L’Ultimo Gazette du 30 novembre 2020

Un week-end paradoxal. Vous n’aurez sans doute pas raté beaucoup de grands moments de football sur le plan technique ce week-end. Il y a pourtant eu de grands moments de football, souvent marqués de l’empreinte de Diego Maradona. Revivez-les à travers cette Gazette.

L’Affiche

Fenerbahçe – Besiktas

Des rencontres à enjeu en Espagne, en Italie, en Angleterre,… toutes ou presque auront déçu. Alors direction la Turquie pour l’un des derbys d’Istanbul qui aura tenu toutes ses promesses: Scénario fou, buts somptueux, cartons rouges et bagarres. Ne manquait qu’un public enflammé, mais c’est déjà pas mal. Mal embarqué en ce début de saison, Besiktas s’offre le Fener 4-3 malgré son infériorité numérique et la possibilité de reprendre contact avec le podium en gagnant son match en retard.

Le Fuoriclasse

Riyad Mahrez – Manchester City

Riyad, Riyad, Riyad ! Bababababa… Les commentateurs peuvent s’en donner à coeur-joie. Avec la très bonne passe que traverse l’Algérien, Manchester City semble avoir également retrouvé l’enthousiasme et la folie qui lui manquait dernièrement. A la faveur d’une opposition plutôt faible proposée par Burnley, le Citizen a planté 3 buts dont un au terme d’un superbe enchaînement dans la surface adverse. La bande à Pep s’impose 5-0.

L’Ultimo XI

Ilan Meslier – Leeds United: Marcelo Bielsa n’est sans doute pas passé loin de s’arracher le peu de cheveux qu’il lui reste devant l’inefficacité offensive de son équipe pourtant ultra-dominante. Le Français a évité la correctionnelle aux siens en attendant le but victorieux de Raphinha.

Ruben Aguilar – AS Monaco: Encore une fois, le monégasque aura livré une prestation solide sur tous les plans. Si la détresse des nîmois est évidemment à relever, lui continue de marquer des points pour tenter de revenir en bleu.

Daniel Congré – Montpellier HSC: Même quand le MHSC patauge offensivement, il peut compter sur l’un de ses plus fidèles tauliers pour assurer.

Alessio Romagnoli – AC Milan: De retour pour un match qui avait tout du piège à Florence, le capitaine milanais s’est facilité la vie ainsi que celle de son équipe en scorant. RAS dans sa surface malgré la grosse activité de Franck Ribéry.

Angeliño – RB Leipzig: Les blanc-et-rouge ont toujours autant de peine à s’illustrer ces dernières semaines. Si il y en a un que la morosité footballistique n’a pas encore pris, c’est l’Espagnol. Toujours hyperactif et buteur.

Ellyes Skhiri – FC Cologne: L’ex-montpelliérain s’est offert un scalp de choix, celui du Borussia Dortmund. Au four et au moulin au milieu, brassé par les vagues jaunes successives, il plante deux buts de renard qui assurent le succès de Cologne 2-1.

Miguel Veloso – Hellas Verona: Entré à la pause lors de la réception de l’Atalanta, il a pris son rôle habituel de patron de l’entrejeu. Il ouvre le score d’un penalty catapulté dans la lucarne dont la Dea ne se relèvera pas (2-0).

Rodrigo De Paul – Udinese: Toujours très seul quand il s’agit de parler de football à Udine. En homme à tout faire du milieu, il guide son équipe vers un succès important sur la pelouse de la Lazio (1-3).

Riyad Mahrez – Manchester City: Voir la rubrique “le Fuoriclasse”.

Diego Maradona –                : Il aura été de tous les matchs, de toutes les victoires, et applaudi pour ses performances incroyables tout au long du week-end. Plus que jamais, omniprésent.

Edinson Cavani – Manchester United: Entré à la pause lui aussi alors que les Red Devils étaient menés 2-0 à Southampton, il offre une passe décisive devant le but à Bruno Fernandes avant d’arracher deux buts de la tête. Tableau d’affichage rempli, victoire 3-2 et célébration pleines de hargne, ça ne sent pas bon pour le PSG à quelques heures des retrouvailles avec le Matador.

Die Mannschaft

SSC Napoli

Réussir les adieux à Diego. C’était la mission de la semaine pour les Napolitains. Tenue aux couleurs de l’Argentine sur le dos, les pensionnaires du Stadio Diego Armando Maradona ont pulvérisé la Roma 4-0. Insigne, en bon capitaine des Partenopei, aura marqué un joli coup-franc, suivi d’un brandissement de maillot au nom de l’Argentin et d’une prière. Mertens, meilleur buteur de l’histoire du club, aura également rempli son devoir.

Le Golazo

Antoine Griezmann – FC Barcelone

Auteur d’un excellent début de match, il vient inscrire le but du 2-0 d’une somptueuse reprise de volée qui éteint Osasuna avant la mi-temps. Une célébration en dansant pour sa fille toute heureuse devant son écran, et elle en fait des jalouses.

https://twitter.com/GuilDcqt/status/1333050662238744576

 Le Mister 

Michel Der Zakarian – Montpellier HSC

Depuis le début de saison Der Zakarian propose du football, un jeu qui prend des risques, qui ne se cache pas. Souple tactiquement, passé du 5-3-2 au 4-3-3 en s’adaptant à son effectif, Montpellier attaque en surnombre et tente. Contre Lorient c’est pas moins de 16 tirs qui ont été tentés, avec 58% de possession. Il a réussi à construire un groupe complémentaire, à convertir Sambia en latéral et à faire jouer tous ses attaquants ensemble, ayant chacun un rôle complémentaire. Son travail est aussi louable que sa remise en question et Montpellier pointe aujourd’hui son nez à la 5e place, à égalité avec Monaco (4e), Lyon (3e) et Lille (2e). 

L’Enjeu

Pas de condamnés en Liga

Les clubs que l’on croyait promis à la descente dès le début de saison se sont rebellés et ont presque tous pris au moins un point ce weekend, à l’exception de Huesca. Valladolid renaît de ses cendres depuis 3 matchs alors que n’importe qui aurait misé sur eux pour la Segunda. Le Celta reprend des couleurs depuis l’éviction d’Oscar Garcia et se permet même de taper Granada pourtant 6e avant le début de la journée.

Pendant ce temps Levante continue sur son enchaînement de 1-1, le 5e de rang pour le moment. Huesca sombre toujours, entre désir de jouer au football et difficultés liées au statut de promu. Le Celta 18e a 10 points, et est donc à 3 points de la 9e place occupée par l’Athletic Bilbao. Dans un mouchoir de poche on retrouve Bilbao (9e), Elche (10e), Getafe, Alavés, Valence, le Bétis, Osasuna, Eibar, Valladolid (17e) et Vigo, qui vont s’affronter encore quelques weekends avant de voir leurs sorts scellés…

La Déception

Boca Juniors – Newell’s Old Boys

L’affiche en elle-même ne nous a pas déçus. Non, la déception est dûe au fait que cette rencontre entre deux clubs historiques du football argentin, entre deux clubs dont Diego Maradona aura porté les couleurs, se soit déroulée dans une Bombonera vide. C’est peut-être le plus grand hommage possible qui est passé à la trappe de l’Histoire. A défaut de voir des milliers d’Argentins partager leur émotion dans le plus beau des écrins autour d’un ballon, nous aurons simplement vu Edwin Cardona mener les Xeneizes à un succès 2-0, et leur permettre d’exprimer leur émotion à Dalma, l’une des filles de Diego, présente au stade.

La Décla

Gennaro Gattuso

Entre hommage et gestes barrières, le Mister du Napoli souhaitait passer son message auprès des tifosi qui ne se sont toujours pas remis de la disparition de Diego. Dans un moment compliqué comme celui-ci, il faut savoir maintenir le cap malgré l’émotion, et Gattuso est ce phare dans la nuit.

« L’atmosphère est triste mais en ce moment toute la ville doit faire preuve de bon sens. Je vois trop de gens sans masque. Maradona est une légende et à Naples tout le monde sait qui il est mais aujourd’hui nous devons être forts ou nous en payerons les conséquences. Je comprends la douleur mais dès demain nous devons commencer à faire les choses comme il convient. »

Photo – IconSport

Le Dérapage

Thibaut Courtois – Real Madrid

Les temps sont durs pour Thibaut Courtois. Après s’être “illustré” avec lors de la trêve internationale, le géant belge a récidivé avec le Real Madrid face à Alavés. Une boulette qui permet aux Basques de repartir avec 3 points. Un coup dur pour le Real quand on sait l’importance que son portier a dans les résultats de la bande à Zizou depuis plusieurs mois.

Le Geste 

Lionel Messi – FC Barcelone

La beauté du geste réside dans la simplicité et la sincérité. Qui de mieux que Lionel Messi pour rendre hommage à Diego Maradona ? Après avoir inscrit un golazo maradonesque, la Pulga a rendu hommage à El Pelusa avec le maillot des Newell’s Old Boys floqué du numéro 10, club de son enfance pour l’un, club de fin de carrière pour l’autre. Une fois le maillot du Barça retiré et celui de Diego exhibé, c’est vers lui qu’il se tourne une dernière fois, au ciel. L’Argentine a désormais un Dios et son Messi.

Le Chiffre

15

Benzema ? Ben Yedder ? Mbappé ? Non, Mathias Coureur. En inscrivant un doublé contre le Slavia Sofia dans le championnat de Bulgarie avec le Cherno More Varna (3-2), le Français a porté son total à 15 buts, faisant de lui le meilleur buteur tricolore en Europe.

La Tribune

120 minutes perché dans un arbre avec vue sur le terrain. Grosse performance de ce supporter du Marine FC, dans le Merseyside, qui recevait  Havant&Waterlooville en FA Cup. Son équipe l’aura finalement récompensé de sa ténacité en scorant à la 120e minute. Et on dirait bien qu’il apprécie.

0
Share