[Euro 2020] France – Turquie : les notes

On a cru y être ! L’espace de cinq minutes, d’une tête puissante, Olivier Giroud a cru envoyer la France à l’Euro. Et puis Ayhan, lui aussi entré en jeu, est venu lui aussi placer une tête. Score final 1-1, un nul qui n’arrange personne mais qui devrait permettre à tout le monde d’aller à l’Euro en novembre. Fin de la trêve, on peut souffler.

Mandanda (4,5) : A failli passer des vacances tranquilles loin de la pression ambiante de Marseille, jusqu’au but d’Ayhan. Vie cruelle d’un gardien qui n’a pas grand-chose à faire.

Pavard (3,5) : Pas avare de mauvais choix le Bavarois. A perdu des ballons en début de match et ne s’est pas rattrapé par la suite en se montrant inoffensif. Sérieusement, ça remonte à quand le siècle où on avait un arrière droit potable en EdF ?

Varane (4) : N’a presque jamais été inquiété défensivement et s’est montré dangereux sur coup de pied arrêté comme à son habitude. Simplement dommage que les Turcs aient eu un coup de pied arrêté tiré dans son dos à la 80ème : une soirée banale dans la vie de Raphaël Varane en équipe de France… et dire qu’Amazon en a fait une série…

Lenglet (5,5) : A été pris une fois dans son dos en début de 2ème mi-temps, sans conséquence heureusement pour lui. Petit à petit, il est en train d’écarter tous ses concurrents en charnière centrale pour l’Euro 2020.

Hernandez (6,5) : Il était encore une fois partout sur le terrain, aussi bien défensivement qu’offensivement, pour compenser l’absence de N’Golo Kanté. La prochaine fois que les deux jouent ensemble, pas besoin d’autres joueurs sur le terrain. Il ne manquait plus qu’un centre décisif pour ponctuer son match… et le gagner aussi, ça aurait été pas mal

Tolisso (4.5) : Intéressant en première mi-temps, il a ensuite baissé en régime en 2nde période pour patauger sur le terrain comme son compère à gauche. Il avait encore l’occasion de marquer des points en l’absence de Pogba, c’est loupé.

Matuidi (3,5) : A attendu la fin de la première mi-temps pour se souvenir qu’il ne fallait pas rester au niveau de la ligne médiane quand son équipe avait le ballon. Ceci dit après, c’était pas vraiment mieux, tant au niveau des passes que des choix effectués. En perdant toute sa vivacité, il semble que son utilité principale soit devenue de rester bas sur le terrain pour laisser le couloir à Hernandez. On le reconnait bien là notre DD.

Sissoko (3) : Toujours inquiétant sur son placement, il a alterné contrôles ratés, dribbles suspects et passes mal calibrées pour à chaque fois finir par perdre le ballon. L’heure est grave les amis : l’Euro 2020 risque peut-être de ne jamais revoir le meilleur joueur de sa finale 2016.

Griezmann (6,5) : Comme d’habitude sur ce genre de match face à un bloc groupé, il a été le premier récupérateur de son équipe. Offensivement, il a su mettre de la vitesse face un bloc groupé et se créer des situations tout seul, à défaut de pouvoir trouver Ben Yedder. Il a attendu l’entrée de son copain le bûcheron pour se signaler sur coup de pied arrêté, comme d’habitude.

Coman (6) : Toujours juste dans ses dribbles et ses passes, même s’il n’a pas eu l’opportunité de se montrer dangereux face au but. En consolidant son entente avec Griezmann et Hernandez, il s’impose tranquillement comme un titulaire indiscutable au détriment de Lemar et Dembélé et… Martial (quelqu’un a des nouvelles de lui au fait ?)

Ben Yedder (3) : Alors qu’il aurait pu entériner sa place dans le groupe, l’absence de Giroud s’est faite sentir durant tout le match. Sa vitesse et ses appels n’ont pas suffi pour prendre à revers les deux colosses qui s’opposaient à lui. Dommage pour lui que Slimani ne soit pas français, au grand regret du général Salan. A été remplacé par Giroud (72ème), qui peut continuer de pioncer à Londres en attendant qu’on le réquisitionne en juin.

Crédits photos : Icon Sport

L'Equipe Ultimo Diez