoirement à la 5ème place du classement. Cela dit l’annulation du second but bordelais risque de faire parler…

Les notes de Bordelais

Costil (6) : Un travail longtemps facilité par les lyonnais qui, ce soir, visaient aussi mal que des stormtroopers. Mais forcément ça allait pas durer tout le match.

Mexer (6) : Il a comblé toutes les lacunes défensives de son milieu, et a de plus pris le lue de soigner sa relance.

Koscielny (6) : Toujours à la limite, mais bien à l’aise dans son rôle de pompier de service.

Pablo (4) : Un poulet sans tête.

Tchouaméni (4) : Pris dans l’oeil du cyclone Aouar jusqu’à sa sortie dès la première période. Remplacé par Oudin (4) qui a eu l’occasion de tuer le match d’entrée en seconde mi-temps, mais il a préféré couler avec ses nouveaux coéquipiers. Déjà fondu dans le collectif.

Otávio (3) : Sousa a du tirer à la courte paille pour savoir qui sortir entre lui et Tchouaméni avant la mi-temps. Chanceux Aurélien, mais peut-être mauvaise pioche de Paulo.

Bašić (4) : Discret derrière les attaquants avant d’hériter de la terrible mission de donner de la peine à Houssem Aouar au milieu. Bah pas mieux.

Benito (6) : Rafael et Traoré sur son côté, ce cadeau lui a permis d’être un des seuls bordelais en vue dans le marasme de son équipe.

Sabaly (4) : Amorphe. Deux buts en 5min arrivent de son côté. Les deux impliquant Cornet. Quel culot.

de Préville (6) : Facile, juste, vertical, provocateur. Serait-il le meilleur joueur à particule au monde ?

Briand (5) : Aussi opportuniste sur les erreurs des défenseurs adverses qu’avec les femmes de ses coéquipiers.

Les notes de Lyonnais

Lopes (5) : Ohé ohé, capitaine abandonné.

Rafael (4) : De la course, des fautes et des centres loupés. Comme d’habitude en faite.

Marcelo (5) : Le meilleur des deux centraux aujourd’hui. Assez rare pour être signalé.

Andersen (2) : Le gros transfert de l’histoire du club se transforme peu à peu en plus gros flop de l’histoire du club, en concurrence avec Gourcuff et Kader Keita.

Marcal (4) : Toujours incapable de réussir un centre. A ce point là, ça doit être une consigne du coach.

Caqueret (7) : Si Tousart vaut 25 millions, il va falloir casser plusieurs tirelires pour Caqueret.

Mendes (6) : Au coeur du jeu, c’est plus facile avec des joueurs de football à ses côtés quand même.

Aouar (6) : Les émissaires de Manchester City étaient au stade pour lui. On sent qu’il aurait voulu en faire plus. Houssem A(rev)ouar.

Traoré (4) : Très souvent titulaire pour un mec pas capable de faire un bon match.

Dembélé (6) : Une fois n’est pas coutume, il a cherché à apporter loin du but. Deux vraies actions à se mettre sous la dent : une au fond et une sur la barre. Chelsea like that.

Cornet (6) : Une première mi-temps catastrophique mais un but (chanceux) et une passe dé, en 3 minutes, triplent sa note.

Crédit photo : Icon Sport

L'Equipe Ultimo Diez