[Premier League]: Leicester City peut-il reconquérir la couronne ?

Ce samedi 9 novembre, Leicester reçoit Arsenal dans son antre du King Power Stadium. L’occasion pour les Foxes de conforter leur place sur le podium… et de continuer à rêver d’un nouvel exploit après le titre de 2016.

Un choc peut en cacher un autre. Alors que Liverpool affronte Manchester City dimanche 10 novembre pour un duel au sommet de la Premier League, Leicester City accueille Arsenal 24 heures plus tôt. Une rencontre qui risque de faire des étincelles entre les actuels 3ème et le 5ème du championnat. Fait inhabituel outre-Manche : cette fois, ce sont bien les Foxes (23 points) qui dominent les Gunners (17 points) au classement. Les hommes de Brendan Rodgers restent sur cinq victoires en six matches et comptent bien l’emporter pour confirmer leur très beau début de saison devant les supporters.

Un départ canon… et même meilleur que lors de la saison du sacre en 2015-2016 ! Cette année-là, Jamie Vardy et consorts cumulaient 22 points après 11 journées, soit un de moins qu’aujourd’hui au même stade de la compétition. Ajoutez à cela une victoire historique 0-9 à Southampton le 25 octobre dernier et vous comprendrez pourquoi les supporters se remettent à rêver de titre du côté du King Power Stadium.

Objectif podium 

Le parfum de la couronne flotte dans les East Midlands, mais ne nous laissons pas enivrer pour autant. Un retour du roi renard sur le trône d’Angleterre parait peu probable. La concurrence semble beaucoup plus forte aujourd’hui et l’on voit mal Leicester tenir la distance face aux géants Liverpool et Manchester City. Il y a trois ans, l’équipe a su profiter d’un parfait alignement des planètes pour réaliser l’un des plus gros exploits du football récent, et peut-être même du football tout court. D’ailleurs, le coach Brendan Rodgers ne souhaite pas se faire d’illusion : « Je pense que tout le monde reconnait que Liverpool et Manchester City sont les deux meilleures équipes […] Il y a groupe derrière eux », avait-il déclaré la veille du match face à Southampton.

Si un nouveau sacre parait hors d’atteinte, les Foxes peuvent légitimement briguer la 3ème place, synonyme de qualification pour la prochaine campagne de Ligue des Champions. Depuis le début de la saison, le capitaine Kasper Schmeichel et ses coéquipiers brillent dans un rôle d’outsider qui leur sied à merveille. Dans l’ombre des grosses écuries du royaume, Leicester a une bonne allure de coupeur de tête. En particulier à domicile, les Foxes ayant fait du King Power Stadium une forteresse imprenable depuis le coup d’envoi de l’exercice 2019-2020 (quatre victoires, un match nul).

Défense royale

Les hommes de Brendan Rodgers tirent aussi profit des doutes qui affectent les autres prétendants naturels à l’accession au trône. Après 11 journées, ils comptent déjà 10 points d’avance sur Tottenham et Manchester United. Arsenal est lui relégué à six unités, un écart qui grimperait à neuf en cas de victoire ce samedi face aux joueurs d’Unai Emery. Un matelas confortable et ô combien précieux quand l’on connait la densité du championnat d’Angleterre. Juste derrière, seul Chelsea s’accroche au train de Leicester, comptabilisant le même nombre de points que leur rival (23 points).

Surtout le manager écossais peut compter sur un effectif solide et complet. Les Foxes affichent très peu de faiblesses depuis le début de la saison. Tous les secteurs de jeu répondent présent, l’arrière-garde en tête. Leicester détient la meilleure défense de Premier League avec huit petits buts encaissés. L’excellent début de saison de Çaglar Söyüncü a déjà fait oublier le départ d’Harry Maguire vers Manchster United à l’été dernier. Le Turc forme une charnière très fiable avec Jonny Evans tandis que sur les côtés, Ricardo Pereira et surtout Ben Chilwell n’en finissent plus d’étonner.

Tenir la distance

Au milieu, Brendan Rodgers a trouvé la bonne formule. Dans le cœur du jeu, Ndidi, Maddison, et Tielemans s’entendent à merveille et permettent à l’équipe de préserver un précieux équilibre tactique. Perdu sur le Rocher, le Belge revit sous ses nouvelles couleurs. L’ancien joueur de Monaco se régale dans le jeu de transition proposé par son équipe. Déjà hauteur de trois buts en championnat, il a même retrouvé son allant offensif. Devant aussi tout roule. Jamie Vardy a déjà trouvé 10 fois le chemin des filets et trône en tête du classement des buteurs. À ses côtés, Ayoze Pérez, recruté à Newcastle pour 33 millions d’euros, s’est bien intégré à l’effectif et commence doucement à planter ses premières banderilles. Ajoutez à cela la révélation Harvey Barnes et vous obtenez un sérieux prétendant au podium.

Si les Foxes surfent actuellement sur une dynamique positive, quelques doutes subsistent. Peuvent-ils tenir la distance face à des effectifs plus fournis comme ceux de Chelsea voire même d’Arsenal ? Telle est la question. Pour terminer à la troisième place, Leicester City devra continuer d’engranger les points face aux plus petites équipes. Surtout, les champions d’Angleterre 2016 devront se montrer plus tranchants lors des confrontations directes face aux grosses écuries. Leurs deux défaites de la saison se sont d’ailleurs produites lors des déplacements à Liverpool (2-1) et Manchester United (1-0). À ce titre, la réception d’Arsenal fera office de révélateur. Une victoire confirmerait leurs grandes ambitions. Et leur permettrait, pourquoi pas, de continuer à rêver d’un nouvel exploit.

Crédit photo : Owen Humphreys / PA Images / Icon Sport.