1

Annoncé à Manchester United il y a quelques jours, Gonçalo Guedes est finalement raflé par le Paris Saint Germain. Il arrive en provenance de Benfica en échange d’un chèque qui pourrait dépasser les 30 millions d’euros. Le jeune international portugais vient ainsi, après Julian Draxler, s’ajouter à la liste des recrues prestigieuses et prometteuses du club parisien.

Son parcours

Le départ de son pays sera une grande première pour le joueur qui n’a connu que le club lisboète, de son parcours en jeune à l’équipe B puis l’équipe A qu’il a rejointe pour la première fois le 18 octobre 2014. Considéré très tôt comme un crack au potentiel exponentiel, cet attaquant a peiné à s’imposer dans son club (avec seulement 18 matchs disputés et 3 buts la saison dernière) avant de se révéler cette saison, en partie grâce aux blessures de ses coéquipiers. Il a progressivement gagné ses galons en équipe première jusqu’à en être désormais l’un des symboles, en plus d’être le miroir de la réussite de l’académie lisboète (comme Renato Sanches ou Nelson Semedo). Il compte à ce jour 7 buts et 2 passes décisives cette saison, est devenu un joueur clé de son équipe, et se retrouve donc logiquement courtisé par les grands clubs européens. Parfois appelé en équipe nationale, il semble, pour le moment, n’être considéré que comme une solution de remplacement aux vieillissants CR7, Nani et Quaresma.

Son profil

Joueur agile et technique, fin dribbleur, Gonçalo Guedes est à la fois puissant et rapide. Il dispose d’une grosse frappe de balle, et est adroit aussi bien du pied gauche que du droit. Egalement bon de la tête, il possède une maturité évidente, un potentiel certain et une polyvalence revendiquée. Il joue idéalement en 9 et demi malgré sa formation d’ailier. Si la jeunesse du joueur lui permet d’avoir une marge de progression intéressante, elle le pénalise cependant encore en matière d’expérience et d’efficacité. Relativement peu décisif, Guedes en est à seulement 5 buts en 39 matchs de championnat, statistiques peu flatteuses mais tronquées par ses changements de position permanents.

Ce qu’il pourrait apporter au PSG

Si le profil de Guedes semble à première vue intéressant et prometteur, on peut se demander en revanche s’il est réellement nécessaire au PSG à l’heure actuelle. Outre le fait qu’il y ait manifestement d’autres priorités à satisfaire sur le plan de l’effectif parisien, on peut aussi douter de l’intérêt d’un tel profil dans le dispositif actuel. Au vu des dernières déclarations d’Emery, il semblerait que ce soit donc plus le côté « couteau-suisse » du portugais que son profil de 9 et demi qui séduise les dirigeants parisiens. L’entraîneur a en effet déclaré qu’il pouvait jouer « dans l’axe et sur les ailes ».

Alors, doublure à Cavani ou ailier supplémentaire ? S’il peut dépanner dans les deux cas, aucune de ces options ne semble totalement satisfaisante. La première risquerait de gâcher le potentiel du jeune joueur, de brider ses qualités de percussion, et de faire double emploi avec le rôle de doublure prétendument joué par Ben Arfa. La seconde reviendrait à le laisser s’embourber dans la multitude d’ailiers déjà présents (Lucas, Di Maria, Ben Arfa, Draxler, parfois Matuidi, Jesé). Toujours est-il que Guedes ne devrait pas, contrairement à Draxler, jouer les premiers rôles dans l’immédiat. Plus qu’une recrue de complément, il viendrait s’aguerrir 6 mois avant de disposer d’un rôle plus important à l’été. Non sélectionnable pour la Ligue des Champions, il pourrait apporter encore un peu plus de profondeur à un effectif offensif parisien qui n’en manque pas. De quoi permettre aux parisiens de jouer toutes les compétitions à fond, surtout en cas de qualification face au Barça ? 

Au delà de ces considérations court-termistes, il n’en reste pas moins que le PSG, qui suivrait le joueur depuis plusieurs années déjà, tient peut-être son nouveau crack après le génial Marco Verratti.

Photo credits : Pedro Lopes / DPI / NurPhoto