2

Dans ce deuxième Olympico du mois, ce sont les Marseillais qui s’imposent 2-1 après prolongations et qui se qualifient donc pour les 1/8èmes de finale de la Coupe de France. Une victoire construite grâce à un magnifique Doria, un moment de football qu’il fallait vivre.

Les hommes de Rudi Garcia

Pelé : Difficile de le critiquer sur un match du genre. Rien de grandiose jusqu’à la 118ème minute où il sauve son équipe.

Sakai  : Solide sur son côté droit mais air marquage sur Tolisso. Ça pardonne pas Hiroki !

Fanni  : Papa Rod a délaissé sa caméra et sa série Youtube pour venir placer une boule dans le petit filet de Lopes. A part ça, compliqué quand ça joue en profondeur …

Rolando  : Toujours de la hargne mais pas toujours des duels remportés.

Evra  : Un match qu’il quitte dès le début de la deuxième mi-temps, légèrement blessé. La perte de sa hargne et ses cojones a fait beaucoup de mal à l’OM. Remplacé par Doria () qui sera le numéro 9 du projet OM Champions.

Sanson  : Première titu pour l’ancien de la Paillade. Pas évident mais il va trouver des automatismes au fur et à mesure.

Vainqueur  : Un vrai zomme. Le 6 qu’il fallait à l’OM. Maintenant va falloir le verrouiller pour l’année prochaine, et vite.

Lopez  : Un match d’homme pour Max le minot. Passeur décisif sur le but de Fanni et présent dans tous les bons coups offensifs.

Thauvin  : Le souffle chaud de Payet dans sa nuque lui fait perdre son football. Il a sans doute mal au dos d’avoir porté l’OM pendant 6 mois tel Atlas a porté le Monde. Remplacé par son ennemi à la crête.

Cabella  : Le souffle chaud de Payet dans sa nuque lui fait retrouver son football. Et c’est tant mieux pour un mec qui a vu la Coupe du Monde au Brésil avec les Bleus quand même.

Gomis  : Le paradoxe Bafé. Triplé face à Montpellier, où il était en jambes et juste, cramoiz ce soir où il semble traîner sa peine. A pris une leçon d’efficacité par DORIA.

Les hommes de Pep Génésio

Lopes  : Du bon Portugais, qui aura répondu présent quand il le fallait. -1 pour avoir pris un but de Matheus Nazario Da Lima Doria.

Rafael : Ne pouvait pas être exclu par les aventuriers de la tribu car avait trouvé le collier dans les rues de la Part-Dieu. Si on oublie qu’il devait être exclu, il n’a pas été mauvais. -1 pour avoir pris un petit pont par Doria.

Mammana  : Pas inquiété mais moins transcendant qu’il y a deux semaines.

Morel : L’homme au Kangoo a retrouvé un poste de défenseur central au Vélodrome. Ça a dû lui rappeler de bons souvenirs …

Rybus : Non en vrai, c’est un joueur de hand polonais qui a perdu sa délégation en France durant le Mondial ?

Tousart  : Il a tout de plus que Gonalons, sauf de l’expérience et le brassard. Donc on se fait pas trop de soucis pour lui …

Tolisso  : La connexion Tolisso-Fékir, ça fait rêver toutes les beurettes à chicha du 69. Moins la défense marseillaise …

Darder  : A un peu trop de football pour se faire coacher par Genesio.

Ghezzal  : Shanta Rafik Saifi. Remplacé par Depay, qui n’a pas fait pire que Rachon mais dont on attend plus.

Valbuena  : Apparemment plus compliqué de jouer contre l’OM à Lyon que contre l’OM au Vélodrome (pas très enragé après lui d’ailleurs). Remplacé par Fékir qui malgré son trop plein de cornes de gazelle a fait beaucoup de mal à tout le monde.

Cornet  : A ce niveau là, un sprinteur parmi les footballeurs, ça se voit légèrement.

Crédits Photos : AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT