[Ligue 1] AS Monaco – OGC Nice : les notes

Un premier derby pour les anciens Gunners Henry et Vieira qui se solde sur un partage des points. Nice a ouvert le score mais a été réduit à dix en fin de première période. Monaco a su revenir, mais la solidité défensive des aiglons s’est montrée efficace.

Monaco :

Benaglio (6) : Très beau modèle en apparence, une performance plus que correct mais il n’a pas les options requises sur sa fiche technique pour passer dans la catégorie haute gamme de la Ligue 1. Benaclio débridée.

Glik (4) : Si quelqu’un pouvait faire un tuto marquage. Kamil clique.

Jemerson (2) : En rentrant chez lui, il s’assurera que Saint-Maximin ne l’a pas suivi. Malheureusement, le Niçois l’aura déjà devancé et lui aura volé sa femme. À moins qu’Atal soit aussi dans le coup.

Badiashile (6) : Plus que le but de l’égalisation, il a aussi géré les errances défensives de ses coéquipiers avant ce penalty douteux. Benoît, le colosse aux pieds d’argiles.

Henrichs (5) : Bon devant, pas trop mal derrière. Qu’importe, se sera toujours mieux que Sidibé… Sauf pour Henry.

Ait-Bennasser (5) : Titi Henry est désormais son plus gros cauchemar.

Tielemans (5) : Le minimum syndical en attendant d’avoir Fabregas à ses côtés pour sublimer son jeu. Serrano (10) : Si on se base sur son interprétation du rôle de pseudo joueur de Ligue 1 dans la pièce de théâtre « Le désastre monégasque ». Serrano de Bergerac.

Rony Lopes (6) : Il revient très bien, montre qu’il a la rage et ça se ressent sur le terrain. L’oeil du tigre Rony.

Sylla (4) : Le seul crack où il faut lui donner le ballon sur un plateau, si possible devant les cages et sans défenseurs autour, pour espérer le voir s’exprimer. Sale temps pour les Sylla.

Golovin (6) : Sans doute l’un de ses meilleur match depuis son arrivée sur le rocher mais encore trop doux balle au pied pour être décisif. Tatiana Golovin.

 

Les Niçois :

Benitez (7) : Se donne pour son équipe comme d’habitude. Sauveur tellement de fois…

Burner (5) : Aujourd’hui c’était plus que correct. Aucune boulette.

Sarr (5) : Une erreur en début de match qui a failli coûter l’ouverture du score. Encore un peu fébrile Malang mais on le sait qu’il est prometteur.

Dante (7) : CommanDante.

Jallet (5) : Le talisman. Avec lui l’équipe ne perd pas.

Atal (6) : Que dire, il éclabousse tout le monde par ses dribbles.

Tameze (6) : Un des éléments essentiels du Nice de Vieira. Le pilier du milieu.

Cyprien-Walter (5) : Pas brillants aujourd’hui.

Sacko (1) : Pour la présence en première période. Même Sneijder a moins flopé que lui.

Saint-Maximin (6) : Il a profité pour mettre son but et la justice a été rendue quand il a raté son penalty.

 

Crédit photo: VALERY HACHE / AFP

L'Equipe Ultimo Diez