Tops/Flops Chelsea – Manchester United : Des Blues peu dangereux, les Red Devils pas vraiment mieux

Le Chelsea de Thomas Tuchel accueillait un Manchester United second de Premier League pour cette 26e journée de championnat. Comme lors du match aller, le score est resté vierge et le match peu animé (0-0). La seconde période aura tout de même été plus ouverte et quelques opportunités auraient pu faire basculer le score dans un sens comme dans l’autre. Nos tops et nos flops de la rencontre :

Tops

La fin de première mi-temps de Manchester

Les Mancuniens ont accepté la possession en fin de première période et ont proposé de belles séquences de conservation du ballon. Les latéraux (Luke Shaw et Aaron Wan-Bissaka) sont plusieurs fois rentrés à l’intérieur pour proposer des relais aux centraux, et la ligne d’attaque a constamment permuté. Ils ne se sont pas créé de réelles occasions mais étaient bien plus pesants dans la moitié de terrain adverse.

Chelsea plus haut en seconde période

Les hommes de Thomas Tuchel sont revenus du vestiaire avec plus de panache et un bloc moins timide. On a vu des sorties assez lointaines sur le porteur adverse de Rüdiger notamment, et une ligne d’attaque plus intéressante. Mason Mount est davantage rentré dans le cœur jeu alors qu’il était exilé à gauche et on a vu plus de combinaisons avec Giroud et Ziyech sur transition . Le double-pivot Kanté-Kovačić a aussi élevé son niveau technique facilitant le conservation sous pression.

Les ailes de Chelsea face aux frappes lointaines de MU

Les Blues ont su se créer des situations par des récupérations médianes avec des ouvertures rapides vers les ailes suivies de centres dans la surface. L’espace s’est ouvert en servant rapidement sur les côtés pour étirer la défense à quatre de Manchester. Les Mancuniens eux ont davantage créé le danger par des frappes lointaines. Le bloc londonien, solide, a interdit l’accès à la surface mais a payé cela en laissant du champ aux frappeurs adverses.

À LIRE AUSSI – Tuchel et Chelsea : la meilleure défense, c’est la possession

Flops

Manchester privé de transitions

Manchester United avait d’abord choisi d’abandonner la possession à Chelsea et un contrôle du match sans ballon. Mais sa volonté d’attaquer sur transition grâce à ses contre-attaquants très rapides n’a pas fonctionné. Ils n’ont eu que peu d’attaques rapides à jouer, bloqués face au contre-pressing adverse.

Les circuits de relance de Chelsea

Malgré quelques flashs côté gauche en tout début de partie, les Londoniens ont peiné sur beaucoup de sorties de balle lorsque Manchester a accentué son pressing. Ils ont par conséquent perdu plusieurs ballons dans leur propre moitié sur des relances difficiles dans l’axe.

L’incapacité à déverrouiller les espaces en première mi-temps

Des défenseurs et gardiens peu inquiétés en ce dimanche. Côté MU, la paire Maguire-Lindelöf a coupé un Giroud peu touché sur des relances longues et neutralisé sur transition offensive. Les Londoniens ont eux fermé l’accès à la surface avec leur ligne de cinq imperméable à la mobilité des attaquants adverses. Si Fernandes a parfois tenté d’allonger pour déséquilibrer, cela n’a pas fonctionné notamment avec le travail des pistons de Chelsea.

L’instant Ultimo Diez

On retiendra la très belle sortie de balle de Rüdiger en début de match. Le défenseur allemand a remonté le terrain balle au pied et brisé plusieurs lignes adverses. Malheureusement, il reste inégal dans ses relances, alternant les prises de risques intéressantes en cherchant les intervalles et des moments plus hésitants sous pression.

Le chiffre : 0

Aucune des deux équipes n’a touché de ballon dans la surface adverse en première mi-temps. Une stat qui illustre bien l’incapacité des deux formations à déséquilibrer le bloc adverse et ouvrir des espaces.

Crédit photo : PA Images / Icon Sport

0