[Interview] Benjamin Da Silva : « Je ne suis pas du tout inquiet pour Lopetegui »

Alors que La Liga reprend du service en exclusivité sur BeIN Sports, nous avons pu échanger avec l’un des membres du duo vedette de la chaîne : Benjamin Da Silva. Au programme, un retour sur l’intersaison mouvementée et ce qui nous attend pour ce millésime 2018-2019. Vamos !

Quels arguments donnerais-tu à une personne qui ne suit pas La Liga pour qu’il suive ce championnat ?

Je dirais que cette personne est d’une autre planète ! Quand on ne regarde pas la Liga avec le Barça, le Real, l’Atletico, Messi et toutes les stars c’est qu’on vient d’une autre planète. Je dirais à ce Martien de suivre ce championnat car à mon goût, c’est le plus beau championnat en Europe. C’est celui où il y a le plus de football offensif et c’est surtout celui qui est le plus technique. On y retrouve des équipes joueuses et pétries de talent à tous les niveaux. Cette philosophie de jeu, on la retrouve aussi bien chez les gros comme le Barça, le Real, Valence mais aussi chez des équipes de deuxième moitié de tableau qui pratiquent un football très technique et c’est toujours très plaisant à voir. En plus des stars qu’on connaît tous, même si Ronaldo est parti, il reste Messi, Griezmann, tous ces joueurs qu’on a envie de suivre chaque week-end.

En parlant justement de la perte de Cristiano Ronaldo, on a vu que la Liga a perdu deux de ses têtes d’affiches (CR7 et Neymar) au cours de ces deux dernières saisons, comment expliques-tu ces pertes pour ce championnat ?

Neymar est parti mais je trouve que le championnat et le Barça n’en n’ont pas pâtit. Car Barcelone a su recruter avec Coutinho et Dembélé qui, malheureusement, a été souvent blessé. C’est une équipe qui a bien compensé. Pour le Real Madrid ça va être beaucoup plus difficile car ils perdent également Zidane donc je pense que cela sera une saison très difficile pour la Maison Blanche. Perdre des stars fait partie du jeu même si Barcelone n’était pas habitué à ça. C’était rare de voir un joueur qui faisait partie du top 5 mondial dans l’un des plus grands clubs au monde partir, mais pour moi ça fait partie de la vie du football, de la vie d’un club. On le voit encore cette intersaison avec Cristiano Ronaldo, les clubs en Europe sont maintenant plus puissants, plus attractifs. Il y a Paris, la Juve et d’autres. Il faut savoir recruter et je ne suis pas inquiet quels que soient les championnats, quelques soient les équipes, je pense que les stars se renouvellent. Quand une star part, un leader s’éveille et peut prendre sa place.

Est-ce que cela va impacter la médiatisation du championnat ?

Pour Neymar, c’est digéré. Mais le départ de Ronaldo est une perte énorme pour le Real Madrid déjà en termes d’image, de marketing et surtout sur le plan sportif. C’est une valise de buts chaque saison qui s’en est allée à Turin. Pour la Liga il n’y aura plus le duel Messi/Ronaldo. Mais s’il y a bien un championnat qui a tellement d’arguments, c’est bien la Liga. Le Real a certes perdu sa tête d’affiche avec la star lusitanienne mais il n’y pas que lui. On peut citer Modrić qui a fait une grande Coupe du monde et qui est encore au club, Garteh Bale, Karim Benzema, le joueur de demain selon moi Marco Asensio, Isco et peut être une recrue qui va arriver. On parle beaucoup d’Hazard. Je ne suis pas du tout inquiet pour l’attractivité du championnat.

Maintenant orphelin de Cristiano, qui partagera le devant de la scène avec Léo Messi ?

Dans son équipe au Barça je pense que Coutinho, qui est déjà un grand joueur peut encore passer un cap. Chez les adversaires, c’est une bonne question. Je pense qu’à l’Atlético de Madrid, ça va être et ça doit être encore Antoine Griezmann. Il doit être le buteur de cette équipe. En terme de star, de rayonnement, c’est lui. Modrić est aussi une star, mais c’est un joueur qui marque beaucoup moins de buts et c’est pour ça que le Real doit recruter.

Au Real Madrid, les deux derniers entraîneurs qui ont réussi étaient très proches de leurs joueurs, alors que Benítez et Lopetegui sont estampillés comme des tacticiens. Est-ce que ce genre d’entraîneur peut réussir dans un tel vestiaire ?

Lopetegui peut réussir car même quand il était sélectionneur de la Roja, il avait déjà un gros vestiaire avec des joueurs du Barça, du Real et de l’Atlético. Donc je lui fais confiance. Quand un entraîneur arrive dans un tel club, il s’adapte aussi. Ce n’est pas seulement les joueurs qui s’adaptent à lui, c’est aussi lui qui doit faire preuve d’adaptation aux caractères, aux mentalités. Lopetegui va arriver avec son style de jeu, je pense qu’il va faire comme en sélection, il va donner encore plus d’importance à un joueur comme Isco. J’attends de savoir comment le mercato va se terminer pour le Real, on parle beaucoup d’entraîneurs, mais ce qui fait l’équipe et ce qui fait gagner des matchs c’est les joueurs. Je ne suis pas du tout inquiet pour Lopetegui.

L’Atlético investit en conséquence depuis deux saisons et présente une équipe quasiment du standing des deux grands d’Espagne. Est-ce qu’à l’aube de sa huitième saison à l’Atlético Madrid, Diego Simeone peut-il encore estimer que l’Atléltico est inférieur aux deux autres mastodontes ? Lui qui d’habitude juge que son équipe est inférieur au Barça et au Real, peut-il encore se cacher ?

Je pense qu’il ne se cache pas depuis que son équipe a été championne et a atteint deux fois la finale de la Ligue des champions. C’est un club au niveau des ambitions qui ne se cache pas. Maintenant, on attend tous qu’il nous montre du jeu. Un Atlético qui produit du beau football, qui transmet des émotions un peu plus dignes d’un spectacle. Les joueurs le disent, et notamment Griezmann, « on ne fait que défendre ». Cela fait des années que l’on attend un changement de philosophie mais je n’y crois pas, je pense que l’Atlético va faire de l’Atlético, que ça va jouer de la même façon car c’est comme ça qu’ils réussissent. J’ai toujours eu espoir quand j’ai vu arriver des joueurs par le passé, que ça allait évoluer, avec Vitolo par exemple. Maintenant il y a Gelson Martins, Thomas Lemar. J’espère me tromper mais je pense que ces arrivées ne vont pas changer la donne et que l’on va avoir à faire à une équipe qui est là pour défendre et ne pas prendre de but. Ils tenteront de marquer sur des contres, des coups de pieds arrêtés ou grâce au talent de leurs joueurs avec Diego Costa, Griezmann, Koke, Saúl. C’est une équipe bourrée de talents et j’en fais un favori pour le titre avec Barcelone.

On critique souvent la politique de Bartomeu, mais depuis deux mercato le Barça enchaîne les très bonnes affaires. Quel est votre avis concernant le président du FC Barcelone ? Mérite-t-il toutes ces critiques ou bien est-il un président parfait pour le « renouveau » du club ?

Je ne vais pas trop m’appesantir sur les critiques car je n’ai pas un accès direct aux éléments pour avoir un avis sur la question. Ce que l’on peut voir, c’est que le Barça est une équipe qui a besoin de faire beaucoup mieux en Champions League. Sur les trois dernières éditions, ils n’ont pas passé les quarts de finale et quand tu t’appelles le FC Barcelone, c’est un échec vu les joueurs que tu as à ta disposition. Je pense que c’est un club qui n’a pas su se renouveler au milieu de terrain. Rakitić pour prendre la suite de Xavi, je trouvais cela très intelligent mais le club a perdu beaucoup quand il a vendu Thiago Alcântara au Bayern. Il faut un vrai successeur à Busquets. Cet été, il y a eu un effort qui a été fait au milieu de terrain avec évidemment Arthur qui est un très bon joueur et Arturo Vidal.

Mercato toujours. Il y a quelques années, la Premier League venait payer et chiper des joueurs comme David Silva, Juan Mata ou David de Gea. Maintenant, elle va jusqu’à faire ses amplettes dans des clubs comme le Celta ou l’Athletic Bilbao, quitte à surpayer. Cette situation risque-t-elle d’affaiblir le championnat à moyen terme ?

Pour moi ce n’est pas un recrutement « bas de gamme ». Il y a plein de très bons joueurs dans les clubs que tu as cités. Je trouve ça très malin de faire ça et je pense qu’en France on devrait s’en inspirer. J’ai la chance de commenter des matchs tous les weekends et pas seulement les gros clubs mais aussi des équipes de seconde moitié de tableau et dans chaque équipe il y a toujours un ou deux très très bons joueurs. Le meilleur exemple,  c’est Fabián Ruiz du Betis qui est parti à Naples et je trouve que le Napoli a fait un super coup. Cela a été super malin, super intelligent. C’est le jeu, il y a des clubs qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour retenir leurs meilleurs éléments. Il y a des expériences qui font réfléchir à l’image de Roque Mesa, qui a quitté la Liga pour tenter l’aventure en Premier League. Il s’est perdu là-bas et est tout de suite revenu. Plus en arrière, on peut également citer Soldado ou encore Iago Aspas. Les joueurs ont dorénavant conscience que la Liga est un championnat qui correspond totalement à leurs qualités et à leurs styles. Ils ont envie d’y rester, mais les clubs anglais ont toujours eu de l’argent et c’est tout à leur honneur de recruter malin. Ils auraient tort de s’en priver.

Quelle recrue peut être la belle surprise du prochain exercice ?

Arthur au Barça. Il est encore assez méconnu, ça va être une découverte et je pense qu’il arrive avec ce statut de joueur que personne n’attend mais qui peut énormément plaire, énormément séduire. J’espère que Thomas Lemar, un joueur que j’adore, va pouvoir s’épanouir, s’affirmer et rayonner à l’Atlético. J’attends beaucoup Valence. Ils ont pris Gameiro, avec Guedes s’il signe, avec Kondogbia, Parejo… C’est vraiment une belle équipe et il faudra gérer cette saison la Champions League et la Liga. Il y a toujours un effort qui est fait par les clubs espagnols pour attirer des bons joueurs et quoi qu’il arrive c’est toujours un championnat attractif pour les joueurs venant d’ailleurs.

Si tu avais une machine à remonter le temps quelle(s) équipe(s) souhaiterais-tu commenter et pourquoi ?

Il y en a deux. Ces équipes ont bercé mon enfance : le Barça de Romario, Stoitchkov et Laudrup. Je suis un grand fan de Michael Laudrup, un meneur de jeu d’une élégance absolue, qui avait la science de la passe, j’étais vraiment en admiration devant ce joueur. Commenter un match de ce Barça-là, cela m’aurait bien fait kiffer et bien évidemment un match du Real des Galactiques. Je précise quand même que je n’ai pas à me plaindre et tout ce qui se passe aujourd’hui et depuis quelques années est tout aussi remarquable.

Sans transition, on voit souvent circuler des pétitions sur les réseaux sociaux pour que votre doublette avec Omar da Fonseca soit présente sur le jeu vidéo FIFA. Que pensez-vous de ce plébiscite ?

Voir des gens qui se mobilisent, qui prennent la peine d’écrire des tweets, de réclamer, c’est une démarche qui me touche beaucoup je n’y suis pas du tout insensible. Je sais qu’il y a eu des pétitions qui ont récolté pas mal de signatures. Je remercie toutes ces personnes, car c’est aussi une reconnaissance du travail pour Omar et moi. S’il y a un FIFA avec nos voix un jour ce serait exceptionnel, nous n’en sommes pas encore là, mais le plus important c’est de bien bosser comme on le fait ensemble et d’avoir toujours un regard aussi chaleureux des abonnés de BeIN Sports.

Un grand merci à Benjamin Da Silva pour sa disponibilité et son temps pour répondre à nos questions.

Crédit photo : Onze Mondial

Menottiste je dirais même plus Bielsiste bref l'amour m'a rayé comme le maillot de l'Argentine