[Coupe du roi] Séville – Barcelone : les notes

Soir de finale en Espagne où le FC Barcelone affrontait le FC Séville en Copa del Rey. Comme prévu, le Barça a écrabouillé son adversaire du soir. Score final : 5-0. Les notes :

Séville

David Soria (4) : Lâché par sa défense. (enfin un truc du genre quoi)

Jesus Navas (6) : Le seul joueur sévillan avec des cojones. Infatigable.

Mercato (0) : 0 + 0 = la tête à Mercado. On lui met 1 parce qu’on est gentil. Oh et puis nan.

Lenglet (3) : On l’a davantage vu avec les mains qu’avec les pieds. Embêtant.

Escudero (2) : Escudez le.

Nzonzi (3) : Dur d’exister quand tu joues avec des fantômes.

Banega (3) : Never Ever.

Vazquez (2) : On comprend mieux pourquoi on le surnomme « El Mudo » (le muet)

Correa (2) : Certains ont la chance d’avoir les deux pieds, lui n’en a pas un seul.

Sarabia (3) : Victime d’une Correagite aiguë. Prompt rétablissement.

Muriel (1) : On a tous eu dans son club un mec qui jouait en équipe première et pour lequel on se disait « si lui il joue en une, tout peut arriver… ». Bah c’est pareil avec Muriel. Sauf que lui va jouer la Coupe du monde. Ils sont fous ces Colombiens.

Barcelone

Cillessen (7) : Le gardien est le premier attaquant. Le hollandais volant a respecté cette maxime avec une extra passe millimétrée sur l’ouverture du score barcelonaise

Sergi Roberto (6) : Il a fermé la bouche de son adversaire du soir. Rien de plus normal quand on sait qu’il avait affaire à El mudo Vasquez.

Umtiti (8) : Samuel semble (enfin) avoir digéré son caprice de prolongation. Big Sam is Back !

Pique (8) : Le patron catalan est venu poser ses grosses cojones à Madrid encore une fois

Jordi Alba (7) : La mobylette la plus connue de catalogne a une nouvelle fois signé une prestation XXL ponctuée par une amour de talonnade sur le but de Messi.

Iniesta (10) : Une prestation monstrueuse en guise de jubilé pour dernier grand rendez-vous sous le maillot Blaugrana. Syndrome ZZ 2006 contre Brésil.

Busquets (9) : Le meilleur milieu défensif du monde a fait étalage de toute sa classe.

Rakitic (7) : Match sérieux et solide. Les slaves, toujours fiables pour nettoyer la zone.

Coutinho (6) : Prestation moyennasse, un peu de déchet mais une passe dé pour déverrouiller le verrou andalou et un penalty pour clôturer la symphonie de Valverde

Messi (9) : 2 passes dé, golazo, énième trophée, la routine quoi.

Suarez (9) : Un Luizito des grands soirs, un doublé, circulez y’a rien à voir.

Photo credits : BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY

L'Equipe Ultimo Diez