Angleterre Espoirs – France Espoirs : les notes

Une entrée en matière compliquée … C’était redouté, presque même prévu, les Bleuets se sont heurtés à une solide équipe d’Angleterre pour leur premier match de cet Euro Espoirs. Malgré deux penaltys, les hommes de Sylvain Ripoll n’ont su faire trembler les filets d’Henderson qu’en toute fin de match. Comme à l’Euro 2004, la remontada a eu lieu dans le money time ! Prenez ça les mangeurs de gêlée. Victoire 2-1 de la bande à Aouar.

Bernardoni (4) : Un jeu au pied à en faire pâlir Yohann Pelé. Rien d’autre à noter tant il a peu pesé sur le match.

Dagba (5) : Match timide du titi parisien qui a bien contenu Sessegnon mais qui aurait pu plus se porter vers l’avant.

Konaté (4) : Trop peu concentré, il a alterné le bon et le bien moins bon, avec une irrégularité bien inhabituelle pour le garçon.

Upamecano (7) : Il est le seul à s’être montré dans un secteur défensif bien à la peine. Autoritaire et rassurant, il a vu sa performance du jour entachée par sa passivité devant Foden sur l’ouverture du score.

Ballo-Touré (5) : Il est resté fidèle à lui-même ce soir, en montrant qu’il avait autant de facilités à se porter vers l’avant qu’il a de difficultés à se replier dans son camp.

Tousart (5) : Il semble détenir un totem d’immunité le prévenant de récolter des cartons jaunes. Et ce quel que soit le nombre de fautes qu’il peut commettre.

Aouar (6) : Il a réalisé un match à plusieurs vitesses, en donnant toujours beaucoup d’air aux siens quand il a pris ses responsabilités dans le jeu. C’est malgré tout un peu léger pour un joueur de son calibre, et ce penalty manqué vient ternir sa performance.

Bamba (5) : Vivace et très actif pour un résultat mitigé, Bamba s’est donné au point de se sacrifier pour offrir le deuxième penalty de la rencontre aux Bleuets. Un sacrifice vain, au vu de sa blessure et du loupé d’Aouar.

Reine-Adélaïde (6) : Dans des dispositions bien différentes de celles qu’il peut connaître en début de saison à Angers, l’ancien Gunner s’est montré à son avantage bien qu’étant trop peu incisif pour réellement gêner le bloc anglais.

Ikoné (7) : Il est monté en puissance au fur et à mesure du match, son but venant récompenser des efforts constants et sérieux tout au long de la rencontre.

Dembélé (4) : Intéressant dans le jeu, il aura tout raté dans la surface, y compris un penalty. Pas la situation idéale pour un numéro 9.

Bonus : Mateta (7) : Il a joué peu de temps aujourd’hui, mais suffisamment pour placer la talonnade dont les Anglais avaient besoin pour s’auto-saborder.

Crédits photos : Miguel MEDINA / AFP

L'Equipe Ultimo Diez