AS Monaco – Paris Saint-Germain : les notes

En attendant le retour de la Ligue des Champions pour accompagner nos mercredis soirs, c’était rattrapage des matchs en retard ce soir en Ligue 1. Le PSG se déplaçait donc à Louis II pour le compte de la 15ème journée de championnat et n’a pas manqué son opportunité de creuser un peu plus l’écart par rapport à ses « concurrents » potentiels à la victoire finale en s’imposant relativement tranquillement 1-4 face à une équipe monégasque en reconstruction (comme depuis deux ans, finalement).

Les notes du PSG

Navas (7) : « Le Paris Saint-Germain annonce le recrutement du gardien international costaricien, Keylor Navas, en provenance du Real Madrid ». Et quelle recrue…

Kurzawa (5) : En cinq minutes, il a pris l’eau deux fois. On a cru qu’il allait passer une soirée difficile et au final, Monaco n’a pas fait grand chose. Il s’est procuré un penalty, tout seul comme un grand, sur une de ses rares montées. Il reste encore du temps avant la fin du mercato.

Thiago Silva (6) : Sobre. Classe. Le short est toujours propre.

Kimpembe (5) : Le retour de #LAFORCE ! Pas eu grand chose à faire, quelques belles interventions à son actif.

Dagba (4) : Très approximatif le Titi parisien. Beaucoup plus haut sur le terrain que son pendant à gauche, il n’a pas apporté grand chose offensivement. Meunier peut dormir serein. (Bon il permet quand même à Neymar et Di Maria d’être tranquilles entre les lignes)

Kouassi (3,5) : Pas mal de pertes de balle, peu d’apport offensif et on a l’impression qu’il ne savait pas où se placer sur le terrain. Mais Tanguy n’a que 17 ans. On lui pardonne.

Gueye (4,5) : Thomas Tuchel lui a mis un giga coup de pression dès le début du match. Il l’a compris très rapidement. Beaucoup d’efforts mais dans un double-pivot avec Kouassi, il n’a pas été brillant.

Di Maria (7) : Une activité incroyable. Défensivement, il montre que le PSG peut absolument évoluer en 4-4-2 s’il défend comme aujourd’hui. Et offensivement, une merveille de passe dé pour Mbappé. Comme d’habitude.

Neymar (7,5) : Contrairement à dimanche, les Monégasques ont laissé Neymar jouer beaucoup de 1 contre 1. Quelle erreur… ils ont pris la foudre. Si vous lui laissez de l’espace, vous savez que vous êtes à la limite de vous faire humilier 9 fois sur 10…

Mbappé (8) : Deux buts non célébrés à Louis II, l’âme de Glik aspirée, un sourire retrouvé, l’enfant de Bondy est heureux.

Icardi (1) : I-CAR-DI OÙ ES-TU, OÙ ES-TU ? (À chanter sur le rythme de « Babacar » de France Gall)

Sarabia + Verratti (10) : Bah ouais, ça rentre 15 minutes, un but pour le premier, une passe dé pour le second. Coaching gagnant.

Les notes de l’ASM

Lecomte (6) : Sans lui, le score aurait été encore plus salé.

Henrichs (5) : Comme un bon diesel allemand, il est monté en régime au fur et à mesure. Dommage qu’il laisse Sarabia tranquille dans son dos.

Glik (3) : Impérial dimanche soir, le Polonais s’est fait avoir par la roublardise de Kurzawa. C’est une première.

Maripan (4) : Il a fini dans le rétro de Mbappé. Comme beaucoup d’autres dans le passé. Comme beaucoup d’autres dans le futur.

Ballo-Touré (4) : Inoffensif et en difficulté derrière. Comme ses compères de la défense.

Fabregas (4) : À certains moments, il nous rappelle son immense carrière. Plus souvent ce serait mieux.

Bakayoko (6) : Il a eu le mérite de faire peur à tous les supporters parisiens avec une semelle sur Neymar (et de marquer, accessoirement).

Golovin (4) : Le tsar a été déchu ce soir.

Martins (5) : Lui au moins a permis à Navas de se montrer.

Ben Yedder (5) : Il ne s’attendait sûrement pas à jouer un mercredi en rejoignant Monaco. C’est chose faite.

Baldé (5) : Sa perte de balle amène le premier but. Le VAR aurait pu tout changer. Oui mais non.

 

Crédits photo : Icon Sport

L'Equipe Ultimo Diez