1

Formé en France, plus particulièrement à Valenciennes, Pierre Sagna a fait le choix de partir au Portugal pour peaufiner cette formation. De Chaves à Moreirense, il aura parcouru le pays des champions d’Europe pour arriver jusqu’à une victoire sublime en finale de Coupe de la Ligue portugaise. Rencontre avec un joueur qui prend de plus en plus de place en Liga Nos, et qui aspire à devenir un cadre de la sélection sénégalaise.

Salut Pierre ! Comment se passe ta saison, alors que vous luttez pour le maintien avec Moreirense ?

Salut ! La saison se passe moyennement bien. On a remporté la Coupe de la Ligue mais on peine en championnat, donc c’est assez mitigé.

Malgré ça, tu as gagné la Coupe du Portugal avec ton club. Qu’est-ce que ça fait de gagner un titre aussi important avec son équipe ? Surtout que la coupe s’est terminée en final four durant lequel vous avez battu successivement Benfica et Braga, ce qui a dû être une expérience incroyable non ?

C’est une expérience inoubliable. On a réalisé un exploit exceptionnel, on est rentré dans l’histoire du club. C’est motivant pour aller chercher plus de titres.

A mi-saison, vous êtes donc proches de la zone de relégation. Comment allez-vous aborder le reste de la compétition, sachant que la victoire en coupe est synonyme de qualification en Europa League non ?

La victoire en coupe de la Ligue est synonyme d’Europa League seulement à partir de la saison prochaine. En ce moment on aborde tous les matchs comme des finales, c’est le championnat avant tout.

Revenons-en à ta carrière. Qu’est-ce qui t’a poussé, malgré une formation française à Valenciennes, à partir t’aguerrir à l’étranger ?

Après ma formation à Valenciennes j’étais sur le point de signer mon premier contrat professionnel avec Valenciennes mais ils ont recruté un latéral droit et je n’avais alors aucune porte de sortie en France. A ce moment-là mon agent m’a parlé du Portugal et je me suis lancé dans cette aventure.

Que penses-tu de la formation française par rapport à la formation portugaise ?

La France et le Portugal sont pour moi les deux meilleurs pays formateurs en ce moment, ils ont un très bel avenir devant eux…

Tu as d’abord évolué en France, à Valenciennes donc , avant de t’exiler à Chaves au Portugal. Au niveau footballistique, quelle est la différence qui t’a le plus frappé entre les deux pays ?

Au niveau footballistique c’est la rigueur qui fait la différence. En France ils sont beaucoup plus rigoureux sur la qualité technique, ce qui est normal car j’étais en formation. Au Portugal, c’est moins rigoureux sur le plan technique mais tu ne peux pas manquer d’envie et de « grinta » !

Et au niveau culturel ?

Au niveau culturel, je me suis vite adapté. Les gens ici sont accueillants et très respectueux.

En parlant de Chaves, que penses-tu de ton ancien club, qui a obtenu son ascension pour la Liga Nos la saison dernière et qui est cette année une réelle sensation ?

Pour moi, le succès de Chaves n’est absolument pas une surprise. Ils ont tout pour faire une très belle saison et viser les places européennes. La direction investit pour cela. Ils possèdent aussi des joueurs de qualité et surtout, des supporters en or.

Si tu devais te décrire en un mot, sur et en dehors du terrain, quel serait-il ?

Si je devais me décrire en un mot sur le terrain, je dirais plutôt rapide. En dehors du terrain, je dirais posé.

Tu es un joueur assez polyvalent, capable de jouer en défense comme au milieu. Mais quelle est ta position préférentielle sur le terrain ?

Sur le terrain je préfère jouer latéral droit. Je me sens mieux à cette position.

A terme, est-ce que la sélection pourrait devenir un objectif primordial pour toi ? Aurais-tu aimé participer à la CAN qui a eu lieu dernièrement ?

La sélection est, et sera toujours un objectif pour moi. J’aurais aimé participer à la dernière CAN mais je travaille pour avoir l’opportunité de jouer les prochaines avec mon pays.

D’ailleurs, tu ne penses pas que le Sénégal aurait pu aller plus loin dans cette compétition compte tenu des potentiels présents dans l’équipe ?

Je pense effectivement que le Sénégal aurait pu aller plus loin dans cette coupe d’Afrique des Nations. C’était un favori au départ de la compétition.

Photo credits should read: http://www.goal.com