[Ligue 1] Strootman à l’OM: un loup dans la bergerie

« Pour la partie impact du fair-play financier, nous avons prévu d’investir des montants très significatifs dans l’acquisition de nouveaux joueurs. » Jacques-Henri Eyraud avait prévenu, l’OM serait actif à sa manière durant le mercato. Malgré l’échec Balotelli, le club phocéen a frappé fort et a cassé sa tirelire ; 25 millions d’euros auront suffi pour arracher Kevin Strootman à l’AS Roma. Le milieu relayeur de la Louve rejoint Marseille pour 5 ans. Un transfert colossal qui risque de mettre d’accord tout l’hexagone rapidement.

Certifié classique

L’arrivée de Kevin Strootman à l’Olympique de Marseille est aussi incroyable que surprenante. Jusqu’à hier soir, le Néerlandais était un pilier d’un des meilleures clubs d’Italie. À 28 ans, l’ancien milieu de terrain du PSV Eindhoven était au top de sa forme. Alors qu’il partait pour une sixième saison au club, Strootman aurait pu devenir le capitaine officieux de la Roma. Avec la mise sur le banc progressive de Daniele De Rossi, Eusebio Di Francesco comptait énormément sur son numéro 6 pour porter le brassard lorsque le champion du monde 2006 ne figurerait pas sur le terrain. Tout laissait croire que le néo-Marseillais serait encore à la Roma pour ce nouvel exercice. Nainggolan a été sacrifié en début de mercato pour que le club puisse rentrer dans les cordes du fair-play financier, Strootman avait pour mission d’encadrer les nouvelles recrues au milieu mais aussi d’intégrer au mieux ses compatriotes Rick Karsdorp (blessé toute la saison dernière) et le jeune et très talentueux Justin Kluivert.

Mais rien de tout ça n’aura lieu. La faute à la direction de la Roma qui était ouverte à des négociations concernant son milieu. Alors que Strootman s’imaginait déjà lutter pour le Scudetto, le manque de confiance de la part de Monchi et son board à laisser planer un doute dans son esprit. Le club ne serait pas insensible au départ de son milieu de terrain. Une véritable trahison pour un joueur qui a tout donné pour la ville et le club depuis son arrivée en 2013. Un coup de poignard terrible pour celui qui aura marqué l’histoire des derbys de Rome. Il fallait un très bon médecin pour soigner les plaies, Rudi Garcia va réussir son plus grand coup depuis qu’il est à OM. L’entraîneur phocéen va jouer son va-tout et va littéralement rentrer dans la tête de son ancien joueur.

C’est samedi soir que tout se joue. Alors que le joueur est dans le doute, l’ancien coach de la Roma va insister pour que le Néerlandais le rejoigne à Marseille. Les deux hommes s’estiment et s’apprécient énormément. Comme De Rossi, Strootman a été marqué par Rudi Garcia et n’a pas hésité à écouter le discours de son ancien entraîneur. Convaincu par les paroles de son nouveau coach puis par Mehdi Benatia, un départ à Marseille est un grand défi pour lui. Mais quitter la Ville Éternelle est un vrai déchirement pour lui. Comme Nainggolan avant lui, le Néerlandais a appris à aimer cette ville qui ne vit que dans l’excès. L’amour que lui ont donné les tifosi pendant cinq ans l’a marqué. Les quitter aussi brusquement lui a plombé le moral mais compétiteur dans l’âme, la nouvelle recrue de l’OM sait qu’il retrouvera cet amour dans son nouveau club.

Après Boudewijn Zenden et Karim Rekik, Kevin Strootman est le troisième néerlandais a rejoindre le club dans son histoire récente. Mais à la différence du premier qui était en fin de parcours et l’autre au début de sa carrière, l’ancien de la Roma est à son top et vient pour faire passer un cap à un club. Car oui, avoir Strootman dans son effectif est une opportunité incroyable pour ce vestiaire qui manque de caractère.

Force & Honneur

Tremblement à la planète OM, toute l’Europe parle marseillais. La signature de Kevin Strootman rappelle celle de Lucho González. Voir un joueur de ce calibre rallier la cité phocéenne est une vraie surprise. Bien que différent du joueur de classe mondiale qu’il était avant sa blessure en 2013-2014, le néo-Marseillais reste une valeur sûre. Considéré comme un des meilleurs milieux de Serie A, le Néerlandais va être une plus value monstre pour l’effectif de Rudi Garcia. Au-delà de l’upgrade énorme que l’OM fait en passant de Zambo Anguissa à Strootman, c’est le profil parfait pour espérer des jours heureux. Un homme qu’il connaît très bien, capable d’évoluer dans différents systèmes sans impacter son rayonnement et surtout, un joueur capable de performances de haute volée et de sublimer les autres. En signant l’ancien joueur de la Roma, l’Olympique de Marseille se renforce considérablement et peut au moins regarder les autres équipes droit dans les yeux. Se présenter avec un milieu de terrain Luiz Gustavo – Kevin Strootman risque de faire trembler toute la Ligue 1.

Avec un tel joueur, Rudi Garcia peut faire preuve de flexibilité concernant sa composition d’équipe. Le 4-2-3-1 habituel pourra laisser place à un 3-4-2-1 entr’aperçu en fin de saison dernière puis en préparation, mais surtout à un 4-3-3 qui fait de l’œil à l’entraîneur marseillais depuis son arrivée. À la Roma, Strootman était utilisé dans un 4-3-3 que ce soit sous le mandat de Garcia ou d’Eusebio Di Francesco, mais il a goûté aussi au double pivot dans le 4-2-3-1 ou le 3-4-2-1 expérimental de Spalletti. Le Néerlandais ne sera dépaysé tactiquement selon la flexibilité de son nouvel entraîneur. L’idée de repasser à un milieu à trois avec un Strootman présent pour fluidifier la circulation de balle au milieu et décharger Morgan Sanson de la construction risque de rapidement émerger dans l’esprit de Rudi Garcia. Le bon début de saison de l’ancien montpelliériain pourrait convaincre l’entraîneur marseillais d’expérimenter le 4-3-3 prochainement. Bien qu’en-dessous la saison dernière, Sanson avait montré tout son talent lors du début de l’ère McCourt, dans un milieu à trois où il savait se montrer décisif. La présence d’un joueur comme Strootman pourrait définitivement le libérer et le rendre meilleur.

Mais le plus important avec la signature de l’ancien milieu de la Roma, c’est son apport dans le vestiaire. Car oui, l’effectif marseillais manque de caractère. Voir le capitaine des Pays-Bas rejoindre ce vestiaire est un plus énorme. 36 matchs de coupe d’Europe et 41 sélections plus tard, le voilà à Marseille. Son expérience pour les grands matchs sera non négligeable. Quand on se rappelle les résultats de l’OM face aux gros, la présence d’un tel joueur va donner énormément de confiance à l’approche des grands rendez-vous. Ce transfert est un signal fort pour le projet McCourt, le club veut a minima le podium cette saison. Le propriétaire a clairement pris un risque pour répondre aux demandes de son entraîneur, maintenant plus d’excuses. Avec un Monaco qui a l’air en-dessous et Lyon dans l’incertitude concernant les postes d’attaquant et de défenseur (quoiqu’avec la signature de Denayer), l’OM peut tirer son épingle du jeu. Strootman peut être le joueur qui fait la différence, réponse à la fin de saison.

Crédit photo: Silvia Lore / NurPhoto

« Ce que je sais de la morale, c’est au football que je le dois.»