2

Dans un match amical aux allures de match de gala, la bande à Dédé recevait l’Espagne d’Iniesta. Bien qu’amical, ce match fut rythmé et attrayant, surtout grâce à des Espagnols qui sont su exploiter les faiblesses des Bleus (à savoir les latéraux et le cœur du jeu). A ce petit jeu là, les Espagnols, meilleurs, s’imposent 2-0 et confirment leur regain de forme. Après c’est un amical du mois d’avril …

Les Bleus

Lloris  : Samedi soir, on disait de lui qu’il plongeait toujours du mauvais côté sur penalty. Bah ce soir, ce fut encore le cas mdr.

Kurzawa  : Comment lui reprocher de prendre un bouillon quand on sait qu’il n’est pas défenseur de métier ? Hein comment ça c’est vraiment un latéral ?

Umtiti  : Encore un bon match de l’ancien Lyonnais. S’il ne prétend pas encore à une place de titulaire, il se rapproche assez dangereusement des totems d’immunité de Varane et Kos.

Koscielny  : Vous n’allez jamais nous croire ! Y’a eu un penalty concédé par les Bleus et devinez qui fait faute ? C’est marrant nan ? Sans cela, son match est bon, et son association avec Umtiti intéressante. Dommage qu’il tacle du cul Delofeu …

Jallet  : C’est sûrement le tonton rigolo du vestiaire. Celui qui joue à « tire mon doigt » et qui fredonne des chansons paillardes. Mais c’est plus possible…

Tolisso  : Si Deschamps avait voulu le cramer, il ne s’y serait pas mieux pris. L’envoyer au charbon pour sa première sélection face à Koke, Busquets et Iniesta, c’est comme envoyer une jeune vierge face à Rocco Siffredi et 2 copains. A revoir quand même …

Kanté  : Mauvais match mais comptez pas sur nous pour lâcher des grandes conclusions ridicules.

Rabiot  : On apprendra dans une semaine que Rabiot avait une infection pulmonaire mais qu’il tenait absolument à jouer ce match.

Griezmann  : Entre son pays natal et son pays de cœur, il a longtemps cherché à qui il devait faire des passes. Et ne sachant pas choisir, il a préféré se cacher 95% du match. +1 pour avoir célébré avant de voir son but refusé.

Mbappé  : Lui mettre plus ne serait pas correct tant son influence et son nombre de ballons touchés ont été faibles. Lui mettre moins ne serait pas correct tant quand il a le ballon dans les pieds, il tente (et réussit souvent) de faire des différences.

Gameiro  : En Equipe de France, il y a eu deux catégories de numéro 10. Les « Platini Zidane » et les « Faubert Kondogbia Gignac ». Choisissez où vous voulez ranger Kévin.