Tops/Flops Juventus – Inter Milan : De Ligt étouffe Lukaku, Lautaro transparent

Demi-finale retour de Coupe d’Italie, l’Inter devait inscrire deux buts sur la pelouse de la Juve pour changer la donne après sa défaite 1-2 à l’aller. Pas de miracle, malgré quelques frissons de part et d’autre le tableau d’affichage reste inchangé. 0-0, la Juventus est en finale.

Tops

Danilo

Premier nom à se mettre en valeur sous les ajustements de Pirlo ce soir. Serein avec et sans ballon, il a parfaitement fait son travail et suppléé ses coéquipiers au besoin. Plus que jamais le cadre inattendu de cette équipe.

Matthijs De Ligt

On attendait comme à chaque fois son duel avec Lukaku, et cette fois encore c’est le Néerlandais qui en sort vainqueur, ne laissant que des miettes à son adversaire.

Samir Handanovic

Ce soir, il gagne son opposition face à Cristiano Ronaldo en s’offrant plusieurs parades décisives. De quoi regretter encore plus son raté du match aller devant le Portugais.

Flops

Lautaro Martinez

Lui n’avait pas le bracelet électronique attribué à Lukaku, et n’a pourtant pas su se montrer disponible. Sa maladresse devant le but prive peut-êre l’Inter de l’ouverture du score qui aurait changé la physionomie de la rencontre dès la première période.

Christian Eriksen

Discret. Trop discret dans une situation similaire à Lautaro, puisque son compère du milieu Brozovic était le plus surveillé de sa ligne. Il se montre en plus imprécis sur beaucoup de phases arrêtées, pourtant son moyen favori de se distinguer.

Matteo Darmian

On se demandait lors du match aller qui était le plus indiqué entre Young et Perisic pour occuper le couloir gauche, Antonio Conte a opté pour Darmian. Comme à droite, trop neutre pour apporter une vraie plus-value et premier sorti avant l’heure de jeu.

L’Instant Ultimo Diez

Cristiano Ronaldo attaque son couloir gauche, se retrouve devant un mur de 4 défenseurs, mais au lieu de se décaler pour frapper attaque l’espace devant lui, se faufile en glissant un petit pont à Barella de son pied gauche et allume la mèche. Handanovic se détend pour envoyer la balle en corner et maintient le suspens. On aurait aimé voir un duel du même niveau dès l’aller entre les deux hommes.

Le Chiffre

7 : Pour la 7e fois consécutive, l’Inter n’a pas réussi à inscrire le moindre but face à la Juventus en terre turinoise. Inscrire deux buts pour renverser le sort de cette demi-finale aurait donc sonné comme un petit exploit.

Le Coaching

Kolarov pour Bastoni, Perisic pour Darmian (au lieu de Young suspendu pour cette fois), un milieu qui ne remplace l’accompagnateur de Barella et Brozovic, le tout sans jamais changer de formule. Antonio Conte a fait du Antonio Conte, très lisible et sans grande chance de faire basculer la rencontre. En face, Pirlo a su apporter les variations pour éviter de subir autant qu’à l’aller, poussant notamment Danilo et Alex Sandro à assister les milieux dans l’axe à la relance.

0