[Amical] France – Irlande : les notes

Premier match de préparation pour les Bleus, dernier match à Paris avant la Coupe du Monde. Dans l’antre du Stade de France, la bande à Matuidi était opposée à une Irlande déjà en vacances. Sparring partner des Bleus, les irlandais ont souffert et s’inclinent 2-0. Et c’est pas cher payé.

La bande à DD

Mandanda (5) : Oh El Fenomeno, il a pas eu de boulot, il a fait un Uno, MAN DAN DA !

Sidibé (5) : Match rassurant.

Rami & Umtiti (5) : Le premier a sorti une carte + 4, le second a sur-enchéri avec la même carte. +8 cartes pour Mandanda. Leur seule action marquante du match.

Mendy (6) : Nique la science !

Rabiot (3) : match très décevant pour Adrien… nan on déconne. Nzonzi (6) : A ridiculisé la  » logique sportive » de la princesse de Versailles.

Matuidi (5) : Élastique par moment, invisible quelques fois, des parpaings à la place des pieds par instants mais quelques minutes de feu néanmoins. Un match fantastique. Dans le sens Marvel du terme.

Tolisso (7) : Être victime de violences conjugales ne vous condamne pas. Oui, comme Coco, une nouvelle vie, meilleure, peut s’ouvrir à vous. Contactez le 3919.

Fekir (7) : Un match qui confirme le postulat que nous avons posé. Comme il y a 20 ans, c’est un numéro 10 d’origine algérienne qui mènera cette équipe de France vers la victoire… (Il jouera très exactement 35 min sur toute la compétition.)

Giroud (6) : Un mélange de lutte, de catch, de rugby et de plongeon synchronisé aura accouché d’un record égalé: celui du nombre de buts de Zizou sous le maillot bleu. Assez lunaire.

Mbappe (7) : Allez, on ne prend plus de risques. Qu’on le mette au frigo jusqu’au 16 juin. Que Deschamps élargisse sa liste d’inspiration à Véronique Courjault.

La bande d’O’Neill

Doyle (3) : La Colin a des yeux. Mais n’a pas de mains.

Williams (4) : Le mec s’appelle Derrick. Peut être pour ça qu’il a tout fait au ralenti.

Long (3) : Comme les 90 minutes qu’il vient de passer à se faire souiller.

Duffy (3) : Sac à dos d’Olivier Giroud.

Coleman (3) : Il est redevenu un joueur pro après s’être fait casser la jambe pour jouer avec de tels coéquipiers ?

O’Dowda (3) : Venu pour jouer contre un Rabiot pas motivé, il s’est mangé un Coco Tolisso gonflé à bloc.

Rice (2) : A vécu un toro géant pendant beaucoup trop longtemps.

Browne (3) : Vu comme il s’est fait manger, il aurait mieux fait de s’appeler Brownie.

McClean (2) : Équivalent anglais de Monsieur Propre. Autant vous dire que le gougnafier porte mal son nom.

Long (1) : Comme les 90 minutes qu’il vient de passer sans ballon.

Walters (1) : 48 ans et donc deuxième plus vieux joueur sur la pelouse derrière Mandanda.

 

Crédits photos : AFP PHOTO / FRANCK FIFE

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français

Laisser un commentaire