[Ligue des champions] Liverpool – AS Roma : les notes

Cette première demi-finale n’a pas laissé les amoureux de football sur leur faim. Un festival de A à Z, un football heavy metal qui a fait craquer les Romains. Les Reds, qui se sont relâchés en fin de match, ont un pied à Kiev mais attention à la folie de l’Olimpico malgré tout.

Score final : 5-2. Les notes :

Les notes de Liverpool

Karius (7) : L’arrêt qu’il faut sur Kolarov, et la première place pour voir le spectacle de ses camarades. Jusqu’à la 80ème minute…

Alexander-Arnold (10) : Continue comme ça et tu vas être acheté 180M cet été.

Lovren (10) : Mais ou est donc Dzeko ? Lovren l’a tenu 81 minutes, encore plus précoce que le Marocain de Turin.

VVD (10) : Vient déjà de rentabiliser son transfert.

Robertson (10): A fait sortir Under, et Schick va mal dormir. C’est pas gentil.

Oxlade-Chamberlain (N.N.) : Comme tout grand match, il y a un blessé au début. Ce soir, le déclic est venu de là. En espérant un retour rapide. Remplacé par Wijnaldum (10), le joueur que Matuidi a toujours voulu être.

Henderson (10) : Promenade sur Anfield Road pour contrôler si les petits Romains ne font pas de bêtises. R.A.S.

Milner (10) : Son activité va dépasser le terrain si ça continue, faut arrêter maintenant.

Mané (10) : La persévérance et la sadaka reçues par Cheick Mohamed sont incroyable. L’une des fierté de l’Afrique.

Firmino (10) : Le Denis Bergkamp brésilien ce soir. Ça change des matchs avec Modeste.

Salah (10) : A un moment, faisons réciter la cheeda à tout le monde, ça ira plus vite.

Les notes de la Roma

Alisson (4) : Il a retardé l’échéance du mieux qu’il pouvait mais a dû s’avouer vaincu face au génie égyptien.

Jesus (2) : On croyait qu’il savait marcher sur l’eau, mais il a coulé face à Salah.

Fazio (3) : Quelques retours défensifs, mais seulement parce qu’il était constamment en retard. Le marquage ne fait pas partie de son vocabulaire.

Manolas (3) : Au milieu de cette défense à 3, il n’a pas su limiter l’influence de Firmino. Tout allait trop vite pour lui.

Kolarov (4) : Ses montées balle au pied et sa frappe sur la barre ont lancé le match de son équipe. S’est éteint petit à petit sans jamais soulager Juan Jesus, abandonné face au démoniaque Salah.

Strootman (2) : Transparent en phase offensive et dépassé sur chaque incursion de Liverpool dans sa zone. Il n’a servi à rien. Écrasé entre deux adversaires sur le cinquième but signé Firmino.

De Rossi (3) : cf Strootman. Merci d’avoir participé.

Florenzi (5) : Son activité aussi bien offensive que défensive s’est révélée précieuse. De bons ballons pour son avant-centre qui ont donné lieu aux meilleurs actions romaines de la première période.

Nainggolan (5) : Une grosse activité et une ténacité à toute épreuve du ninja. Ses récupérations hautes ont permis aux Italiens d’entrer dans le match. Avant d’en sortir. Et d’y rentrer à nouveau.

Under (3) : Il a craqué Under pressure. Remplacé par Schick (4) qui a un nom beaucoup trop facile pour faire un jeu de mots.

Dzeko (6) : Actif sur le front de l’attaque, il a su remiser avec justesse et remettre son équipe dans la course.

Crédit photo: Filippo MONTEFORTE / AFP

L'Equipe Ultimo Diez

Laisser un commentaire