[Coupe de la Ligue] Paris Saint-Germain – AS Saint-Étienne : les notes

L’affiche était déséquilibrée sur le papier, et elle l’a été 90 minutes durant sur la pelouse. Le Paris Saint-Germain a étrillé l’AS Saint-Étienne (6-1) au Parc des Princes, en quarts de finale de Coupe de la Ligue. La messe était dite à la mi-temps (3-0), avec des Verts rapidement réduits à dix suite à l’exclusion de Wesley Fofana (31e). Les notes des 22 acteurs.

La bande à Tuchel

Rico (que voulez-vous mettre comme note ?) : Oh l’ennui …

Toto Meunier (6) : Plus Toto Riina que Toto des blagues de Toto ce soir.

Marquinhos (6) : Match lambda. Sans doute déçu de ne pas apparaître dans le XI africain de l’année.

Kehrer (6) : Bon match. L’Allemand revient bien sur Paris. Comme en 40.

Bernat (5) : L’ermite est resté dans sa grotte ce soir.

Di Maria (7) : Noël passé ? Rien à foutre, le caviar ça continue.

Verratti (7) : C’est bon, il a bien décuvé !

Gueye (6) : Partout.

Neymar (9) : Buteur, passeur, dribbleur, tacleur … Nourrissez-le bordel !

Mbappé (9) : Insaisissable. Un peu comme Carlos Ghosn.

Icardi (10) : Triplé. Chirurgical, efficace. Attention aux appels du pied de Donald et de l’Ayatollah pendant le mercato d’hiver.

La bande à Puel

Moulin (2) : Les ballons sont rentrés dans son but comme dans un Moulin.

Debuchy (1) : A eu le mérite de ne pas se prendre de sombrero de Neymar, en prenant soin de taper sur sa cheville à chaque fois. On en connaît un qui a posé 20 balles sur la qualif’ de Dortmund.

Fofana (2) : Il avait sans doute une table réservée au Fouquet’s pour 22h puisqu’il a écopé d’une deuxième biscotte à la demi-heure de jeu, enterrant par-là définitivement les chances de son équipe.

Perrin (2) : Comme Debuchy, le pré-retraité aux cheveux poivre et sel était en grève sur chaque ballon en profondeur des hommes en uniformes bleus.

Trauco (4) : Passé d’un rôle d’arrière à celui de piston après l’expulsion de son coéquipier, le Péruvien s’est montré intéressant grâce à ces relances propres et ses quelques percées sur son côté gauche.

Camara (5) : Il semble vraiment avoir trouvé son inspiration dans la coupe de Marina Foïs dans RRRrrrr!!!, une véritable prouesse capillaire.

Cabaye (2) : Toujours à la traine défensivement et pas très incisif offensivement, il s’est néanmoins rappelé au bon souvenir de son ancien club en reprenant de la tête son penalty arrêté par le poto Rico.

Dioussé (4) : Victime collatérale de l’expulsion de Fofana. Remplacé à la 33ème par Kolodziejczak (2), que l’on peut remercier de nous avoir déjà offert le plus beau CSC de l’année.

Honorat (4) : Le vestiaire de l’ASSE est définitivement sous-coté en termes de diversité de chevelures.

Rivera (5) : Le fils de Mahama Vahirua a parfaitement rempli son rôle de premier défenseur en ne rechignant jamais à presser. A sans doute gratté quelques minutes pour le reste de la saison. Remplacé à la mi-temps par Abi (4), qui n’a pas vraiment eu l’occasion de briller ce soir.

Khazri (5) : A constamment bonifié les rares ballons qu’il a eu à se mettre sous la dent. Remplacé à la 61ème par Correia (6), qui a provoqué un penalty transformé en deux temps par Cabaye.

Crédit photo : Icon Sport

0

L'Equipe Ultimo Diez