[Serie A] Juventus-Lazio : les notes

C’était une dernière chance pour la Lazio, et la Juventus s’est montrée cynique. Dominante mais pas flamboyante en première période, la Vieille Dame a accéléré après la pause dans le sillage de Ronaldo, auteur d’un doublé (51e, 54e). Le penalty d’Immobile (83e) aura mis la pression, mais les Bianconeri ont tenu. Victoire 2-1 et voilà la Juventus plus leader que jamais, à 4 journées de la fin de saison en Serie A. Les notes des 22 acteurs :

La Juventus

Szczesny (5) : Il se dirigerait tranquille vers un clean sheet quand Capitano Bonucci a surgi.

Sandro (4) : Alors oui les Turinois ont abusé de l’axe. Mais en même temps, quand on voit ce qu’il fait au ballon…

Bonucci (2) : Emprunté voire apeuré, il a été la principale menace pour son équipe. Concède un penalty et offre une fin de match tendue à ses coéquipiers. Consolation, il sera suspendu.

De Ligt (6) : Que ce soit face aux attaques adverses ou au pressing, il ne semble pas connaître l’inquiétude.

Cuadrado (5) : Dans le couloir ou à l’intérieur, il a beaucoup essayé. Mais il a buté sur le mur bleu ciel.

Bentancur (5) : Propre mais un peu trop neutre. Vraiment pas aidé par ses coéquipiers agglutinés dans l’axe.

Rabiot (6) : Il combine, se projette, récupère, défend, frappe fort… Reste à le faire sur 90 minutes et il donnera des maux de tête à certains.

Ramsey (5) : Il a essayé de combiner et d’apporter du dynamisme. Sans réussite.

Dybala (7) : Le joueur par qui le jeu s’accélère, par qui le danger arrive. Trop esseulé, il semble sombrer dans le désespoir par période. On le comprend.

Ronaldo (7) : Un doublé, une barre, des sauts de trois mètres et puis c’est tout.

Douglas Costa (5) : Crochet à gauche, crochet à gauche, crochet à gauche, remplacement.

À LIRE AUSSI – [Serie A] Bologne, une saison pleine de promesses

La Lazio

Strakosha (4) : La réussite ne lui a souri qu’une fois le score à 2-0. Le temps d’encaisser un péno et de se faire abandonner par sa défense sur le second but.

Bastos (3) : Patric n’avait pas su ranger ses dents, chose qui lui coûte une suspension. Lui, son remplaçant, ses mains, chose qui coûte un penalty. Et si la solution était de passer à une défense à 4 ?

Luiz Felipe (4) : Son deuxième nom c’est Ramos. Cocasse non ?

Acerbi (5) : Le patron de la défense, a réussi a couvrir son côté en plus de faire le boulot des autres malgré la différence de vivacité abyssale avec Douglas Costa.

Lazzari (5) : Le seul Laziale ayant encore assez de jus pour amener du danger régulièrement depuis le restart. Un statut confirmé ce soir.

Milinkovic-Savic (4) : Au bout du rouleau depuis plusieurs semaines déjà.

Cataldi (6) : L’un des titulaires par défaut du soir, au poste le plus sollicité par les Dybala & co. Au final indispensable pour permettre à la Lazio de tenir.

Parolo (4) : Luis Alberto qui s’est pris un bus à pleine vitesse.

Anderson (5) : Les Anderson avec un numéro 8 dans le dos ne sont pas connus pour leur régularité. Capable du meilleur comme du pire.

Immobile (5) : Bonucci a relancé sa fin de saison.

Caicedo (3) : Réglé sur le mode « Wish Lukaku » depuis le restart.

Crédit photo : LaPresse / Icon Sport

1+

L'Equipe Ultimo Diez