[Allemagne] Qui pourrait occuper le banc du Bayern Munich la saison prochaine ?

À l’approche de la fin de saison, les questions autour du Bayern Munich se font de plus en plus pressantes. Qui va prendre la succession de Jupp Heynckes ? Qui va s’installer sur le banc du club bavarois la saison prochaine ? L’interrogation reste grande en dépit des multiples noms parus dans la presse allemande. Si la réponse sortira probablement d’ici la fin de saison, il est d’ores et déjà possible de faire le point sur les potentiels successeurs de celui qui a gentiment accepté de remplacer Carlo Ancelotti en cours de saison.

La saison des Munichois a été particulière, avec un début poussif puis une crise qui s’est traduit par le départ du coach italien avant la trêve hivernale. Et depuis l’arrivée de celui qui a déjà été aux commandes de l’équipe trois fois, tout semble aller mieux. Si sur le terrain le jeu n’est pas impressionnant, tout fonctionne parfaitement. L’équipe déroule, certains joueurs ont arrêté de bouder, la cohésion a été retrouvée et pour couronner le tout, les résultats suivent. C’est simple, depuis début octobre, après le départ de l’entraîneur italien, l’équipe s’est incliné seulement à deux reprises toutes compétitions confondues : contre Mönchengladbach et contre Leipzig. Et au milieu de tout cela il y n’y a eu que deux matchs nuls, à chaque fois contre le Hertha Berlin.

De cette manière, les Bavarois se dirigent vers un nouveau titre de champions d’Allemagne. Mais ce n’est tout, à l’instant où l’on parle, ils sont encore engagés à la fois en coupe d’Allemagne mais aussi en Ligue des Champions. Le Bayern Munich a encore une fois la possibilité de réaliser un triplé. Le mois de septembre délicat a finalement été effacé et aujourd’hui, l’équipe a encore son avenir entre les mains. Au moins pour ce qui est des résultats.

Qui pour reprendre le géant allemand ?

 

Comme évoqué plus haut, si le futur proche du Rekordmeister pourrait être brillant, il est encore difficile de savoir qui entraînera cette équipe lors de l’exercice à venir. Au cours des dernières semaines, plusieurs noms ont toutefois été évoqués. Que ce soit du côté de Bild ou encore de Kicker, les deux principaux médias allemands concernant le sport se relayent pour donner des informations. Et force est de constater que plusieurs pistes reviennent avec insistance.

Thomas Tuchel a pendant un moment été un candidat sérieux, malgré les distorsions sur son cas au sein du club bavarois. L’ancien entraineur du Borussia Dortmund n’a notamment pas la côte auprès de Mats Hummels et difficile de l’imaginer travailler dans la joie et la bonne humeur avec le board munichois qui peut se montrer tout aussi explosif que celui des Scwharzgelben. Et lorsque l’on sait comment l’histoire s’est terminée du côté de la Rhénanie… Finalement, la possible arrivée du jeune entraîneur allemand et grand admirateur de Pep Guardiola a fini par être démentie ce week-end. Les journalistes allemands se sont accordés à dire qu’il avait refusé le Bayern et privilégie désormais un club étranger.

 

Ralph Hasenhüttl et Julian Nagelsmann. (Crédit photo: bundesliga.com)

 

Si un candidat est maintenant hors de la course, la liste n’est pas encore incomplète. Et un autre jeune entraîneur allemand pourrait être sur les tablettes du Bayern Munich, et il s’agit de Julian Nagelsmann. Le coach du TSG Hoffenheim semble plus proche du départ que de la prolongation avec son club, et le natif de Bavière a un profil qui intéresse grandement les Munichois. Il faut dire que le travail effectué à Hoffenheim, en dépit du fait que ce soit son premier grand rôle, a impressionné. Au point d’être au centre des convoitises puisque le Bayern n’est pas le seul à lui faire les yeux doux. Le Borussia Dortmund a aussi envie d’en faire son prochain entraîneur. Il est toutefois délicat de savoir ce que fera le trentenaire cet été car il n’est pas non plus impossible qu’il continue là où il est.

La shortlist du Bayern Munich contient aussi un autre jeune technicien dont le travail est titanesque avec son club, en la personne de Niko Kovač. Le Croate né à Berlin Ouest et qui est passé notamment du côté du Bayer Leverkusen, du Red Bull Salzbourg ou du Hertha Berlin est connu de la maison puisqu’il a aussi porté le maillot bavarois de 2001 à 2003. Après avoir été coach assistant du côté du club autrichien puis de la sélection croate entre 2013 et 2015, il a fini par être appelé par l’Eintracht Frankfurt en 2016 alors que le club était en grande détresse. Le Croate a accompli des miracles. Il a d’abord contribué à éviter la relégation du club et lentement il les a menés vers les sommets de la Bundesliga.

Cette saison, Francfort s’est donc logiquement retrouvé à lutter pour les places en Ligue des Champions. Ce n’est qu’une digne récompense obtenue suite à un travail impressionnant de tout un club mais surtout de Niko Kovač qui a bâti une équipe redoutable notamment sur le plan défensif. Il n’est donc pas absurde de voir son nom cité parmi les prétendants. Et si le Bayern Munich s’intéresse à lui, c’est qu’il a une bonne raison de le faire.

La liste ne se restreint toutefois pas qu’à ces deux noms et sans trop de surprise, Jupp Heynckes a même été évoqué pour continuer pendant une année supplémentaire. En effet celui qui est sorti de sa retraite uniquement pour venir en aide au club qu’il a mené au triplé historique de 2013 n’a pas été oublié. Tout le monde le sait, son management fonctionne très bien avec l’équipe actuelle et le board pourrait donc se laisser plus de temps pour trouver un nouvel entraîneur sans pour autant se ridiculiser. Cette solution semble donc logique. Mais difficilement réalisable car justement, J. Heynckes compte bien vivre sa retraite pleinement. Difficile donc de le voir poursuivre l’aventure pendant une année supplémentaire.

Si le board munichois a cette idée en tête c’est notamment parce que cela pourrait permettre d’attirer Ralph Hasenhüttl. Le contrat de ce dernier se termine en 2019 et engager celui qui a fait de Leipzig un petit monstre de la contre-attaque pourrait aller comme un gant au Bayern Munich. Quand on voit le jeu produit par son Red Bull Leipzig, il est permis de se dire qu’il pourrait accomplir des miracles avec un effectif tel que celui du Bayern Munich. Cela ne relève que de l’hypothèse bien qu’elle ait été évoquée à plusieurs reprises.

Un autre entraîneur convoité par le Borussia Dortmund depuis un bon moment déjà pourrait revêtir la tenue de technicien du Rekordmeister. Il s’agit ni plus ni moins de Lucien Favre. Le Suisse qui s’est révélé en Allemagne entre Berlin et Mönchengladbach est, on le sait, en délicatesse à Nice. Plus les semaines passent et moins les observateurs le voient continuer l’aventure sur la Côte d’Azur. Et les médias allemands l’ont compris puisqu’il est fréquemment cité tour à tour du côté de la Ruhr puis de la Bavière. Finalement, ce duel entre les deux clubs concernant leur nouvel entraîneur respectif aura été le seul de la saison.

L’avenir du Bayern Munich n’est donc pas encore écrit, tout du moins pour le grand public, car il est possible qu’en interne, une décision ait déjà été prise. Mais à l’heure actuelle il est encore impossible de dire qui sera sur le banc du champion allemand la saison prochaine. Son nom est peut-être dans cette shortlist constituée au fil des semaines, ou alors les munichois nous réservent une surprise. En attendant, il faudra être patient jusqu’à l’annonce du verdit qui se fera très probablement avant la Coupe du Monde, tout de suite après la fin de saison.

Crédit photo: Tobias SCHWARZ / AFP

 

Parle d'Allemagne et de Bundesliga, et c'est à peu près tout.

Laisser un commentaire