[Ligue des champions] Atletico-Juventus : les notes

Tiens tiens. Comme on se retrouve ! Après s’être frappés à la mort au printemps dernier, l’Atletico et la Juve avaient rendez vous ce soir pour démarrer leur campagne européenne. Tout le monde se quitte finalement « bons copains ». La Vieille Dame aura des regrets, de 0-2 à 2-2 en une vingtaine de minutes.

Atletico

Oblak (4) : Il ne peut rien sur la splendide ouverture du score de Cuadrado et manque de peu de sortir la tête de Matuidi. Il aurait pu empêcher le brake, dommage.

Trippier (5) : Comme à son habitude, l’ancien Spurs a énormément apporté offensivement. Une passe décisive sur corner vient grandement améliorer sa prestation, lui qui s’est montré une fois n’est pas coutume assez maladroit sur ses centres. Solide malgré tout.

Savic & Gimenez (6) : Si la doublette de l’axe n’a pas su empêcher la Juve de convertir 2 de ses occasions, elle a su palier le manque d’inspiration offensif de son équipe. Sur coup de pied arrêté, made in Atletico.

Lodi (5) : Omniprésent sur son coté gauche, celui qui découvrait la ligue des champions s’est montré à la hauteur. Littéralement. Vraiment très haut sur le terrain lors de la domination madrilène en première période. Bien moins présent en seconde période l’ouverture du score vient de son coté.

Koke (7) : Le capitaine des Colchoneros a vraiment bien mené ses troupes lors de la domination espagnole en première période. Il ne s’est pas éteint en deuxième mi-temps et a délivré un caviar pour Gimenez. Précieux.

Saul (5) : quelques orientations de jeu intéressantes et toujours une belle entente avec Koke. Ça reste insuffisant sur le plan offensif tant on connait ses qualités devant.

Thomas (6) : Il a très bien tenu la baraque. Très présent dans l’impact physique, il a récupéré énormément de ballons et a su se projeter offensivement pour amener le surnombre.

Lemar (4) : Une prestation mi-figue mi-raison comme bien trop souvent pour l’international français. Et le Wanda Metropolitano lui a fait savoir lors de sa sortie. Du cœur à l’ouvrage à la récupération, précieux dans l’orientation du jeu mais trop juste offensivement.

Felix (5) : Une très grosse première période pour le prodige lusitanien, qui n’a malheureusement pas su convertir ses occasions. On ne l’a plus vu après l’ouverture du score de la Juve. Dommage.

Costa (4) : On attendait le duel avec Bonucci. On n’a pas été servi. Trop rarement dans de bonnes conditions, Diego Costa a vécu un match frustrant. Son jeu en appui et ses remises sont toujours précieuses pour autant.

Juve

Sczczesny (6) : Tek, c’est pas du toc.

Danilo (2) : Titulaire forcé en l’absence de De Sciglio, il est encore court physiquement, une nouvelle fois perclus de crampes avant la 60e minute, et loin d’être familiarisé avec sa nouvelle équipe. Il se fait dévorer par Gimenez sur la réduction du score. Dans le dur

Bonucci (6) : Il a bien tenu Diego Costa sans perdre un genou en cours de route. En général ça suffit à obtenir une bonne note

De Ligt (5) : La montée en puissance continue tranquillement malgré un début de match difficile face au mouvement de João Félix

Alex Sandro (5) : Pourtant pas en difficulté défensivement sur un côté uniquement occupé par un Trippier peu inspiré, il n’en a pas profité pour apporter plus à son équipe dans le camp adverse. Enfin, sauf une fois, pour livrer un cadeau à Matuidi.

Khedira (3) : Jamais facile de noter un joueur qui ne joue que 45 minutes. Sérieux, alignez Emre Can, personne s’en apercevrait et ça ferait un milieu plus consistant.

Pjanic (5) : Il manque de solutions vers l’avant et son jeu s’en ressent.

Matuidi (6): Son apport dans le jeu de son équipe se limite très souvent à son appel côté gauche. Oui, mais ça continue de marcher pour l’instant. Et le condor s’est envolé pour mieux piquer sur les buts de Jan Oblak.

Cuadrado (7) : La surprise du chef au coup d’envoi. Préféré à Bernardeschi, Jean Carré a donné raison à Sarri en plantant le golazo de la soirée. Tout n’était pas parfait, mais il ne s’est pas économisé pour aider un Danilo en grande souffrance et proposer des solutions vers l’avant.

Higuain (3) : Vissé dans le sol entre Gimenez et Savic, il n’a pas proposé grand-chose. Si il donne le ballon qui sera celui de l’ouverture du score à Cuadrado, il a surtout oublié Ronaldo pour le 3-1. Remplacé par Dybala, peut-être définitivement.

Ronaldo (5) : Il a tenté de se frayer un chemin sur à peu près toutes les faces de la défense madrilène, sans succès. Il attend toujours la passe d’Higuain dans les 6 mètres d’Oblak

Crédits photos : Icon Sport

L'Equipe Ultimo Diez