[Premier League] Oh mon beau Boxing Day !

« Le titre de champion d’Angleterre ne se gagne pas le 26 décembre mais il peut se perdre à cette date« . Tous les ans, cette phrase de Sir Alex Ferguson résonne dans les têtes des prétendants au titre. Cette saison, Manchester City, Liverpool et Tottenham avaient donc la pression pour accrocher le bon wagon pour commencer 2019 dans de très bonnes conditions. Tout ne s’est pas passé comme prévu…

Depuis le début de la saison, c’est un sans-faute pour les hommes de Jurgen Klopp : quatorze victoires, trois petits matchs nuls, un Salah toujours aussi buteur, un Virgil Van Dijk impérial ainsi qu’Alisson Becker, gardien tant espéré par les Reds depuis un certain Pepe Reina. Le vent en poupe, Liverpool se rendait avant ce Boxing Day dans l’enfer de Molineux, chez les Wolves de Nuno Espirito Santos. On leur promettait que ce match serait difficile, une antre où Manchester City s’était cassé les dents en faisant match nul ou encore comme Chelsea qui s’y était incliné. Pourtant, l’histoire était tout autre avec les Reds de Liverpool. Un match maitrisé de bout en bout, un Mohamed Salah dans tous les bons coups et un Van Dijk toujours aussi impressionnant et aussi buteur, pour la première fois de sa carrière en Premier League avec Liverpool. Une étape franchie sans encombre en attendant la réception de Newcastle, où le peuple Reds attendait avec grande impatience, le retour de Rafael Benitez, once again. On rappelle tout de même que Liverpool est invaincu à domicile en Premier League depuis plus d’un an et qu’Alisson n’a encaissé que deux petits pions à Anfield. Ce match qui s’annonçait donc être une formalité… l’a été. Quatre buts, un clean sheet, une place de leader du championnat confirmée, les Reds qui, coup sur coup, reçoivent Arsenal et se déplacent à Manchester City peuvent-ils enfin rêver de titre cette saison ? Encore invaincus cette saison, si les hommes de Jurgen Klopp restent sur ce rythme, il sera clairement difficile d’aller les chercher. But wait… On rappelle que les deux dernières équipes à ne pas avoir été championnes en étant leader après Noël sont Liverpool… et Liverpool. « J’ai entendu tout ça. Ça ne m’intéresse pas, a déclaré Klopp lors de la conférence de presse avant le match de Newcastle. Quand tu es dans le club, tu sais qu’il te reste à peu près 20 matchs à jouer. Pourquoi devrais-je penser à ça avant d’avoir gagné quelque chose ? Nous ne sommes plus des enfants. »

Un être vous manque et… ça devient chaud

Après une défaite face à Chelsea début décembre, Manchester City a laissé son trône de leader à Liverpool. Les hommes de Pep Guardiola perdaient ici leur premier match, au plus mauvais moment. Mais dans cette équipe, il y a un homme, assez indispensable, comme le serait un certain Casemiro en équipe du Brésil : Fernandinho. Homme de base de Pep Guardiola, le Brésilien est clairement irremplaçable pour faire le « dirty job » de cette équipe. Blessé à la cuisse, le milieu défensif était out pour les deux prochains matchs face à la modeste équipe de Crystal Palace et face au Leicester de Claude Puel, sur la sellette. Remplacé par Gundogan, qui n’a absolument pas le même profil mais tout de même boosté par le retour de Kevin De Bruyne, les champions en titre avaient largement les armes pour venir à bout de ces deux équipes. Quand nous disons qu’en Angleterre, tout le monde gagne contre tout le monde, c’est une réalité. En deux journées, City n’a pris aucun point. Une défaite surprenante à domicile face à Crystal Palace et surtout 3 buts encaissés et une autre défaite face à Leicester au King Power Stadium. Pour un coach en danger, Claude Puel s’en est tiré avec un nul face à Chelsea et une victoire face à City. En deux journées. Plus aucune menace à l’horizon. Manchester City laisse donc filer Liverpool, qui prend 7 points d’avance alors qu’il y a seulement quatre journées, les Citizens étaient seuls en tête de ce championnat. « L’année dernière, à partir de Janvier, Février, les gens ont commencé à dire que la Premier League était terminée. Vivre avec cette impression, ce n’est pas facile », déclare Pep Guardiola à l’attention de Liverpool. Tentative de déstabilisation ou simple avertissement ? Quoiqu’il en soit, Manchester City est le grand perdant de cette période de fête.

Les Spurs sont toujours là

On attendait Chelsea avec Maurizio Sarri, toujours dans le bon wagon avant cette période cruciale mais après une défaite face aux Wolves début décembre et une autre avant le Boxing Day face à Leicester, les Blues pointent à 11 longueurs de Liverpool. On aurait pu penser aussi à Arsenal, qui après avoir perdu les deux premiers matchs de sa saison, a enchaîné sur 22 matchs sans défaites, toutes compétitions confondues. Mais depuis la défaite face à Southampton et une élimination en Coupe de la Ligue face à Tottenham, l’équipe coachée par Unai Emery semble s’essouffler, le match nul face à Brighton il y a trois jours semble le confirmer. L’objectif reste la qualification pour la Ligue des champions, ils sont toujours en course. Et dans toutes ces équipes, il y en a une qui fait peu de bruit mais avance tranquillement et surement : Tottenham. Les hommes de Mauricio Pochettino ne savent faire qu’une chose : gagner ou perdre. Ils n’ont toujours pas fait de match nul. Alors oui, ils ont 4 défaites depuis le début de la saison, mais ils ont surtout 15 victoires donc deux pendant les fêtes face à Everton et Bournemouth. 11 buts sur les deux derniers matchs, le potentiel offensif des Spurs ne cesse d’impressionner. Le trio Kane – Son – Eriksen se régale et devrait continuer d’engranger les points face aux Wolves, toujours à Wembley, en attendant le nouveau White Hart Lane. Seul hic, le départ d’Heung-min Son pour la Coupe d’Asie avec la Corée du Sud. Après les Jeux Asiatiques en début de saison, Pochettino perd encore une fois son virtuose. Pourront-ils tenir le cap sans lui ? Les Spurs sont seuls deuxièmes devant City et à 6 points de Liverpool.

Alors que la saison dernière, Manchester City écrasait tout sur son passage, cette saison de Premier League est encore plus excitante avec des duels à distance plus qu’intéressant. Jusqu’à la fin de la saison ? Pop-corn.

Prochaine journée :
Liverpool – Arsenal
Tottenham – Wolverhampton
Southampton – Manchester City

Crédit photo : Craig Galloway / ProSportsImages / DPPI.