[Coupe de France] Olympique Lyonnais – Paris SG : les notes

Pour la 3e fois de l’année, le PSG affronté l’Olympique Lyonnais. Et pour la 3e fois de l’année, la capitale de la France a battu la capitale des Gaules, au terme d’un match serré jusqu’à la 60e minute et le combo peno provoqué – carton rouge de Marcal.

Les Lyonnais :

Lopes (6) : Faire un mauvais match contre le PSG, impossible pour lui.

Dubois (3) : Fort pour gueuler si un ballon frôle la ligne, moins pour centrer.

Marcelo (4) : Mbappé lui a fait danser la samba comme jamais. Carnaval.

Denayer (6) : Quand il défend sans aller sur sa ligne de but, c’est pas si mal.

Marcal (3) : Quand on parle de lui, c’est pour dire qu’il a fait une grosse connerie. Ce soir, on parle de lui.

Tousart (5) : Dans la lignée de ses deux gros matchs, il amène sa combativité et ses courses à défaut de sa technique balle au pied.

Guimaraes (6) : Neymar et Marquinhos menacent de ne pas jouer la Copa America s’il n’y participe pas. On a nos sources. Un trou noir fatal en 2e mi temps.

Aouar (6) : Comme l’impression qu’il ne ferait pas tâche dans le milieu parisien.

Ekambi (6) : Passeur décisif, il dépanne sur un côté. Peut être qu’il pourrait retrouver son poste naturel si Dembélé a le droit à un peu de repos.

Dembele (3) : Il enchaîne les matchs comme personne en 2020. Et ça commence à se voir.

Terrier (6) : Buteur, il loupe ensuite l’occasion du 2-1 avec un manque de physique et de roublardise. Ses qualités et ses défauts mis en exergue sur un seul match.

Les Parisiens :

Navas (5) : Il n’a pas vraiment eu de quoi se chauffer les gants pour Dortmund.

Meunier (6) : Cette fois, il n’était pas sous le coup d’une suspension…

Marquinhos (6) : Le patron, c’est lui !

Kehrer (5) : Ce soir c’était révision des passes en retrait. Concentration Thilo, concentration et précision !

Kurzawa (6) : Si même Layvin se permet de faire des doubles contacts…

Gueye (6) : Serial tacleur, mais on aimerait le voir davantage briller dans l’orientation du jeu.

Paredes (4) : Réclamé par Pierre Ménès mais c’est sur le banc qu’est sa place s’il répète ce genre de prestation.

Sarabia (7) : Monsieur un but par match. La grosse cote des parieurs.

Neymar (7) : Freestyler et tireur de péno. Suffisant pour aller en finale !

Cavani (6) : El Mata dort mais se réveille au bon moment pour provoquer le tournant du match.

Mbappé (9) : On veut voir la même chose mercredi prochain. Peur de gagner ?

Crédit Photo : Icon Sport

0