Aujourd’hui, Manchester United affronte Liverpool. Cinquièmes de ce championnat, les Red Devils ont connu un début de saison assez compliqué mais se reprennent petit à petit, l’objectif Champions League toujours en ligne de mire.

20 octobre 2019, Liverpool est en pleine bourre avec 8 victoires en 8 matchs. En se rendant à Old Trafford, les hommes de Klopp voulaient continuer leur parcours sans faute en Premier League. Et pour la première fois de la saison – et d’ailleurs, la seule fois de la saison – les coéquipiers de Jordan Henderson sont tombés sur un os : Manchester United. Une des seules éclaircies de ce début de championnat pour les Red Devils avec une victoire éclatante lors de la 1ère journée face à Chelsea. Parce que oui, les saisons se suivent et se ressemblent depuis le départ de Sir Alex Ferguson.

Des recrues défensives pas assez efficaces ?

Depuis quelques saisons, le secteur défensif est en souffrance du côté de United. Ashley Young vieillissant, Luke Shaw loin de son meilleur niveau sur les côtés. Dans l’axe, Marcos Rojo est un éternel remplaçant, Eric Bailly est out depuis le début de la saison, ce qui laisse le champ libre à la charnière Lindelof / Jones. Pas forcement très rassurante. Alors pour se renforcer, les Reds Devils ont sorti le chéquier. Avec beaucoup de zéros. Harry Maguire est arrivé pour la modique somme de 87 millions d’euros, devenant au passage le défenseur le plus cher du monde ainsi qu’Aaron Wan-Bissaka, latéral droit venu de Crystal Palace. Et quand on dépense 130 millions d’euros pour renforcer sa défense, on s’attend à des résultats probants directement. Malheureusement, on est sur une moyenne de buts encaissés quasi similaire à la saison dernière. Mais Ole Gunnar Solskjaer reste satisfait de sa recrue, qu’il a propulsé capitaine après le départ de Young à l’Inter Milan : “Je pense qu’il est brillant. Il est venu dans le vestiaire et est devenu un leader. Il est bien évidemment un leader sur le terrain, en plus, ça se voit. C’est un vrai personnage et il a une personnalité qui pourrait lui permettre d’être le capitaine d’un grand club. C’est un leader dans le vestiaire, de par ses performances, sa présence, sa stature et son comportement.”

Offensivement, les Mancuniens ont recruté le jeune Daniel James en provenance de Swansea. Une recrue surprenante mais une bonne pioche, meilleur passeur du club cette saison en Premier League et surtout buteur 3 fois lors des quatre premières journées.

Et pourtant, une attaque plutôt satisfaisante

Offensivement, ça tourne plutôt pas mal pour Manchester United. Marcus Rashford a enfin endossé le costume de leader naturel de l’attaque depuis le départ de Romelu Lukaku et Anthony Martial commence à justifier le juteux investissement du board des Reds Devils. Un petit dernier était couvé jusque-là et il a dû sortir du bois à un moment donné car… il était tout simplement temps. Mason Greenwood, 18 ans, pépite de Carrington, commence à se montrer avec parcimonie. 4 buts en Premier League, 4 buts en Europa League, des apparitions de plus en plus fréquentes et surtout un niveau de jeu plus intéressant. Au niveau des stats, le trio offensif de Manchester United est même plus prolifique que celui de Liverpool toutes compétitions confondues.

Quel avenir proche pour les Reds Devils ?

L’objectif des Mancuniens est d’accrocher ce Top 4 qui leur permettrait de retrouver la Ligue des Champions. Mais sans recrue, cela semble compliqué tant les équipes qui sont au dessus au classement semblent mieux armés, que ce soit quantitativement que qualitativement. Défensivement, ils ont perdu Ashley Young. Dans le coeur du jeu, Paul Pogba est toujours blessé, Scott McTominay aussi. Et à la baguette, il n’y a que Fred et Juan Mata qui peuvent créer du jeu. Et c’est pour cela que le board des Red Devils cherche un milieu créateur. Le nom de Bruno Fernandes revient avec insistance, tout comme cet été, ainsi que celui de Ruben Neves qui régale cette saison du côté de Wolverhampton.

Et si on donnait vraiment les clés du recrutement à Solskjaer qui a réussi à retirer les « indésirables » de son groupe et qui est en train de montrer qu’il peut réussir à s’imposer à la tête de ce club ?

Photo crédits : PA images / iconsport