2

Dans un Olympico qui sentait le Lexomil et la 4ème place, c’est l’OL qui s’impose facilement, après s’être fait peur 10 minutes. Un match qui risque de faire du mal aux Marseillais, relégués bien loin de la 4ème place. Pendant ce temps, les Lyonnais, eux, repartent de l’avant. Bulletin de notes.

Les Gones

Lopes  : Souvent considéré comme l’un des joueurs les plus détestables de Ligue 1, il se savait en difficulté dans ce classement après les déclarations de Palmieri. Mais à domicile, face à Gomis et sans pétards, difficile de faire mieux que le Corse du LOSC.

Morel  : La semaine passée, l’homme au Kangoo fut menacé de mort par ses propres supporters. Ce soir, il a enfermé Sakai et Thauvin dans le coffre de son véhicule utilitaire.

Mammana : Anticipation, placement, physique dans les duels … Il a « Netflix and chill » Bafé Gomis. -1 pour la coupe de cheveux.

Mapou  : Lui non plus n’a pas eu grand chose à faire … Alors, ennuyé, il a voulu se faire peur et a découpé Gomis. Seul frisson du match.

Rafael  : Opposé à Bouna Sarr, il n’a pas été mis en difficulté non plus. Alors, ennuyé, il a voulu se faire plaisir et a été mettre des têtes sur CPA. Sans succès.

Captain Maxx  : Bien présent au milieu, il a cassé des contre-attaques et des tibias. Du bon Captain.

Tolisso  : Plus en vue offensivement que son compère capitaine, il a fait briller ses coéquipiers et Yohan Pelé. Tout en sobriété.

Cornet  : Positionné comme arrière gauche de l’Olympique de Marseille, il a fait son match et a empêché les Lyonnais d’attaquer par leur côté droit.

Valbuena  : Il aime peut-être les exposer devant sa GoPro, mais quelle paire de couilles. Buteur, il a sali Sakai comme rarement un blanc a sali un Japonais.

Nabilon  : Toujours en délicatesse avec son football, il a profité du duel l’opposant à Rod Fanni pour retrouver des sensations. C’est toujours pas du niveau de quand il faisait pleurer son grand-père, mais ça revient.

Lacazette  : Pas de vanne. Match de bonhomme, à la hauteur de l’événement. Et buteur pour ne rien gâcher.

Les Marseillais

Pelé  : Comme souvent, il a sauvé son équipe et a sorti une demi-douzaine de parades. Comme souvent ces derniers temps, il prend des buts, lui qui tient toujours le record de clean-sheets en Europe.

Doria  : Malmené à un poste qui n’est pas le sien, il s’est mué en buteur pour maintenir un temps l’espoir dans le camp marseillais. Mais, encore une fois, Marcelo Bielsa avait raison …

Rolando  : De la grinta, mais c’est à peu près tout. Clairement plus portugais que brésilien balle au pied. Et contre Lacazette c’est clairement pas assez.

Fanni  : Il perd des points de vie à chaque match. Clairement plus au niveau du haut de ses 44 ans.

Sakai  : Il s’est fait salir par Valbuena pendant 90min, le tout sous les caméras de Jean Jacques Amsellem. Et sans que le CSA n’intervienne pour violence à connotation raciste.

Zambo le Dozo  : Pendant 30min, on aurait dit Gattuso. En plus grand. Par contre pendant 60min c’est redevenu un grand renoi physique qui joue en 6. Sans transition.

Sanson  : Passeur décisif pour Lacazette pour sa première, Morgan aurait sans doute rêvé mieux. Mais quand on sait que Montpellier se donne à Lyon à chaque confrontation, il n’a fait que continuer dans la tradition, en guise de dernier hommage à Loulou Nicollin.

Max Lopez : Il est sorti en pleurs et ça nous a un peu déchiré le coeur. Mais il n’y avait qu’un seul Max ce soir sur le terrain, et il portait un brassard ….

Thauvin : On a retrouvé le mauvais Flotov. Celui qui joue mal les coups, qui joue solo et qui n’est pas inspiré. Celui qu’on voit dans les grands matchs en somme.

Sarr  : Ne perdons pas de temps là dessus.

Gomis  : Lui aussi jouait contre son ancien club. Mais contrairement à Valbuena, il n’a pas eu la bonne idée de marquer. Il n’a pas vraiment eu l’idée de jouer non plus. A sa place, on commencerait à se chercher un nouveau club pour juillet …