3

Dans ce choc de la Premier League, décisif pour le titre, on a assisté à un grand match de football. Comprendre : de l’intensité, des buts, et des boulettes. A ce jeu là, et comme souvent cette saison, Chelsea s’impose 2-1 et fonce vers le titre.

Les hommes de Conte

Courtois  : Shay chantait : « Pas d’ta faute ni celle des autres, que tu aies tort ou pas » donc on imagine que la relance foireuse qui amène le but d’Aguero, ça compte pas …

Zouma  : Ca nous faisait assez plaisir de le revoir titulaire. Manque clair de rythme pour Kurt le magnifique, mais il voit le bout du tunnel. Sorti à la mi-temps (blessure ?) et remplacé par Matic, qui n’a pas fait grand bien à son équipe.

David Luiz  : Caipirinha mal dosée, capable du meilleur et du pire, Tahiti Bob a sorti une presque partidazo.

Cahill  : On peut lui reprocher de toujours défendre en reculant, mais le bougre n’a pas été passé une fois. Alors on lui pardonnera le frein à main.

Azpi  : Le véritable couteau suisse que Pep rêverait d’avoir dans son équipe, c’est sans doute lui. Incroyable, peu importe le poste.

Kante  : Kanté peut couvrir 30% de la Terre mais il a eu la raie humide à cause de David Silva.

Fabregas  : Distribue des caviars comme on lui a appris en Catalogne. Et c’est pas Hazard qui va s’en plaindre.

Alonso  : Pas sexy mais diablement constant. Et puis avec Hazard devant soi, la vie est plus douce.

Pedro  : A défaut d’être le meilleur, il a apporté sa percussion dans les temps faibles des Londoniens. Pas toujours académique, mais précieux dans ce genre de match.

Costa  : Plus Diego Costaud que Diego Costa, le brésilo-espagnol n’était pas dans un grand jour. Mais pas de quoi donner du temps de jeu à Michy.

Hazard  : Un bijou. Une sucette. Une douceur. Appelez ça comme vous voulez, mais Eden, ce soir, a prouvé pourquoi Zidane semble tant l’aimer.

Les hommes de Pep

Caballero  : Vu les deux buts qu’il prend, il est sûr que Madame n’était pas avec le voisin pendant que lui essayait de combattre le karma du côté de Londres.

Clichy  : A notre humble avis, Pep a coché « DG » sur la liste des postes à renforcer prioritairement.

Kompany  : A mis une boule sur la barre et a été costaud dans les duels. Mais en 2017, rugueux ne veut plus dire top DC.

Stones  : Laissé pour mort après un dribble chaloupé d’Hazard. Si vous avez des nouvelles…

Fernandinho  : Positionné arrière droit, il a vécu un sale match, à tel point qu’il en est arrivé à faire des penaltys sur Pedro. Après son abattage n’est plus à démontrer …

Delph  : Ça court, ça court, on dirait Mo Farah.

Silva  : En voilà un autre pour qui le ballon est son meilleur ami. David Coperfield avait des tours de magie moins puissants que ceux de Silva balle au pied.

De Bruyne  : Le rouquin a souffert de la comparaison avec son collègue espagnol. Ni grandiose ni mauvais, un poil quelconque.

Sané  : Des imprécisions gênantes à un très haut niveau, mais quel potentiel. Doit encore apprendre avant d’être un des meilleurs à son poste.

Navas  : « Jesus Navas, ce joueur qui a des yeux de loup Bixente » restera le highlight de sa carrière.

Aguero   : Buteur et croqueur, c’est ça qu’on te reproche.