1

Certains footballeurs sont plus rapides que d’autres sur le terrain mais au volant d’une voiture ils sont tous égaux. Enfin, ça dépend du bolide quand même. Ce dimanche 1er octobre est une journée un peu particulière pour la capitale. Après deux éditions plus ou moins bien accueillies, c’est le retour de la journée sans voiture à Paris. Aucun véhicule dans les rues à partir de 11 heures. Et une chose est sûre, ça ne va pas faire de mal à ces dix là.

Marco Reus

Petit événement en Allemagne en 2016 : le petit Marco a obtenu son permis, à 27 ans. Le problème c’est qu’il conduisait déjà depuis des années. Arrêté plusieurs fois, soit il n’avait pas de permis à présenter, soit il présentait un faux permis néerlandais. C’est en 2014 que tout a pris fin. Contrôlé après un entrainement, encore une fois, Rolls-Reus n’avait pas de permis sur lui. C’est alors qu’après enquête, tout a été découvert. Résultat, 540 000 euros d’amende. C’est beaucoup mais c’est calculé en fonction de ses revenus. Le joueur du Borussia Dortmund a reconnu que c’était complètement bête et qu’il ne savait pas pourquoi il avait fait tout ça. Ne reste plus qu’à reprendre la route des terrains de football.

Sylvain Wiltord

« Ou tu viens ou on vient te chercher ». C’est ce qu’a vécu notre ami Sylvain. En 2007, il roule à 135km/h dans les rues de Lyon. C’est combien en ville ? 50 ! Merci. Et il se fait prendre par la patrouille. Convoqué au tribunal, il ne se présente pas. Un autre problème dans cette histoire, c’est que ce n’est pas la première fois qu’il se fait attraper et jamais il ne s’est rendu au tribunal. C’est donc au centre d’entrainement de l’Olympique Lyonnais que 4 policiers sont venus l’interpeller. Le joueur était déjà en froid avec le club à cette période et, évidemment, ça n’a rien arrangé.

Jacques Faty

Qui ne tente rien n’a rien, et ça, Jacques l’a bien compris. En octobre 2010, sur l’A36, une Audi Q7 se fait flasher à 201km/h. Au volant, Jacques Faty. Il panique. Avant l’arrivée de la gendarmerie, il se gare sur la bande d’arrêt d’urgence et échange de place avec son coéquipier de l’époque au FC Sochaux, Charlies Davies. Pourquoi ? Parce qu’il pense que ce dernier aura moins de problèmes du fait de sa nationalité américaine. Oui mais un an plus tôt, Charlies Davies a eu un grave accident de voiture (avec notamment le décès de la passagère de 22 ans) et cette affaire prend beaucoup d’ampleur. N’a-t-il rien compris ? Est-il vraiment bête pour recommencer ce genre de conneries ? Jacques Faty ne pouvait pas le laisser dans cette situation et il était temps de prendre ses responsabilités. Oui, c’était bien lui au volant.

Jérôme Rothen

S’il avait une belle patte gauche sur le terrain, il avait aussi une belle accélération. Enfin, l’accélération, c’était surtout au volant de sa Porsche 997. Ça s’est passé sur l’autoroute A13, le 4 février 2008, Jérôme a beaucoup trop appuyé sur le champignon et s’est fait prendre à 245km/h. Les gendarmes ont directement immobilisé son bolide. 5 mois de suspension de permis, 1500€ d’amende mais une voiture récupérée (qu’il ne pouvait conduire qu’après sa peine évidemment). Du coup il a repris le vélo.

Milan Baros

Il est là le champion des excès de vitesse. Alors qu’il jouait à l’Olympique Lyonnais, le Tchèque s’est fait flasher à 271km/h sur une route limitée à 130. Une autoroute donc. Mais qu’est-ce qui lui est passé par la tête ? Au volant de sa Ferrari F430, ce 1er novembre 2007, sur l’autoroute A42, dans l’Ain, Milan voulait tout simplement « faire entendre le bruit du moteur à un ami » selon les gendarmes. Un ami maintenant potentiellement sourd (nous ne l’avons pas contacté).

Mickaël Landreau

Micka voit régulièrement une lumière. Cette lumière, c’est parfois une idée de génie, comme cette panenka en finale de la Coupe de la Ligue en avril 2004. Cette même année, le mois suivant, l’ancien gardien du FC Nantes s’est de nouveau fait éblouir par la lumière mais cette fois-ci c’était celle d’un radar. En effet, Mickaël allait un peu trop vite sur l’autoroute A85. Il roulait à 212 km/h et ce sont les motards de la gendarmerie qui l’ont intercepté. Résultat : un retrait de permis et une convocation au tribunal. Peu importe, il n’y a pas été. Et le pire dans tout ça, c’est qu’il avait participé à une campagne de prévention routière quelques années plus tôt. Alors comme ça, on n’applique pas ses propres conseils ?

Mbaye Niang

En 2014, il a déjà enchainé pas mal de bêtises à ce moment là : une virée en boite de nuit la veille d’un match avec les Espoirs ou encore une usurpation d’identité au Milan AC. Au volant d’une Ferrari, il a voulu rattraper le retard pris au restaurant alors qu’il avait rendez-vous au centre d’entrainement. Le voilà parti à fond dans les rues de Montpellier. Après s’être fait des frayeurs, il touche plusieurs voitures et part en tête-à-queue. Pris de panique, il repart. Et c’est un arbre qui met un terme à sa course folle. Le choc est violent et la belle voiture beaucoup moins belle. Beaucoup de témoins. Difficile de nier. Il plaide la stupidité. Cela lui a valu 18 mois de prison avec sursis, une perte de permis de conduire et 700€ d’amende.

Mario Balotelli

« Why always me ? » Parce que tu le cherches un peu mon grand. Le joueur de l’OGC Nice enchaine les excès de vitesse. Récemment, en août 2017, il s’est fait arrêter sur une autoroute italienne à bord de sa Ferrari F12. En effet, le joueur circulait quelques dizaines de km/h au-dessus des 130 autorisés. Après avoir présenté ses excuses, payé une amende et perdu 5 points de permis, le joueur a pu repartir. C’est aussi le cas d’un ami à lui qui était au volant d’une bien belle voiture également. Mario Kart n’en est pas à son premier coup puisqu’il avait déjà perdu 10 points en 2011. Et il a ses habitudes sur cette autoroute italienne avec ses 18 amendes entre 2012 et 2013 (le plus souvent sur cette dernière). En 2015, il avait également perdu son permis en Angleterre pour un gros excès de vitesse.

Wayne Rooney

Un homme au casier judiciaire bien rempli qu’il ne faut pas trop embêter. On va tout de même prendre le risque. À son actif, bagarre, excès de vitesse, ébriété sur la voie publique et aussi au volant. C’est ce qui s’est passé récemment. Celui qui effectue un joli retour à Everton vient de perdre son permis pour une durée de deux ans. Arrêté avec un taux d’alcoolémie trois fois supérieur à la limite autorisée, en plus de son retrait de permis, il a été condamné à 100 heures de travaux d’intérêt général. Pour le juge, une amende n’a pas le même effet sur une personne qui a pas mal d’argent. Ce n’est pas faux. Le joueur s’est beaucoup excusé publiquement. Et cela auprès de tout le monde (sa famille, le club, ses proches, ses fans…).

Pierre-Emerick Aubameyang

Un autre amateur de belles voitures. Et parfois aux couleurs originales. En Allemagne, en 2013, PEA s’est fait flasher à 77km/h. Évidemment, ce n’est pas sur une autoroute mais dans une zone limitée à 30km/h. Bah, oui, ça nous fait plus du double. Là-bas, c’est 4 points en moins, 200€ d’amende et un retrait de permis pendant un mois. Le Franco-Gabonais faisait son footing ? Non, pas cette fois-ci, il était au volant de sa Porsche Cayenne.

Avec cette journée sans voiture à Paris, ils ne feront pas ces conneries dans la capitale aujourd’hui. Ils peuvent le faire ailleurs me direz vous. Mais ils ne le feront pas ! Pourquoi ? Parce que ce n’est pas bien. Ces 10 petites histoires auraient pu très mal se terminer. Encore plus mal. Et vous ne le ferez pas non plus car vous n’êtes pas ce genre de fou du volant.

Crédits photos : autoplus.fr / ladepeche.fr

Photo credits should read : https://www.tuxboard.com