L’Ulitmo Gazette du 15 Février 2021

Du football français, européen et du Olive & Tom. L’Ultimo Gazette vous emmène encore une fois sur toutes les pelouses foulées durant le week-end.

L’Affiche – Le Dérapage

FC Girondins de Bordeaux – Olympique de Marseille

Cette semaine, on a décidé de vous faire deux catégories en une. Premièrement, pourquoi ce match en affiche ? Eh bien parce que d’un côté, nous avions des Girondins sur une mauvaise dynamique, avec 4 défaites consécutives au compteur, et pourtant la soutien des supporters les accompagnant autour du stade dans l’optique de faire perdurer la série d’invincibilité contre l’OM. Les Marseillais justement, provisoirement relégués à la 10e place, devaient répondre aux critiques en profitant de la sale période bordelaise, et mettre ainsi la pression sur le top 4. Un classique de la L1 avec ces enjeux, pas mal sur le papier.

Pourquoi en faire notre dérapage, notre sale moment du week-end alors ? Parce que la prestation des deux équipes aura été à la limite du grotesque. De Balerdi qui prend un rouge une poignée de secondes après un énorme loupé de Germain, à l’attentat de Benedetto jusqu’à la fin de match catastrophique de Bordelais incapables de dominer une équipe réduite à 9… rien n’allait. Score final, deux cartons rouges à zéro. Pour le football et le milliard en droits télé, on continuera à en rêver.

 

Le Fuoriclasse

Ilkay Gündogan – Manchester City

 

Les Citizens continuent semaine après semaine de squatter nos rubriques. Cette fois c’est Ilkay Gündogan qui nous sort une performance monstre, une de plus. L’international allemand est sans doute l’homme fort de ce City en l’absence de De Bruyne. Après Liverpool, ce sont les Spurs qui ont pu apprécier son doublé, son troisième en 2021, son neuvième but en championnat sur cette période. Non content d’obtenir en plus un penalty, il s’offre en prime l’humiliation du week-end (de l’année ?) sur Davinson Sanchez. Au milieu ou en attaque on ne sait pas trop, Ilkay n’a jamais été aussi fort depuis son arrivée. Seule ombre au tableau, sa sortie avant la fin du match qui pourrait entraîner quelques semaines d’indisponibilité. 

 

L’Ultimo XI

Alex Meret – Napoli : David Ospina blessé 10 minutes avant le coup d’envoi contre la Juve, c’est lui qui s’est chargé de prendre place dans les buts… et de gagner le match quasiment tout seul. Même sur une jambe en seconde période, sa baraka ne l’aura pas lâché face aux 23 tentatives des bianconeri.

Matthew Lowton – Burnley : Burnley a gagné un match 3-0, vous ne rêvez pas. Nous vous présentons donc Matthew, alias Brexit Dani Alves, présent partout à la fois et auteur du 3e but face à Palace.

Cristian Borja – Braga : Unique buteur du match face à Santa Clara, il permet à Braga de passer bien devant le Benfica (3 pts derrière) et d’être à un point de Porto. Pas une rencontre au sommet mais une victoire capitale.

Evan N’Dicka – Eintracht Francfort : On a longtemps pensé que l’on trouverait plus clinquant que le Français pour intégrer ce XI. Finalement, on a pas trouvé, et mine de rien, ce n’est pas plus mal. Il boucle un match de plus empreint de sérénité et s’offre le but qui tue le match contre Cologne. Alors oui, il doit y avoir plus clinquant, mais pas beaucoup mieux qu’un indéboulonnable d’une équipe sur le podium de Bundesliga.

Simone Bastoni – AC Spezia : Lui ne joue pas à l’Inter mais s’est fait un malin plaisir à tourmenter l’AC Milan. Un match sérieux sur son côté, ponctué par un boulet de canon dans le petit filet de Donnarumma pour le 2-0.

Ludovic Blas – FC Nantes : Quand Domenech n’est plus là, les Canaris dansent. Buteur et double passeur, sa performance aura été fondamentale dans ce premier succès nantais depuis novembre.  

Wilfried Ndidi – Leicester City : Un milieu contrôlé, une passe décisive. Ndidi a fait plus que le travail face à Liverpool samedi. Les Foxes sont troisièmes, à égalité avec les Red Devils. 

Adrien Thomasson – RC Strasbourg : Ô que l’ancien Nantais apprécie ce derby de l’Est. Une nouvelle fois buteur face à Metz, il inscrit même un doublé et donne de l’air à Strasbourg. 

Lionel Messi – FC Barcelone : On aurait bien inséré ici une tirade d’Omar Da Fonseca pour exprimer ce qu’on ne sait plus expliquer. Du caviar de tous les côtés, deux golazos pour le prix d’un… Merci d’avoir illuminé le week-end en Liga Leo, mais il s’agirait de se calmer avant mardi maintenant.

Ilkay Gündogan – Manchester City : voir “le fuoriclasse”. 

Pierre-Emerick Aubameyang – Arsenal : De retour dans le onze de départ, le Gabonais à relancer les Gunners dans la course à l’Europe avec un triplé plutôt tranquille. Merci la défense de tonton Bielsa.  

Die Mannschaft

Séville FC

 

 

Les Andalous sont en pleine bourre et n’ont pas perdu depuis plus d’un mois. Ce week-end ils se sont imposés 1-0 face à Huesca, en faisant largement tourner. Après une victoire en Coupe contre le Barça cette semaine, les hommes de Lopetegui doivent affronter Dortmund mercredi, il fallait donc reposer tout ce beau monde. Dans un XI remédié, Munir fait ses preuves au côté d’habitués du banc, mais Séville garde son jeu vertical très incisif. Et Bono, toujours dans les cages sévillanes, régale d’une partidazo en fin de match qui permet de gagner les 3 points et d’engranger sa 7e clean-sheet de rang. Avec les retours de Koundé, Fernando, Jordan, En-Nesyri et Suso, lors des prochains matchs, nul ne doute que le Séville FC continuera sur sa lancée en Liga malgré un mois de février bien chargé. Actuels 4e de Liga, ils ont (déjà) 7 points d’avance sur la Real Sociedad (5e).

Le Golazo

Lionel Messi – FC Barcelone

 

 

Sa performance monstrueuse face à Alavés, à 4 jours d’un match Barça – PSG, a en plus été servie avec 2 golazos, avec un même point de départ, mais pas le même point d’arrivée. De quoi donner à Omar da Fonseca, des envies d’envolées lyriques.

Le Mister

Vincenzo Italiano – AC Spezia

On la donnait condamnée avant le début de saison, mais la petite Spezia est 12e, au chaud dans le ventre mou du championnat. Son Mister Italiano, réputé pour le sens du jeu qu’il a su inculquer à son équipe en Serie B, continue sur sa lancée en A malgré des premiers mois de compétition compliqués. Maintenant voilà, ses Aquiloti viennent de faire tomber Sassuolo puis un leader Milanais en perdition, avec une leçon de foot en bonus. Comme quoi, l’ambition est bien la clé du maintien pour les promus italiens souhaitant rester dans l’élite plus de 10 mois.

Photo : LaPresse – Tano Pecoraro – IconSport

L’Enjeu

La course au foot en Coupe de France

C’était un week-end de 8e tour de Coupe de France pour les clubs amateurs. Les joueurs encore en lice avait la “chance” de pouvoir se frotter à d’autres pendant 90 mins. Le club de Aire-sur-la-Lys en R2 a réussi l’exploit de gagner face au Amiens AC, équipe de N3, aux tirs aux buts. Dans un stade censé être vide, de nombreux supporters étaient venus avec leurs tabourets ou un camion pour voir le match par-dessus les haies. La joie est difficilement maintenue pour le petit poucet du Nord, qui finit par rejoindre le kop. Pour ces clubs qualifiés, au-delà de la dotation financière et du prestige d’arriver jusqu’en 32emes de finale, ils gagnent surtout un ticket pour un droit à continuer le football. En effet, dans cette partie de tableau amateurs made in Covid, seuls les clubs encore en lice peuvent s’entraîner avec des contacts, et après 18h. Pour fouler ensuite la pelouse le week-end en vue d’un vrai match de football. Alors que les autres doivent passer leur tour et croiser les doigts dans l’attente d’une (impossible) reprise des championnats. 

La Déception

Liverpool FC

 

 

Les deux premières semaines de février ont tout d’un cauchemar pour les Reds. Jürgen Klopp a du mal à l’admettre, cette nouvelle défaite est synonyme d’au revoir à tout espoir de titre. Il aura fallu sept minutes à Leicester samedi pour inverser la tendance suite à l’ouverture du score de Firmino et couler pour de bon les Reds qui doivent maintenant regarder derrière. Chelsea, West Ham, Everton ou encore Aston Villa ne sont pas loin et mettent en danger leur quatrième place. Les Reds restent sur trois défaites, une première depuis l’arrivée de Klopp en 2015. Le symbole de ces déroutes pourrait se nommer Alisson. Même s’il n’est pas le seul à avoir du mal en ce moment, sa nouvelle boulette ce week-end fait mal. Le déplacement à Leipzig et la LDC pourraient permettre à Liverpool de se changer les idées. 

La Décla

Pál Dardai – Hertha Berlin

 

 

Au Hertha Berlin, on récupère les indésirables des clubs européens mais on ne boit surtout pas que de l’eau avant les rencontres. Frustré de ne pas être devenu vétérinaire, Pal Dardai, l’entraîneur berlinois, analyse ses joueurs sous un prisme… animalier.

Le Contre-Pied

 

 

 

Vous vous souvenez peut-être du Furano FC dans Captain Tsubasa, ou de la Flynet dans Olive et Tom, pour les plus anciens ou amateurs de la VF d’entre vous. Vous savez, cette équipe venue des montagnes qui s’entraîne durement toute l’année malgré la neige et les conditions dantesques. Eh bien, cette équipe existe pour de vrai. Il s’agit du FK Bodø-Glimt, actuel champion de Norvège. Les jaune et noir sont actuellement en pleine préparation de la saison qui démarrera par des matchs amicaux dès la semaine prochaine.

 

Le Geste

Moussa Diaby – Bayer Leverkusen

 

Le Français s’éclate en Allemagne, épisode… on ne sait plus trop combien. La régularité semble s’ajouter aux qualités qu’il étale depuis son arrivée à Leverkusen, alors on profite. Et ses coéquipiers aussi visiblement.

Le Chiffre

15

Avec ses deux buts inscrits contre l’Udinese, Jordan Veretout a atteint la barre des 15 réalisations sous le maillot de la Roma. Il devient ainsi le meilleur buteur français de l’histoire de la Louve, devant Vincent Candela et ses 14 buts. Et ça, ça en jette. 

0
Share