Tops/Flops Real Madrid – Chelsea : Benzema aérien, Werner en panne

Le Real Madrid toujours privé de Sergio Ramos recevait ce soir Chelsea pour le premier match de cette demi-finale de Ligue des champions. Après 15 premières minutes dominées par les Blues, Pulisic ouvre la marque en se jouant de la défense de Madrid. Comme souvent quand le Real est en souffrance c’est le même homme qui les délivre : Karim Benzema, d’une superbe demi-volée. Le score ne bougera plus et le suspens est total pour le retour, en espérant un peu plus de spectacle.

Tops

Benzema, Raulesque

Le plus fidèle soldat de Zidane n’a une nouvelle fois pas manqué à l’appel. Alors que son équipe paraissait en dessous de tout, KB9 a sorti un but dont il a le secret pour remettre son équipe sur le droit chemin. Pour couronner le tout, ce but n’est autre que son 71e en Ligue des champions. Il égale donc Raul à la position de 4e meilleur buteur de l’histoire de la compétition.

Rudiger, imperméable

Véritable patron de la défense londonienne, Rudiger n’aura jamais réellement tremblé dans ce match. Il a tenu sa défense d’une main de maitre et n’a pratiquement concédé aucune occasion au Real. Mieux encore, sa passe transperce la défense madrilène et permet à Pulisic d’inscrire le but de l’ouverture.

Kanté, tout craché

Comme on a l’habitude avec lui, N’Golo Kanté était partout sur le terrain. Harcelant les joueurs madrilènes, il a récupéré énormément de ballons et a permis aux Blues de souvent se projeter en contre-attaque. Un match dantesque à quelques semaines de l’Euro. Ça fait plaisir.

Flops

Werner, as du gaspillage

S’il fallait faire un concours de finition entre Werner et Vinicius, on se demande bien lequel aurait le ratio le plus minable. L’Allemand s’est une nouvelle fois illustré ce soir en gaspillant plusieurs occasions. Cela a commencé après seulement quelques minutes lorsque seul devant la cage à 6 mètres du but, il a trouvé le moyen de frapper sur le portier belge. La qualité allemande a parfois ses limites.

Marcelo, l’ombre de lui-même

Moins percutant offensivement, constamment en retard en défense, Marcelo nous a offert la démonstration de ce qu’est un joueur qui n’y arrive plus. S’il a toujours autant d’ambition offensive, le capitaine du soir n’est plus en mesure de revenir défendre, son tacle assassin qui lui a valu un carton jaune en est la preuve. Le début de la fin ?

L’instant Ultimo Diez du match

Le geste de Karim Benzema sur son but est tout simplement splendide. Centre de Marcelo, remise de Casemiro, déviation de Militao, le ballon atterri sur la tête du Nueve qui contrôle et envoie une reprise aérienne qui fusille Mendy à bout portant.

https://twitter.com/RMCsport/status/1387129405261103104?s=20

Le tournant du match

Si Chelsea avait clairement la main mise sur le jeu, le but de Benzema a clairement rééquilibré la rencontre. Suite à ce but, les deux équipes se sont neutralisées et il n’y a presque plus eu d’occasions à se mettre sous la dent.

Le chiffre : 1

Pulisic est devenu ce soir le premier joueur des États-Unis à marquer lors d’une coupe d’Europe à partir des demi-finales. Si Pulisic a su s’imposer à Chelsea, voir un joueur de cette nationalité briller en demi-finale de Ligue des champions aurait été impensable il y a quelques d’années.

Crédit photo : Icon Sport

0

Jeune Belge de 21 ans étudiant le journalisme à l'IHECS (Bruxelles).