Allemagne – Pays-Bas : les notes

Avec 3 victoires en 3 matches dans ces éliminatoires de l’Euro 2020, l’Allemagne se présentait confiante à Hambourg face aux Pays-Bas. D’autant que les hommes de Joachim Löw ont dominé les Néerlandais en mars dernier (3-2). Et ce soir, les deux sélections nous ont offert un nouveau grand spectacle, avec une victoire 4-2 des hommes de Koeman à la clé. Les notes des 22 acteurs.

Les Allemands

Neuer (6) : La concurrence de Ter Stegen a l’air de le motiver. Sur les trois buts, il ne peut rien, surtout sur le deuxième où il sort une énorme parade. Ça nous manque un peu de plus le voir sortir à 40 mètres de ses buts.

Schulz (5) : Il est battu sur le 1er but néerlandais, mais il s’arrache pour aller chercher un penalty qui récompense sa grosse activité offensive. Donnant-donnant.

Tah (2) : Après un passage à l’Euro Espoir cet été, le retour au plus haut niveau se passait plutôt bien jusqu’au but de De Jong, où il est trop court. Pour se rattraper, il marque contre son camp. Ensuite, il est fautif sur les deux autres buts des Pays-Bah. D’oh *Homer Simpson voice*

Sule (5) : La tour de contrôle de la défense allemande a sombré en seconde période, en plus de ne pas avoir été aidé par ses deux compagnons de la défense.

Ginter (4) : Présent dans les duels pour repousser les offensives des Pays-Bas au début du match. Plus friable ensuite, sa mauvaise passe amène le troisième but néerlandais.

Klostermann (6) : Une belle percée sur le premier but du match a lancé l’Allemagne. Toujours bien placé et pas avare de repli défensif à toute balle, il a cru tenir son côté droit pendant les phases de possession néerlandaises. Quand les Pays-Bas se sont remis dans le droit chemin, il a souffert défensivement.

Kroos (7) : C’est lui qui est sorti du lot au milieu du terrain. Face au jeu de possession des « Oranjes », il a lancé le peu d’attaques allemandes, toujours avec la passe qu’il faut avant d’y aller de son propre but. En plus de ça, une petite embrouille avec Memphis. Un match bien rempli.

Kimmich (5) : Il a eu un rôle plus défensif que son compère du milieu, du coup on l’a moins vu. Il reste néanmoins toujours aussi juste balle au pied.

Gnabry (6) : Le Kingsley Coman allemand a beaucoup couru vers l’avant, pas mal tenté. Un but avec un peu de réussite pour récompenser son gros match. Ce n’est pas Blind qui dira le contraire.

Werner (2) : Il est censé devenir un des top buteurs de la nouvelle génération. Ce n’était pas pour ce soir. Sorti à l’heure de jeu, tout naturellement tellement on ne l’a pas vu.

Reus (2) : Il aurait pu marquer en 1re période mais à part ça, on ne l’a pas beaucoup vu. Sauf quand il a oublié ses partenaires alors qu’il y avait un beau surnombre à jouer. Sorti à la 60eme minute.

Les Néerlandais

Cilessen (7) : Rassurant et surtout décisif devant Reus pour éviter le 2-0. Au final impuissant face à Kroos.
 
Dumfries (3) : Terriblement puissant mais si imprécis. Dumb-fries.
 
De Ligt (4) : Comment dit-on distrait en italien, Matthijs ?
 
Van Dijk (5) : D’un alignement assassin à un coup de tête ravageur, il en a offert à ses haters et à ses groupies. L’homme du moment, en somme.
 
Blind (3) : Complètement largué. Blind as fuck.
 
De Roon (4) : Beaucoup trop neutre, comme souvent en sélection. Remplacé par Malen, très clutch comme garçon.
 
De Jong (7) : Très tendu, il a semblé attendre très longtemps des options de passe. Pourra se relaxer en regardant son but délicieux pendant le trajet retour.
 
Wijnaldum (7) : Il a haussé le ton en seconde période, pour terminer par une inspiration de génie.
 
Promes (4) : Quincy, vous êtes le maillon faible.
 
Babel (5) : La preuve vivante que les regen de jeux vidéo existent. Pas le meilleur match de sa deuxième carrière quand même.
 
Memphis (8) : Ne s’est pas fait que des amis en Allemagne. Un jeu en remise toujours aussi précieux, et une action décisive sur le but de Babel.

Crédit photo : Odd ANDERSEN / AFP

L'Equipe Ultimo Diez