Mais que deviens-tu, Anthony Modeste ?

Après avoir planté 25 pions en Bundesliga avec le FC Köln, Anthony Modeste a rejoint la Chine cet été. Le joueur de 29 ans s’est offert un joli contrat avec le club de Tianjin Quanjian. Comme souvent, quand il y a de l’argent en jeu, c’est un transfert qui a fait beaucoup parler. Si le club allemand semble avoir du mal à se remettre du départ de son attaquant (dernier de Bundesliga avec 5 défaites et 1 nul en 6 journées), le joueur s’éclate en Asie. Retour sur un casse-tête chinois.

Anthony Modeste, une histoire de chèvre ?

Si l’on se penche sur la carrière du joueur, c’est un parcours en dents de scie. Anthony Modeste a toujours divisé. Critiqué, moqué, certains allaient jusqu’à le comparer à une chèvre. Bah, oui, c’est bien connu, il en faut peu pour que la comparaison soit faite. Une occasion manquée, la balle qui part à deux mètres sur un contrôle, une passe ratée… C’est vrai qu’il a bien patiné mais le joueur vit ses plus belles années, à 29 ans.

Formé à Nice, il met 7 buts en 21 matches avec la CFA lors de la saison 2006-2007. Il signe son premier contrat professionnel à 19 ans et débute en Ligue 1 l’année suivante. Une saison qu’il termine avec un but en 20 matchs. La suivante, 2 buts en 22 matches. Pour un attaquant, c’est peu. Le joueur rejoint la Ligue 2 et le club d’Angers en prêt. Un choix payant puisqu’il met 20 buts en 37 matches avec le SCO. Il se fait remarquer et signe à Bordeaux où il marque 10 buts lors de la saison 2010-2011. La suivante est plus compliquée, il connait un gros passage à vide et joue même avec la CFA. Quand vous croyez que vous êtes au fond du trou et que vous ne pouvez pas tomber plus bas, vous êtes bien surpris quand ça vous arrive.

Anthony Modeste a voulu tenter l’aventure en Angleterre. Prêté à Blackburn, ce sera un passage catastrophique. 0 but et 1 carton rouge en 383 minutes jouées sur 19 journées. Et les journaux anglais ne l’ont pas raté. Désigné deuxième pire joueur de la Premier League et « pire recrue de Blackburn », il a été décrit comme « particulièrement nul ». De retour de ce pari raté, il est prêté à Bastia pour la saison 2012-2013. Il termine avec 14 buts et joue un grand rôle dans le maintien du club. Et cela lui ouvre les portes d’un nouveau championnat.

Après avoir connu le championnat de France et un passage raté en Angleterre, Anthony Modeste prend l’avion pour l’Allemagne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’est fait plaisir dans cette Bundesliga. En 2013, il rejoint Hoffenheim, où il passe deux saisons. La première, il met 12 buts. La seconde, il en met 9. Une bonne et belle adaptation. En 2015, il signe au FC Köln et joue à un très haut niveau. C’est fini les moqueries, le petit Anthony nous offre deux grosses saisons. 15 buts la première. 25 la deuxième. Celui qui était comparé à une chèvre a donc tout explosé chez les Geißböcke. L’histoire est belle et drôle non ? Tout semble aller pour le mieux, personne n’imagine un départ et pourtant…

Le transfert d’Anthony Modeste n’a pas été si simple

Si ce transfert en a surpris plus d’un, il ne s’est pas réalisé facilement et il y a eu quelques rebondissements. Selon le magazine allemand Kicker, la Chine s’intéresse au buteur français dès le mois de février 2017. Un club fait même une grosse proposition (autour des 40 millions d’euros) au FC Köln. Le mercato chinois se termine fin février. Ce transfert est donc encore possible. A ce moment-là, Anthony Modeste est en tête du classement des buteurs en Allemagne. La Chine cherche à attirer les gros joueurs et n’a pas l’air embêtée par l’argent. C’est un intérêt logique. Cependant, la décision est vite prise du côté du club allemand. Pour Jörg Schmadtke, son directeur sportif, il n’est pas question de compromettre les objectifs du club avec un transfert, peu importe le montant.

Un choix judicieux puisque Köln obtiendra son billet pour l’Europa League 2017-2018 en terminant 5e de Bundesliga. Anthony Modeste n’y est pas pour rien. 3e meilleur buteur du championnat avec 25 pions, il a grandement contribué au joli parcours de son club. En février, le joueur ne pensait pas à un transfert, il ne voulait pas quitter ses coéquipiers comme ça et préférait se concentrer sur la fin de saison. Et puis, il le dit lui-même, le club avait directement refusé la proposition sans lui demander son avis. Mais le joueur a fait plus que confirmer. Alors, forcément, l’intérêt de la Chine et plus particulièrement du club de Tianjin Quanjian est toujours présent. Ce qui a changé, c’est qu’Anthony Modeste pourrait bien se laisser tenter.

Alors que les deux clubs discutent, Köln annonce avoir mis fin aux négociations en raison de désaccords avec les dirigeants chinois. La fin de l’aventure en Chinese Super League avant même qu’elle ne commence ? La faute à un montage financier. En effet, Köln et Tianjin Quanjian avaient mis au point un montage financier permettant à ce dernier de contourner la réglementation pour les transferts en Chine. Concrètement, pour ne pas payer deux fois 40 millions d’euros, le club chinois voulait qu’Anthony Modeste rachète son contrat et comptait le rembourser après. Une idée qui arrangeait aussi le club allemand qui n’aurait pas eu à reverser 10% du transfert à Hoffenheim. En gros, tout le monde était gagnant sauf le joueur. Ce n’est pas super légal, même si certains clubs l’ont déjà fait, et surtout, c’est très risqué pour le joueur.

Mais Modeste va bien rejoindre la Chine. Non pas sans une dernière frayeur. Lorsque le joueur a refusé le montage financier, Köln était déjà passé à autre chose et selon la presse allemande, le buteur a emmené l’affaire en justice pour pouvoir s’entraîner avec le club. Un dossier compliqué qui a pris fin avec le communiqué du FC Köln. Dans ce dernier, le club lui souhaite évidemment le meilleur pour la suite et le remercie pour ce qu’il a apporté à l’équipe. Normal. Selon Kicker, c’est un transfert sous la forme d’un prêt avec option d’achat. Le club chinois a payé 6 millions d’euros dès l’arrivée du joueur et devra ensuite ajouter à cette somme 30 millions étalés sur les deux ans. Ce qui nous ferait donc un total de 36 millions pour le club allemand. Et le joueur dans tout ça ? On serait à 11 millions par saison.

Mais pourquoi Anthony Modeste a-t-il rejoint la Chine ?

Il y a ceux qui ont une vision très romantique du football. Sur le papier, l’histoire est belle pour le FC Köln qui retrouve la Ligue Europa 25 ans après sa dernière qualification en coupe d’Europe. Elle peut être belle pour le joueur aussi. Après y avoir grandement participé, il était ému jusqu’aux larmes à la fin de la saison. Alors pourquoi ne pas rester un an de plus et vivre tout ça avec le club ?

« C’est sûr, il est parti pour s’en mettre plein les poches ! » Et alors ? Si c’est vraiment ça, quel est le problème ? Anthony Modeste a 29 ans et il vient de disputer la meilleure saison de sa carrière. C’était peut-être sa dernière chance de signer un gros contrat. On l’a vu, il a bien galéré avant d’atteindre un tel niveau. Il ne fait pas non plus partie de ces attaquants que les gros clubs s’arrachent. Il a bien taffé pour en arriver là, alors, oui, il a bien mérité un gros chèque. C’est une opportunité à saisir et la possibilité de se mettre définitivement à l’abri pour l’après-carrière. Oui le joueur touchait beaucoup d’argent mais dans le monde du football, ce n’était pas énorme non plus.

S’il prend la décision de rester, il prend le risque de ne pas refaire une saison au même niveau et de dire adieu à un gros contrat. Certes, il passe peut-être aussi à côté d’une très belle campagne européenne avec Köln. Mais honnêtement, si l’on vous propose ce genre de contrat dans votre travail, vous y réfléchissez très sérieusement.

Et pourquoi pas tenter l’aventure dans un autre bon club européen ? La question se pose aussi. Il aurait pu rendre service à de nombreux clubs à la recherche d’un attaquant. Comme l’Olympique de Marseille par exemple. Une paire Modeste-Germain avait fière allure. Les propositions n’étaient peut-être pas là non plus.

A-t-il définitivement dit au revoir aux Bleus ? Peut-être, oui, probablement. Il a joué avec les Espoirs mais ça s’arrête là. Au top de sa forme en Bundesliga, jamais il n’a été appelé en Equipe de France, au grand regret de ses fans. Didier Deschamps a complétement ignoré ce #Modeste2018 lancé sur Twitter. Aurait-il été appelé s’il était resté en Europe ? Même avec une nouvelle grosse saison, c’est peu probable.

C’est un choix discutable mais un choix respectable. Nous ne sommes pas dans la tête du joueur, ça devait être un beau casse-tête. La décision n’a pas dû être facile à prendre et le départ est douloureux malgré tout. C’est sur Instagram que le joueur a adressé un message aux supporters de son ancien club. Il dit notamment que le club a joué un rôle important dans sa vie ainsi que sa carrière et qu’il est très reconnaissant. On y apprend également que sa femme (Maeva) et ses deux enfants (Kihanna et Brooklyn) ne l’ont pas suivi en Chine en raison de la maladie de son fils. Se sentant bien à Cologne, ils sont restés vivre dans la ville plutôt que de retourner en France. Le joueur le sait, il ne peut pas empêcher les critiques. Il les accepte et fait avec.

Et puis, il faut arrêter cette soi-disant absence de projet sportif. Ce n’est pas le néant. La Chinese Super League attire de plus en plus de grands joueurs (avec beaucoup d’argent, oui). Mais les clubs mettent beaucoup de money dans les structures et tout ce qu’il y a autour aussi. C’est la possibilité de découvrir un nouveau pays et une nouvelle culture. Qui n’a jamais rêvé d’aller en Chine ? Qui n’a jamais rêvé de manger des chips chinoises sur place ? Quand même, Tianjin, ce n’est pas moche. L’argent peut choquer, l’argent choque, dans le monde du football et c’est normal. Mais c’est le marché.

Et alors, comment ça se passe en Chine pour Anthony Modeste ?

Bah, oui, parce que si le transfert a fait parler et n’a pas plu à tout le monde, le joueur a bien rejoint la Chine. Et Anthony s’éclate avec le Tianjin Quanjia et ses copains sur le terrain. Ses copains ? Alexandre Pato et Axel Witsel notamment. Il y a de quoi se faire plaisir. Les joueurs évoluent sous les ordres de Fabio Cannavaro, en place depuis 2016.

Le 29 juillet, il fait sa première apparition dans le groupe et démarre titulaire. Il joue 54 petites minutes. Juste le temps pour lui de faire sa première passe décisive en Chine. Et elle est pour son pote Pato. Après cette victoire 2-0, il ne retrouve le groupe que le 20 août. Titulaire, il marque son premier but dans les arrêts de jeu et permet à son équipe d’obtenir le point du match nul (1-1). Le 10 septembre, il est de nouveau titulaire et participe grandement à la victoire 3-1 de son équipe avec un but et une passe décisive. Le 16, il s’offre son premier doublé et permet au Tianjin Quanjia de l’emporter 2-1. Le 23, il connait sa première défaite 4-1. Une enquête a été ouverte sur ce derby face au Tianjin Teda (qui est sorti de la zone rouge) par l’Association Chinoise de Football pour match arrangé.

Revenons-en au joueur : au total, 4 buts et 2 passes en 5 matches donc. Anthony Modeste boit la concurrence :

Oui, tout va bien pour Anthony Modeste en Chine. Il a même sa chanson. Les supporters n’ont pas mis de temps à l’adopter. Et en plus de ça, la Chine, ça a l’air plutôt cool et il en profite. Allez faire un tour sur son compte Instagram.

Et au classement, ça donne quoi ? Le Tianjin Quanjia est 4e, à 2 points de la 3e place avec un match de retard (qui se joue aujourd’hui d’ailleurs). À 5 matchs de la fin du championnat, le club est tout proche d’obtenir son billet pour la phase qualificative de l’AFC Ligue des champions (le premier est directement qualifié, le deuxième et le troisième participent à la phase qualificative). Un beau projet sportif.

Crédits photos : sportune.fr / footballwhispers.com / Instagram Anthony Modeste

ZHOU WEI / IMAGINECHINA

1+

J'aime bien le foot.