3

Dernière chance hexagonale en Ligue des Champions, Monaco se devait de réaliser un exploit face au City de Pep Guardiola. La tâche s’annonçait difficile, les Monégasques ayant été battus 5-3 à l’aller et se trouvant privés de Falcao. Mais Monaco l’a fait. Victoire 3-1 et direction les quarts.

Les Monégasques

Subasic  : Pas serein mais décisif.

Sidibé  : Le maillon faible. Comme à l’aller.

Raggi  : Du Carles Puyol en lui ce soir, les cheveux en moins.

Jemerson  : Pas trop dans le rythme, un peu bousculé, pas bon à la relance… Compliqué ce soir Jémy.

Mendy  : Vous vous souvenez quand Bielsa disait de lui qu’il serait l’un des meilleurs latéraux du monde ? Tout le monde riait. Bah là, on commence à moins rire.

Fabinho   : Le plus sous-coté de tous. La plaque tournante de l’ASM.

Bakayoko  : La jurisprudence blonde péroxydée a failli le perdre. Et puis il a mis une boule victorieuse. Grandé Tiémou !

Bernardo  : Celui de Zorro parlait avec ses mains. Celui de Monaco s’exprime avec ses pieds.

Lemar  : Crack from Caen. Comme Ngolo. La Masia c’est plus le Barça, c’est la Normandie.

Mbappé  : Il y a du Luis Nazario Da Lima en lui. C’est dit.

Germain  : Z’était dur pour Captain Valère ze zoir.

Les Citizens

Caballero  : « Pas de cheveux, pas de parade » is the new « pas de bras, pas de chocolat ».

Sagna  : Une première mi-temps dégueulasse, une deuxième bien meilleure. Docteur Baky Mister Sagna.

Stones  : Shanta Phil Jones. Qui est lui-même un Shanta Rio Ferdinand. C’est dire le taux d’escroquerie.

Kolarov  : Betclic s’est inspiré de lui pour créer le fameux « Pompavélao »

Clichy  : La comparaison avec Mendy est douloureuse au vu de la carrière de Gael. Passe le flambeau mon grand.

Fernandinho  : Il s’est fait zouker par Fabinho et Bakayoko comme une petite babtou en boîte cainf.

De Bruyne  : Ne veut pas que le prochain roux qui touche la Ligue des Champions soit Jérémy Mathieu. Donc distribue des galettes.

Silva  : Un Silva avec de la sérénité, c’est sans doute ce qui a manqué au PSG.

Sterling  : Moins en vue que son collègue de l’aile gauche, il est à l’origine du but de Sané.

Sané  : Buteur à l’aller, buteur au retour. Il se fait un prénom, pas évident quand on passe derrière Lamine Sané.

Aguero  : Il a pesé sur la défense monégasque, mais il a croqué. La différence avec le match aller …