Pourquoi Liverpool ne sera pas champion d’Angleterre

Liverpool est actuellement leader du championnat d’Angleterre. 9 matchs, 8 victoires, un match nul : un parcours presque parfait donc. Avant de recevoir Tottenham ce dimanche, nous allons vous donner les raisons pour lesquelles, les hommes de Jurgen Klopp … ne seront pas champions cette saison.

Tout le monde voit Liverpool trop beau

Il est tout à fait normal de voir Liverpool comme un prétendant au titre. Sur les quatre dernières saisons, Liverpool est en constante progression. 4ème en 2016/2017 ainsi 2017/2018 mais surtout deuxième « tristement » historique la saison dernière avec 97 points et seulement une seule défaite sur toute la saison en Premier League. Sans recrue et avec un blessé de grande importance en début de saison en la personne d’Alisson, on pensait que les hommes de Klopp auraient avoir cette « lassitude » du non-changement d’effectif, un peu à la manière du Tottenham de la saison dernière.

Au niveau des résultats, c’est quasi parfait. Au niveau du jeu, c’est clairement différent. Les Reds souffrent beaucoup plus, sont beaucoup prévisibles pour les adversaires. Rien de très surprenant quand les 3 offensifs sont les mêmes depuis maintenant 3 ans. Pourtant, ils parviennent tout de même à être ultra décisifs à tous les matchs. Le gros risque pour Liverpool, c’est le contre-coup physique pour les gros joueurs. Par exemple, l’absence de Mohamed Salah face à Manchester United a clairement montré qu’il est indispensable à cette équipe et que le remplaçant qu’est Divock Origi, n’a pas la même aura sur un terrain.

On rappelle que Mo Salah et Sadio Mané, malgré un excellent début de saison, qui ont joué la Coupe d’Afrique des Nations, n’ont pas eu de préparation physique, tout comme Roberto Firmino, qui a lui, disputé la Copa America. On rappelle aussi que Liverpool va disputer la Coupe du monde des clubs au Qatar cet hiver et que son effectif est… disons limité.

Manchester City a un effectif bien plus complet

Le principal concurrent à Liverpool est bien évidemment le champion en titre, Manchester City. Pep Guardiola est bien évidemment déterminé à garder son titre de champion d’Angleterre. Et pour cela, il n’a pas fait semblant lors du mercato : Rodrigo est arrivé en provenance de l’Atletico Madrid, totalement LE joueur qui « manquait » à Manchester City pour casser les lignes et plus jouer dans la verticalité. Cancelo est arrivé de la Juventus et même si son temps de jeu est limité pour le moment, il sera indispensable quand il aura intégré le logiciel Guardiola. Deux additions de grande qualité dans un effectif déjà chargé en très bons joueurs. Ils peuvent assumer dans toutes les compétitions qu’ils disputent.

Pour Liverpool, c’est très différent. Les priorités étaient de re-signer les top players du club. Objectif atteint. Mais en terme d’addition… c’est le néant. Allez, une recrue : Adrian, le gardien de West Ham qui a pris la place de Simon Mignolet. Et qui a plutôt assuré sur la blessure d’Alisson. Mais hors du 11 type, on retrouve des joueurs comme Origi, Shaqiri, Oxlade-Chamberlain, Lallana ou encore Keita, très souvent blessés… Si ce dernier parvenait à revenir définitivement dans le groupe, il serait considéré comme une recrue et clairement, le chainon manquant entre la défense et l’attaque. Tout comme Lallana d’ailleurs qui pourrait aussi avoir ce rôle.

Liverpool veut conserver sa couronne européenne

Oui, Liverpool est champion d’Europe en titre. Oui, Liverpool a gagné la Supercoupe d’Europe face à Chelsea. Mais cette saison, tout comme la saison dernière, Liverpool a « mal » débuté sa campagne. Une défaite logique face à Naples et une victoire à l’arrachée face à Salzbourg, preuve qu’ils sont encore plus attendus cette saison. Normalement, il ne devrait pas avoir de problème pour la qualification au prochain tour avec Genk en dernier client dans ce groupe. Mais encore une fois, la qualité de jeu des hommes de Klopp a fait défaut sur ces deux premiers matchs. Face à Naples, c’était criant. Face à Salzbourg en deuxième mi-temps, ils semblaient tétanisés alors que le match était à Anfield !

Face à Manchester United, ils n’ont malheureusement trouvé la clé et ont buté sur un bloc de United bien regroupé et ont uniquement trouvé la faille sur un caviar de Robertson pour Adam Lallana. Et même si le résultat final aurait pu être largement différent, Liverpool a frôlé la correctionnelle.

Preuve de la fébrilité des coéquipiers de Mohamed Salah cette saison. Il est impossible d’abandonner la Ligue des champions pour le championnat. Est-ce que cette compétition ne pourraient pas être « préjudiciable » pour Liverpool ?

Dans les moments décisifs, c’est toujours compliqué pour les Reds ces derniers temps

La saison dernière, Liverpool avait 7 points d’avance sur Manchester City. Puis deux nuls consécutifs face à West Ham et Leicester et un autre nul un peu plus tard face à Manchester United ont douché les espoirs des Reds En 2014, Steven Gerrard a glissé face à Chelsea et Liverpool a concédé un match nul face à Crystal Palace alors qu’ils menaient 3-0 à la mi-temps. Deux situations qui sont bien évidemment encore dans les têtes de tous les supporters de Liverpool. Face à United, c’était aussi l’impression que c’était déjà l’un des tournants de la saison. En ne s’imposant pas face aux Red Devils, ils permettent déjà à City de se rapprocher d’eux.

Aujourd’hui, Liverpool possède 3 points d’avance sur Manchester City avec un match en retard. Et le gros duel que tout le monde attend face à City aura lieu le 10 Novembre. Est-ce que la série d’invincibilité des Reds continuera jusqu’à cette date ? Rien n’est moins sûr.

Crédit photo: Belga / Icon Sport